LE FORUM VA ÊTRE RESTRUCTURÉ

Partagez | 
 

 Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SOLITAIRE.
sans attache
Sileas Mackenzie
avatar
Sorcier du Monde Virtuel


SIGNALEMENT : Sorcier des temps modernes, mais si discret qu'on l'ignore
->Présentation
->Liens & Rp
->Carnet de bord
->Puit à liens
->Garage de Sileas

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 15/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 1992
TRESORS VOLES : 16120
CRÉDITS : .Cranberry & Tumblr
SOLITAIRE.sans attache

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   Dim 20 Mar - 21:15

La Princesse et le Sorcier

Avalon & Sileas

Il fait si calme. Tout semble paisible et beau. C'est si aisé dans la Matrice d'avoir un monde coloré et en paix. Enfin, c'est toujours un peu trop brillant. Les arbres ont une couronne de feuilles, qui brillent presque comme des émeraudes. On sait quand on est dans la Matrice. Mais comme ici chaque fantasme peut se réaliser, le monde virtuel est parfois plus attirant que la noirceur du ghetto. Je n'ai pas créé ce lieu. Je l'ai trouvé en errant. Être tout puissant ici ne signifie pas que je ne fais qu'utiliser mon don. Parfois je me comporte comme un utilisateur lambda. C'est suffisant. Je ne suis pas d'humeur à modifier ou jouer avec les codes. Donc, j'ai pioché dans la bibliothèque plus que fournie de la Matrice un lieu. Une forêt avec une rivière. Je suis assis sur un tronc d'arbre, et j'observe le cours d'eau suivre son chemin. Il scintille un peu trop. Des milieux naturels aussi pures et beaux, cela n'existe plus dans le monde réel. Je me sens bien ici.

Il y a un petit vent agréable. Et je suis seul. C'est reposant. Cela m'aide à calmer ma légère nervosité. Je ne suis pas très bien adapté socialement comme personne. Alors quand je me sens stressé ou oppressé, je fuis. Et généralement, je me réfugie là où je me sens en sécurité. Le monde virtuel. J'ai toujours pu le manipuler à ma guise. Ce qui autrefois me semblait normale et être un jeu est devenu un moyen de garder un semblant de contrôle sur ma vie chaotique. Depuis le départ de Maman, je n'ai plus personne pour m'aider à gérer mes connexions. Alors j'essaye d'être raisonnable. Ce n'est pas toujours évident. Ici, je me sens à l'aise même avec les autres. Probablement parce que je n'ai aucune limite ou presque.

Une légère variante dans les codes m'apprends que quelqu'un vient de pénétrer dans la salle. Je le ressens comme un coup de vent sur le visage en sortant de chez moi un matin en hiver. Je soupire. Je me retourne, et je localise sans problème le lieu d'entrée. Avec un second soupire, je m'étends tel un chat qui s'éveille. Je m'étire totalement avant de me remettre sur mes pieds. Je peux me montrer aimable avec cet autre connecté. Après tout, un peu de socialisation ne peut pas me faire de mal. Alors j'avance vers le lieu d'entrée de la forêt.

J’aperçois une jeune femme. Elle doit avoir mon âge, plus ou moins. Elle a de longs cheveux bruns et une peau pâle, qui semble soyeuse. Je penche la tête un peu sur le côté et je l'observe. Puis, je lui offre un sourire amicale. « Bonjour. Belle journée, n'est-ce pas » C'est pauvre comme début de conversation. Mais je ne la connais pas. Du coup, j'avance encore de quelques pas pour me retrouver face à elle. Je me demande si son avatar est fidèle à son physique. Certaines personnes le changent. On peut être ce que l'on veut via les programmes de création d'avatar. Pour ma part, je peux me modifier physiquement à volonté. Mais je suis simpliste. J'ai exactement le même physique ici que dans le monde réel, les lunettes en moins. Et les vêtements ne sont pas forcément identiques. Mais quiconque me croise ici puis dans la réalité peut me reconnaître. C'est le cas de la majeure partie des gens.

