Partagez | 
 

 VIE QUOTIDIENNE ; dans le ghetto [UNIVERS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMINISTRATION.
Amnesya
avatar
BLACK MASTER,
shit on your pants.
‹ MJ ›

SIGNALEMENT : TON MAÎTRE.
DATE DE PÉREMPTION : 26/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 718
TRESORS VOLES : 4222
CRÉDITS : EDEN MEMORIES. avatar&sign.

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: VIE QUOTIDIENNE ; dans le ghetto [UNIVERS]   Lun 28 Déc - 17:20


La vie dans le guetto

Explications


VIE QUOTIDIENNE
LA MONAIE
L'argent, les billets et les pièces existent encore, mais en voir dans le ghetto est assez rare. Les tickets de restauration sont devenus une monnaie d'échange indispensable et puis il y a aussi le troc qui fonctionne assez bien surtout au marché noir. Ce qui a de la valeur c’est la bouffe, la viande essentiellement car devenue rare et très chère, mais aussi les médicaments ou les améliorations qui se vendent à prix d’or. Certains ont trouvés des astuces, et fondent du métal pour créer de la fausse monnaie. Le syndicat quand à lui fait de la fausse monnaie avec des billets.

LES TICKETS / CARTE D'ALIMENTATION
Les denrées alimentaires sont acheminées par de gigantesques camions jusqu'aux quelques boutiques d'alimentation générale tenue par Pinxit. En y entrant vous tomberez sur la gigantesque file d'attente, car étant peu ravitaillé, elles ouvrent quelques heures à peine tous les deux jours parfois un jour sur trois. C'est dans ce système qu'intervient les cartes d'alimentation. Chacun doit s'inscrire pour une denrée, à l'aide de sa carte, puis attendre la distribution. Perdre sa carte est donc très épineux. Et seules les personnes possédant la puce sur elles ont le droit d'avoir leur carte d'alimentation. Ce qui explique les nombreux vols, les attaques armées des camions d'alimentation et le marché noir.

LA NOURRITURE
Au sein du ghetto, Pinxit fournit des doses d'alimentation dans une barre caoutchouteuse sans goût sensée vous apporter tout ce dont vous avez besoin. Personne ne sait ce qu'il y a exactement dedans, certaines rumeurs disent que c'est de la chair humaine des morts, d'autres insinuent que ce sont les déchets organiques de la citadelle. Une chose est certaine, il y a un tas de trucs dedans. Les protéines viendraient à priori d'insectes concassés. Bien sûr ces barres là sont limités en quantité et rationnées. Ce qui fait qu'il est tentant de faire pousser des plantes, d'élever des animaux. Et il y a des élevages, de rats, entre autre, de pigeons également, dont la chair est vendue au marché noir à côté de celle de chats et de chiens, mais aussi d'insectes. Les pirates élèvent des asticots sur les corps des morts. Quand aux plantes, disons que certains parviennent à en faire pousser mais vous risquez l'empoisonnement en les mangeant.

LA FAUNE ET LA FLORE
Ne croyez pas que tout végétal a disparu. La nature trouve toujours moyen de pousser et de s'exprimer. C'est juste que la flore s'est adaptée aux conditions. Les plantes poussant naturellement sont gorgées de la toxicité des lieux. Si un humain se nourrissait des plantes poussant sur le sol du ghetto ou des lowlands, il aurait sa durée de vie raccourcie par deux, et multiplierait ses chances de développer un cancer. Il faut savoir qu'à la Citadelle, ils traitent leurs sols, font des OGM, nettoie l'eau, avec des produits chimiques certes, mais ainsi évacuent la toxicité.
Quand à la faune, les animaux n'ont pas disparus. Si les humains survivent, les animaux aussi n'est-ce pas? Le ghetto regorge d'une faune peut séduisante, des rats, des pigeons, plus ou moins agressifs d'ailleurs, des chats redevenus totalement sauvages, des chiens chassant en meute tenant plus du loup que du compagnon fidèle. S'ils sont agressifs c'est parce qu'ils sont la proie de chasseurs qui vendent leur chair au marché noir. Et hors du ghetto, eh bien, les animaux sauvages existent, sont plutôt agressifs, mais sont également très chargés en toxicité. Pour survivre, ils se sont adaptés. Leur chair est donc empoisonnée, leurs morsures transmettent la rage, et ils chassent les humains. Autant dire que les lowlands sont des terres redevenues sauvages.