© eden memories

_________________


[color=#006699]
Revenir en haut Aller en bas
BLADE RUNNER.
inspecteur
Avalon Shaw
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : ***
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 28/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 435
TRESORS VOLES : 3989
CRÉDITS : Nono
BLADE RUNNER.inspecteur

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   Mar 22 Mar - 23:42


Il y a des jours comme ça, ou parfois, il faut savoir décrocher, s'échapper de cette sombre réalité. C'est idiot, mais entrer dans la matrice donne souvent cette sensation de liberté. Pourtant, c'est totalement faux. La matrice ne rend pas les humains plus libre, c'est même le contraire, une sorte de prison idéal ou tout est parfait et mensonge. Un endroit qui ne fait que mettre en avant la réalité : un monde ravagé, détruit par la folie grandissante de l'homme. Malgré cette vérité, ça n'empêche pas Avalon de se connecter, de se plonger dans ce monde virtuel qui ne lui fera que regretter plus amèrement d'y être entrée quand elle en sortira.

La voilà à l'intérieur, du moins son esprit est connecté à cette drôle de création humaine. Elle s'interroge, se demande pourquoi autrefois les êtres humains ont ressenti le besoin de créer ce genre de "monde". Dans son monde à elle, elle comprend pourquoi les autres en ont besoin. Fuir la pauvreté des rues, la soit disant utopie qu'on peut voir en regardant la Citadelle, oublier les mutants... oui, il y a un tas de raisons qui poussent les gens à se connecter. Avant, le monde était beau, respirer l'air n'était pas un poison, s'asseoir dans l'herbe n'était pas un rêve, c'était un monde idéal et libre. Alors, pourquoi forger un monde de code ? Après avoir longtemps fouillé dans la Matrice, elle n'a jamais trouvée la réponse. La jeune femme suppose qu'elle ne la trouvera jamais ou bien qu'elle finira par tomber dessus sans la chercher.

Quand elle part s'isoler dans le virtuel, elle aime partir dans un monde qui pouvait autrefois exister. Un endroit calme et naturel. C'est pourquoi, elle aimait retourner dans cette forêt longée d'une rivière.  Comme toujours, elle avait gardé son apparence, a quoi bon se créer un avatar ? Elle n'a pas honte d'elle et si quelqu'un doit la reconnaitre dans la vraie vie, alors qu'il en soit ainsi. Les Blade Runner ont également le droit de pénétrer dans la Matrice. Ce qu'elle n'imaginait pas aujourd'hui, c'est que ce lieu jamais fréquenté soit justement peuplé d'une personne, un garçon. Ce-dernier s'approcha d'elle, il avait l'air sympathique, du moins c'est ce que dégageait son apparence. La jeune femme répondit par un sourire, pour le moment elle ne savait pas trop quoi dire. Dire que la journée est belle était plus qu'un euphémisme. Cet endroit n'est pas réel et quand on connait le vrai monde, on peut difficilement acquiescer. "J'imagine que cela pourrait-être une belle journée !" C'était un peu pessimiste comme réponse, non ? Ce n'est pas le moment de détruire "la belle journée" de quelqu'un. Elle préféra donc dévier de sujet ou du moins trouver une alternative pour ne pas s'étaler sur ça. "C'est assez rare de voir des gens ici. D'ailleurs, il ne me semble pas vous avoir déjà croisé..." Non, elle n'enquête pas, quoi que peut-être un peu, enfin zut... déformation professionnelle, elle ne peut pas s'empêcher de remarquer ses observations. Pour paraitre plus sympathique, elle trouva juste de se présenter. "Au fait, je suis Jabberwock, mais tu peux m'appeler Jabb," indiqua-t-elle. Jabberwock est en fait son pseudo dans la Matrice. Elle a toujours trouvé plus sûre d'utiliser un autre nom, de toute manière, beaucoup de personnes font ça. C'est assez courant, un peu comme autrefois.

_________________

♠️ Survive ♠️
Quiconque lutte contre des monstres devrait prendre garde, dans le combat, à ne pas devenir monstre lui-même. Et quant à celui qui scrute le fond de l'abysse, l'abysse le scrute à son tour.”
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
SOLITAIRE.
sans attache
Sileas Mackenzie
avatar
Sorcier du Monde Virtuel


SIGNALEMENT : Sorcier des temps modernes, mais si discret qu'on l'ignore
->Présentation
->Liens & Rp
->Carnet de bord
->Puit à liens
->Garage de Sileas

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 15/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 1992
TRESORS VOLES : 16120
CRÉDITS : .Cranberry & Tumblr
SOLITAIRE.sans attache

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   Mar 19 Avr - 19:33

La Princesse et le Sorcier

Avalon & Sileas

Il est étrange de constater comme je suis plus sociable dans la matrice qu'en réalité. Il m'est aisé ici d'avoir une conversation avec quelqu'un, qui n'a rien avoir avec les services que je peux offrir aux gens. Il n'y a que deux contacts entre êtres humains que je gère en réalité : la relation familiale, même si maintenant que  Maman n'est plus elle se limite à Allanon et Adélaïde ; et celle de travail. Quand il s'agit de négocier une réparation ou une recherche d'informations, je suis dans mon domaine. Pour le reste, je me sens comme un enfant, qui ne sait pas quoi faire. Je rougis dés qu'on me fixe ou me prête de l'attention. Je bégaies incapable de savoir quoi dire ou comment réagir. Je ne sais pas quoi faire de ce genre de contact. J'ai l'impression d'être totalement inapte sur le plan humain.

Excepté dans la Matrice. Ici, je suis joyeux, sociable et sympathique. Je me sens en sécurité, protégé dans ce monde. Peut-être parce que je suis Technomancien. C'est un peu comme être sorcier. Je fais ce que je veux dans ce monde. Je peux même visiter la partie Citadelle, changer de salle rien qu'en une fraction de seconde, modifier le code pour transformer une salle, me déconnecter de la Matrice, sentir chaque changement dans les lignes de codes. Je sais les voir comparé aux simples humains, et les réécrire selon mon envie. Ceci est mon monde, et je suis tout puissant. Cela rend chaque échange beaucoup plus aisé pour moi, je crois.

C'est pour cela que je sens la connexion à la salle de la forêt. Je la sens venir et matérialiser son avatar ici. J'approche doucement et lentement de la jeune femme. J'ai mon apparence d'humain, la même que dans le monde dit réel, les lunettes en moins. Mes habits sont aussi différents de ceux du Ghetto, moins sales et moins usés. Pour ce qui est de mon nom, je garde mon prénom. J'aurais pu choisir un pseudo, mais je rester persuadé que le fait d'avoir sa vraie apparence et son vrai nom me classe systématiquement pour les autres dans la catégorie humains lambdas et non pas dans celle des Technomanciens. Et même si je sais jouer avec les codes, je fais attention en présence de qui je le fais. La discrétion est ma meilleure protection.

« Je reformule donc. C'est une belle journée, ici dans cet endroit précis de la Matrice » Je commente avec un sourire amusé. Je connais le Ghetto, je sais à quel point tout est sombre et sale là-bas.
« J'aime beaucoup cet endroit, c'est reposant et tranquille. Je ne croise jamais personne. » J'ajoute en penchant la tête un petit peu. J’acquiesce un peu à sa seconde phrase. Les endroits naturels ne sont pas les plus fréquentés étrangement.

Mon regard whisky se perd sur les alentours. Le vent artificiel fait bouger les couronnes verdoyantes des arbres. Ce n'est qu'une ligne de codes mais cela ressemble tellement à la réalité. Il n'y a que le côté trop lumineux de chaque objet, qui rappelle qu'on est dans un monde virtuel. « Sileas » Je me présente et je lui tends la main. «Enchanté. Donc tu aimes la nature ? J'aimerais qu'on aie ce genre de place dans le monde réel… Cela manque un parc en ville… Bref, je suppose que tu es ici pour le calme pas la discussion ? » J'ajoute avec un grand sourire. Peut-être qu'elle ne veut pas de compagnie après tout.