LES PUCES DE CLASSIFICATION GENETIQUE
Les PCG sont devenues obligatoires. Nouveau moyen de recenser les habitants, tout le monde est censé avoir sa puce, logée à la base de la nuque, qui indique si vous êtes un humain ou un mutant. Bien sûr la puce n'interagit pas spécialement avec les personnes zombifiées mais a de sérieux bugs. Munies d'un GPS, elles permettent de vous retrouver peu importe où vous êtes. Même si à vrai dire, seuls les Blade Runner ont accès à ses informations, normalement.
Bien sûr, on peut enlever ces puces mais ce n'est pas, 1 sans douleur, et de 2 sans risque d'endommager sérieusement votre cervelle voire de vous tuer. Les halloweeners pratiquent l'arrachage de puce comme sorte de cérémonie d'intronisation dans leur rang, si vous survivez vous êtes des leurs. Sinon le syndicat peut le faire mais cela est très onéreux. En sachant que dès qu'une puce cesse de fonctionner les Blade Runner sont alertés et vont immédiatement vérifier sur place en suivant la dernière localisation!

LE TROC
Bien souvent, on n'a pas suffisamment de ticket pour s'alimenter, pas assez d'argent pour obtenir ce que l'on veut, mais dans le ghetto l'argent n'est pas ce qui possède le plus de valeur. On échange beaucoup, directement, des objets considérés de valeur, des services, mais aussi des personnes. C'est clairement le syndicat du crime qui en profite le plus et use le plus de ce moyen de paiement mais lorsqu'on a plus le choix, il ne reste plus qu'une seule autre alternative...

LES ATTAQUES ARMEES
Si les habitants du ghetto savent parfaitement qu'ils ne verront jamais les murs qu'on dit couvert d'or et d'argent de la Citadelle, en revanche ils voient souvent les camions chargés de denrées, les trains et autres moyens de transport fonctionnant uniquement pour acheminer les marchandises pour la citadelle. Forcément cela leur donne des idées. Chaque nuit ou presque il y a des attaques de train ou de camion. Des groupes armés les prennent d'assaut, cherchant à récupérer tout ce qu'ils pourront revendre ou utiliser. Evidemment, la citadelle a réagi en entourant chaque convoi de militaires, mais cela ne suffit pas.

LES EMPLOIS
Rares sont encore les emplois légaux. Le ghetto n'offre pas beaucoup d'emplois. Il y a les services municipaux, qui assurent le strict minimum pour le fonctionnement de la ville. Mais les chasseurs de prime et les soldats déployés quand ça s’agite trop sont censés réduire les attaques armées. Malheureusement, la criminalité est gavée de pots de vin. Les bars, pubs, auberges offrent encore des emplois. Bien sûr il y a le camp de régression et l'orphelinat des doppelgangers, mais ces métiers là ressemblent plus à gardien de prison qu'autre chose. A côté de cela, il y a la criminalité : la prostitution, la drogue, la vente d'alcool, les gangs qui forment les attaques armées pour fournir ensuite le syndicat ainsi que le marché noir.