© eden memories

_________________


[color=#006699]


Dernière édition par Sileas Mackenzie le Dim 12 Juin - 9:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
BLADE RUNNER.
inspecteur
Avalon Shaw
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : ***
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 28/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 435
TRESORS VOLES : 3989
CRÉDITS : Nono
BLADE RUNNER.inspecteur

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   Mar 19 Avr - 21:06

La présence de quelqu'un d'autre dans cette partie de la matrice était inhabituelle, mais pas pour autant dérangeant. Après tout, ce lieu n'a rien de privée et chaque personne a le droit d'aller au bon lui semble. D'ailleurs, Ava ne s'est jamais gênée pour aller dans les coins qu'elle désirait qu'importe que ça puisse déranger quelques personne. La matrice est pour elle comme le monde réel. Dans la vraie vie, si elle veut se rendre à un endroit X, elle ira. Certes, hors des lignes de code, le monde est bien plus dangereux et violent, mais elle n'a pas peur. Ce n'est pas le fait d'être Blade Runner qui lui retire cette peur ou d'avoir une arme sur elle. C'est juste qu'elle part du principe que si on doit vivre dans la peur à chaque pas que l'ont fait, alors à quoi bon vivre ? Étant un monstre aux yeux des autres, elle aurait d'autant plus de raisons de vivre dans la peur et la parano. Mais pour l'heure, personne ne sait ce qu'elle est. D'un autre côté, ce n'est pas non plus comme si sa déchirure était dangereuse. Enfin... elle l'est, mais uniquement pour sa propre vive. Au contraire, elle doit être l'une des rares dopple à pouvoir sauver des vies humaines. Enfin... l'humain est bien souvent bête, même si elle peut aider les autres, elle sera vue comme un monstre. Ce n'est pas le moment de penser à tout ça. Si elle s'est rendue ici, c'est bien pour être "déconnecté" du vrai monde, non ?

Le jeune inconnu avait l'air de venir dans cette forêt virtuelle pour les mêmes raisons qu'elle. Le calme, la tranquillité et surement pour profiter d'un coin de verdure qu'on ne peut hélas pas trouver dans cette sombre ville. Avalon afficha un sourire, comme pour confirmer ce qu'il venait de dire. "Je n'avais jamais croisé quelqu'un ici. C'est peut-être mieux... je n'aimerais pas que quelqu'un vienne saccager les codes de cette si jolie forêt !" Elle imagine que son mystérieux interlocuteur doit être du même avis. Certes, il serait possible de réparer les dégâts, mais cela serait dommage de perdre du temps à devoir le faire. C'est dans la nature humaine de détruire et ça ne serait pas étrange de voir de petits rigolos venir saccager une salle où ils ne vont jamais, juste pour rire !

A l'aide de son pseudo, elle s'était présentée, c'était plus poli et conviviale. Son inconnu fit de même, ainsi, elle pouvait lui donner un nom "Sileas" même si ce n'était surement qu'un pseudo. "On dirait que je ne suis pas la seule à aimer la nature !" observa-t-elle au vu de ce qu'il venait de dire. C'est vrai que pouvoir marcher dans une vraie forêt la fait rêver, un parc serait également le bienvenue, mais tout ceci n'est qu'une utopie dans le monde où ils vivent. "Si tu te demandes si tu me déranges, ce n'est pas le cas, rassure toi ! Je trouve ça au contraire plaisant de discuter avec une personne qui apprécie la nature. Je n'ai jamais eu l'occasion de parler de forêt ou de coin de verdure," assura-t-elle en inclinant légèrement la tête sur le côté tout en ayant toujours un sourire radieux. "J'aurai tellement voulu connaitre le monde d'antan. Se devait être si magnifique... et dire que nous... nous avons détruit tout ça !" Sa voix était tout à coup moins joyeuse, beaucoup plus las et navré que leurs ancêtres aient put être aussi inconscient et ignorant.


_________________

♠️ Survive ♠️
Quiconque lutte contre des monstres devrait prendre garde, dans le combat, à ne pas devenir monstre lui-même. Et quant à celui qui scrute le fond de l'abysse, l'abysse le scrute à son tour.”
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
SOLITAIRE.
sans attache
Sileas Mackenzie
avatar
Sorcier du Monde Virtuel


SIGNALEMENT : Sorcier des temps modernes, mais si discret qu'on l'ignore
->Présentation
->Liens & Rp
->Carnet de bord
->Puit à liens
->Garage de Sileas

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 15/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 1992
TRESORS VOLES : 16120
CRÉDITS : .Cranberry & Tumblr
SOLITAIRE.sans attache

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   Dim 12 Juin - 14:50

La Princesse et le Sorcier

Avalon & Sileas

Mon regard se perd dans le décor virtuel. Je suis incapable de dire si c’est fidèle à la réalité ou non. Ce genre d’endroit n’existe plus vraiment dans la réalité. Tout a été détruit par les guerres, la technologie et la pollution. Au fond, l’homme est destructeur par nature. Alors cette pièce de la Matrice est comme un petit bout de paradis, du jardin d’éden. Je devrais me créer une pièce personnelle et similaire, où je serais le seul à entrer. Ce serait mon havre de paix, ma tanière. L’idée me plaît. Je pourrais la meuble d’un ruisseau, d’arbre, d’une clairière voire d’une petite cabane en bois dans un sous-bois et la peupler d’animaux. Je vais faire cela. C’est un beau projet. Je pense que cela me prendra un peu de temps, mais au moins j’aurais un truc intéressant à faire dans la Matrice, qui me permettra d’exploiter mes dons.

Je me retiens de dire que si quelqu’un venait saccager les codes de cette pièce, je la réparerais. Après tout, elle ignore ce que je suis et c’est mieux ainsi. « Ce serait effectivement triste, parce que c’est un lieu apaisant » Je me contente de répliquer à la place avec un vague sourire. Je ne veux pas qu’un petit malin vienne faire son pirate informatique ici, ni ne démontre sa capacité à ennuyer Pinxit via la Matrice en détruisant un lieu aussi calme et naturel. Autant qu’ils déchaînement leur créativité destructrice ailleurs dans la Matrice.

«Effectivement. » Je commente avant de me laisser tomber assis dans l’herbe et de relever la tête pour observer le ciel avec un léger sourire. « Cela me manque alors que je ne peux même pas dire que j’ai connu cela… Je ne connais la nature que par ce que Maman me racontait enfant. Alors quand j’ai découvert cette pièce dans la Matrice, j’en suis tombé amoureux. C’est peut-être stupide ou enfantin, mais j’aimerais pouvoir y rester tout le temps. J’aimerais trouver un endroit pareil dans le monde réel… Utopique, n’est-ce pas ? »

Je fais silence un moment et j’inspire profondément. La Matrice est tellement bien faite, que j’ai l’impression d’avaler de l’air frais et pure. Il m’est arrivé de jouer avec les codes ici, pour faire pleuvoir ou neiger. Mais je remets toujours tout en ordre avant de partir. J’ai un immense respect pour ce lieu. « Moi non plus. C’est vrai que c’est agréable de rencontrer quelqu’un, qui partage les mêmes idées et de pouvoir discuter librement de la nature. » Je réplique et je tourne la tête vers elle pour l’observer avec un sourire. « L’homme détruit tout. Je partage ton envie. Je me rappelle des images dans les livres que je lisais petit, les animaux sauvages et tout… Cela me faisait rêver. Je voulais être explorateur ou zoologiste pour aller explorer la nature. Malheureusement, c’est devenu impossible. Il ne reste plus rien à explorer sur terre si ce n’est la misère et les villes détruites… Au fond la Matrice à cela de bon, on peut revoir certaines choses… Tu viens souvent ici ? » La conversation est assez triste et fataliste, mais c’est une réalité. Nous vivons tous dans un monde détruit, sauf les habitants de la Citadelle. Mais je ne sais pas si la vie est si belle là-haut.