LES EMPLOYÉS DE PINXIT
Les employés de Pinxit sont relativement chanceux au sein du ghetto. Les ouvriers bénéficient de logements avec un minimum de confort, et surtout d'une sécurité assez costaux (même si au nom de cette sécurité leurs déplacements sont limités). Mais les laborantins et les cadres eux ont droit à un niveau de vie nettement supérieur. C'est à la fois pour attirer ceux venant de la citadelle, et à la fois aussi pour continuer à être un pôle d'attraction. Ils sont les seuls à avoir l'eau courante et l'électricité même si c'est limité en quantité et en temps d'utilisation. Et bien sûr, ils bénéficient d'une sécurité high level !

SE LOGER
Plus personne ou presque ne paie de loyer. Les ouvriers ont un appartement alloué d’office non loin de l’usine. Quand au reste de la population, ils ont investi de force ou en squattant les immeubles abandonnés par la population au moment de la déroute. Les gens s'entassent dans des appartements devenus insalubres, se débrouillent pour isoler leur logement de fortune avant l'arrivée de l'hiver, et s'arment pour se protéger la nuit. Dans les immeubles on trouve de petites communautés qui se forment. Certains squats en revanche sont en si mauvais état qu'ils sont vacants.


LES TECHNOLOGIES ET LE GHETTO
L'ENERGIE
Lorsque la centrale nucléaire de Saint Alban a explosé provoquant la fin de l'utilisation de réacteur nucléaire, l'énergie électrique est devenue insuffisante. On a alors utilisé toutes les dernières ressources de pétrole afin de palier le plus rapidement au manque d'énergie. Peu à peu toutes les sources fossilisées se sont épuisées. Le gaz de schiste était la seule énergie restante, mais face à la demande, ses prix ont grimpé en flèche C'est la seule énergie demeurant en quantité. De nombreux emplois dépendent d'ailleurs d'elle. Mais son exploitation a rendu des zones entières empoisonnées, l'eau polluée devenant un véritable poison. Travailler sur l'exploitation de ce gaz est mortel. Bien sûr l'énergie devenant rare est l'apanage des riches. Seules les citadelles sont éclairées toute la nuit, seule les citadelles possèdent encore internet, disposent d'écrans, eux seuls ont encore accès à l'électricité en toute liberté. Pour les autres ? Il s'agit d'un combat de tous les jours, de grappiller les miettes tombant de la citadelle. Seule l’usine est convenablement alimentée.

COMMUNIQUER
Il existe plusieurs moyens de communiquer. Certaines personnes talentueuses ont réussi à utiliser le vieux réseau des télécoms pour obtenir le téléphone dans certains immeubles. Pour alimenter le relais, il faut tourner une manivelle pendant la communication. Ce système très basique fonctionne néanmoins et s'avère sans doute être le plus efficace et le plus simple. Certains gangs font appel aux pigeons, ces derniers étant aussi nombreux que les rats il n'est guère compliqué d'en capturer, c'est les élever qui est plus compliqué, mais c'est devenu un métier aujourd'hui. Et puis, il y a bien sûr la Matrice seulement encore faut-il la choper depuis les lignes de la citadelle et créer des relais de signal. Ceux s'attelant à cette tâche titanesque sont appelés les Hackers, ils piratent internet de la citadelle et le font parvenir au ghetto, mais bien sûr, pour les habitants désirant s'y connecter, il va falloir raquer. Les technomanciens n’ont bien sûr pas besoin de tout cela. C’est aussi parce qu’ils sont parmi les rares connectés qu’on les considère comme des sortes de sorciers.

HOLOBAND
Seule technologie aujourd'hui à la portée de tous. Commercialisée en 2027, elle a permis à Pinxit Industries de grandir alors que la société s'effondrait. Le Holoband est une sorte de lunette se posant sur le nez qui par une série de signaux lumineux parvint à connecter directement votre cerveau au monde virtuel, plus d'ordinateur, plus de fil, vous êtes directement dans le jeu. Le Holoband n'a pas pour autant remplacer les ordinateurs nécessaires pour se connecter, mais il permet une liberté incroyable. Aujourd'hui, cette technologie permet à la résistance de se retrouver, il suffit d'un ordinateur connecté, peu importe son âge ou sa génération et d'un minimum de signal. Les pirates se chargent justement de fournir tout cela moyennant finance.
Attention toutefois à ne pas s’endormir avec le Holoband sur la tête, vous risqueriez de rester coincé à tout jamais dans la Matrice. Si vous mourrez (accident par exemple) en étant connecté, votre esprit « fantôme » reste dans la Matrice.