© eden memories

_________________


[color=#006699]
Revenir en haut Aller en bas
BLADE RUNNER.
inspecteur
Avalon Shaw
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : ***
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 28/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 435
TRESORS VOLES : 3989
CRÉDITS : Nono
BLADE RUNNER.inspecteur

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   Dim 19 Juin - 22:31


Finalement, croiser quelqu'un n'est pas vraiment dérangeant. Il est comme elle, il cherche un peu de calme à travers une nostalgie qu'ils ne connaissent pas vraiment. Cette forêt... c'est un lieu presque imaginaire pour eux, car dans le monde réel, ils n'ont jamais vu ça. Avalon n'est pas sûr qu'il en reste une en vie. Oh, elle pense pouvoir trouver des forêts mortes, des troncs d'arbres morts et desséchés, peut-être même calcinés, s'étendant sur des kilomètres. Ce doit être si triste à voir quand on voit la beauté d'une forêt vivante. Elle aimerait tellement que le monde ne soit pas ainsi. Ce petit coin, cette merveille de codage leur permet de voir ce qu'était le monde autrefois. C'est à se demander si ce n'est pas mieux de vivre dans cette réalité virtuelle, ou tout est faux. Sauf que ce n'est pas possible, elle ne se voit pas vivre vingt-quatre heure sur vingt-quatre au milieu des codes. Ce qu'il faut c'est changer les mondes, il doit être possible de redorer le blason de l'humanité, de redonner vie à la terre. Si on le veut vraiment, ça peut marcher non ? Elle est consciente que ça sera difficile et elle ne pense pas que la Citadelle puisse être vraiment salvatrice. C'est juste une fausse utopie, un paradis tout aussi imaginaire que dans celui ou elle se trouve en ce moment.

Tout comme elle, il avait l'air d'aimer l'ancienne terre, ce qu'ils n'ont pas connu. Ceci leur fait un point commun, ça lui fait penser qu'ils peuvent s'entendre. "Je crois que c'est assez rare de rencontrer quelqu'un ayant un intérêt pour ce que le monde pouvait être autrefois. Je suis contente de ne pas être la seule. Si d'autres pensent comme nous, peut-être qu'il reste un espoir pour changer notre monde ?" Oh, c'est un doux rêve, sûrement inaccessible, mais c'est bien de rêver, d'avoir un maigre espoir que la vie puisse être meilleure. De toute manière, ne dit on pas que l'espoir fait vivre ? Sans ça, qu'est-ce qu'ils pourraient attendre la vie ? Avalon comprenait ce jeune homme, mieux qu'il ne peut le penser.

Les rêves du jeune homme était sympathique, ce qu'il aurait pu être dans l'ancien monde aurait été passionnant. Elle se posa la même question, quel genre de métier aurait-elle exercée ? Surement pas quelque chose en rapport avec la police. Les soins... Oui, elle serait peut-être devenue médecin ou quelque chose dans le genre, ça aurait plutôt bien collé. Un soupire lui échappa en pensant à ce monde tout simplement impossible. C'est beau de rêver, mais ça rend légèrement triste. "Je viens aussi souvent que je peux quand j'ai besoin de m'aérer la tête. C'est si différent du Ghetto, au moins je peux me vider la tête tranquillement. Tu es toi aussi un habitué de cet endroit. Je crois qu'il y en a d'autre un peu comme celui-ci, pas forcément des forêts, mais des plages, des déserts... Mais je ne me suis pas assez aventuré dans la matrice pour les trouver. De sources sûr, elle sait que les plages sont souvent prisent d'assaut par les autres personnes se trouvant sur la matrice. Tandis qu'un coin de forêt comme celui-ci n'attire pas autant de monde. C'est plus fermé, plus sombre, plus calme et ça doit être également moins festif et joyeux pour les autres.