SE DEPLACER
Le pétrole n'existe plus ou presque (quelques puits existeraient dans les eaux au nord des Highlands mais sont exploités par Pinxit pour le profit de l’usine essentiellement et l’export). Oubliez donc tout ce qui nécessite de l'essence. Les camions acheminant la nourriture sont alimentés par un nouveau carburant élaboré en laboratoire. Seul problème, en plus d'être très toxique, il ronge rapidement le moteur. Aussi les gangs dérobant ces fameux camions ne peuvent guère espérer pouvoir les utiliser longtemps, d'autant que le carburant va leur manquer. Reste un moyen qu'on avait presque oublié : les vélos, trottinettes, souvent bricolés à partir de vieux véhicules bons pour la casse depuis l'épuisement de l'essence.
Si l’électricité n’est guère plus disponible, excepté pour les chanceux de la citadelle, en revanche les moteurs à dynamo existent encore, bricolés et réparés pour tenir le coup, ainsi on peut se déplacer de cette manière mais n’espérez pas gagner de très hautes vitesses.

S'AMELIORER
Soyons honnêtes, la prothochirurgie n'est guère à portée de main, coûtant une véritable fortune elle est plutôt réservée à ceux habitant la citadelle. Cependant, des laboratoires clandestins existent. Ils achètent le matériel défectueux ou d'occasion aux usines ou aux cliniques spécialisées. Il s'agit donc de la première génération ou seconde génération ayant déjà servi ou de la troisième génération, mais ayant des défauts de fabrication. De plus les médecins opérant ne sont pas toujours qualifiés. Les laboratoires clandestins offrent des prix défiant toute concurrence à des gens qui normalement seraient privés de ce luxe, aussi ils peuvent se permettre quelques bémols. Evidemment le prix reste excessivement coûteux, au minimum un mois de salaire pour une simple puce BLUB.


LES TICKETS D'OR
LE GRAND TIRAGE ANNUEL
Les tickets d'or sont un des rares moyens pour les gens du ghetto d'arriver à pénétrer au sein de la citadelle. Chaque année, un grand tirage au sort est organisé par Pinxit Industrie. Pour pouvoir y participer, il faut se procurer un formulaire de participation. Celui-ci étant très onéreux, il s'agit d'une sorte de premier tri. Beaucoup pensent que le tirage est truqué, d'autres y croient dur comme fer et continuent d'économiser pour pouvoir jouer chaque année. Dans tous les cas, c'est un moyen plutôt efficace qu'a trouvé Pinxit Industrie pour maintenir un peu d'espoir au fond du ghetto mais surtout, il s'agit d'une manière de réduire le mécontentement de ses habitants.

L'OUVRIER DU MOIS
En plus du Graal qu'est le ticket d'or, les ouvriers de Pinxit Industrie ont l'opportunité de se voir décerner un ticket du mois. Il s'agit d'un billet donnant accès à un petit paquet intéressant de tickets restaurant. L'ouvrier du mois doit se démarquer des autres par sa détermination, son rendement ou encore son comportement dans l'usine. Il peut par exemple recevoir un ticket pour avoir dénoncé un collègue qui fraude ou encore en explosant le dernier meilleur record en date. Il y a un ticket du mois par secteur, la compétition est donc plutôt rude.
Revenir en haut Aller en bas
 

VIE QUOTIDIENNE ; dans le ghetto [UNIVERS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign in Blood ::  :: Grande Bibliothèque :: POUSSIÉREUSE ENCYCLOPÉDIE-