_________________

♠️ Survive ♠️
Quiconque lutte contre des monstres devrait prendre garde, dans le combat, à ne pas devenir monstre lui-même. Et quant à celui qui scrute le fond de l'abysse, l'abysse le scrute à son tour.”
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
SOLITAIRE.
sans attache
Sileas Mackenzie
avatar
Sorcier du Monde Virtuel


SIGNALEMENT : Sorcier des temps modernes, mais si discret qu'on l'ignore
->Présentation
->Liens & Rp
->Carnet de bord
->Puit à liens
->Garage de Sileas

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 15/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 1992
TRESORS VOLES : 16120
CRÉDITS : .Cranberry & Tumblr
SOLITAIRE.sans attache

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   Mar 2 Aoû - 20:34

La Princesse et le Sorcier

Avalon & Sileas

Ce n’est pas l’endroit le plus fréquenté de la Matrice. Maintenant, il est vrai que je pourrais me créer quelques salles représentants la nature et verrouillées à tout le monde sauf moi. Il pourrait ressembler à un lieu naturel ancien, parfait sans pollution, sans humain, serein et libre. Mais sur ce coup-là, je me la suis jouée fainéant et j’ai opté pour une pièce existante. Personne ne vient jamais ici en général. Du moins c’est la première fois que je rencontre quelqu’un. Alors pourquoi en créer une ? Je me fais moins remarqué en agissant comme n’importe quel connecté lambda. Et puis, si j’avais mes salles personnelles, je ne l’aurais pas rencontrée. Pour une fois, je suis content d’avoir un contact humain parce qu’on partage le même amour pour la nature. Je souris doucement. D’assis, je me laisse tomber sur le dos en position allongée les bras étendu en croix pour mieux observer les nuages. Ce ne sont que des lignes de codes inscrites dans un codage plus complexe, mais j’apprécie leur mouvement. On ne les observe pas aussi bien dans le Ghetto. Peut-être parce qu’on a l’impression qu’ici tout est pure. Était-ce réellement comme cela autrefois sur terre ?

C’est agréable de causer de nature. Ce n’est pas un sujet très en vogue au cœur du Ghetto loin de là. En général, on a des préoccupations plus terre à terre qu’une lutte idéologique. Je me demande si une fois que l’homme aura disparu, la nature reprendra-t-elle ses droits ? Notre planète peut peut-être guérir des blessures que nous lui avons infligées ? Je suis persuadé qu’autrefois il existait des gens, qui avaient ce genre de réflexion et qui cherchaient des solutions. Mais on dirait qu’ils se sont plantés. Ou alors ils n’ont pas été très convaincants.

« Oh les gens aiment le passé. C’est pour cela qu’ils se connectent en général, plus que pour les salles futuristes. Seulement c’est pour revivre un confort qu’on ne connaît plus, pas pour faire une randonnée en pleine forêt. » Je réplique avec un léger sourire en observant les nuages scintillants loin au-dessus de ma tête. « Je crois que la meilleure chance de la Terre serait encore que l’humanité n’y habite plus. »

Sauver la planète n’est plus une priorité. Offrir une vie décente, rêvée et luxueuse aux riches vivant dans la Citadelle au prix de la santé et de la vie du reste de la population, voilà la priorité de Pinxit Industrie. Il ont créé leur monde parfait, soit disant, et l’ont fermé à la majorité. Il nous exploitent à leur fin propre parce qu’il faut fournir certaines choses à la Citadelle. Mais peu importe comment on s’en sort, ce qu’il nous reste. Seuls les riches valent la peine d’être sauvé dans ce monde régit par l’argent. C’est triste d’en être arrivé là.

Je tourne la tête pour l’observer un moment. « On ne respire pas vraiment dans le Ghetto. Parois, je me demande quelle est la vraie composition de l’air. Puis automatiquement, je me dis que je préfère ne pas le savoir. » Je commente lentement avec un léger sourire désabusé cette fois-ci.

« Si on dit plage ça doit être fréquenté… J’évite les lieux avec trop de monde. » C’est là que dans un monde tolérant et parfait, je lui avouerais que si je veux aller à la plage, j’en crée une. Mais le monde n’est pas parfait même pas dans la Matrice. « C’est facile via la bibliothèque. » J’ajoute en fermant les yeux et en respirant à plein poumon profondément. « Dis tu as déjà vu une forêt en automne ou sous la neige ? »

© eden memories

_________________


[color=#006699]
Revenir en haut Aller en bas
BLADE RUNNER.
inspecteur
Avalon Shaw
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : ***
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 28/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 435
TRESORS VOLES : 3989
CRÉDITS : Nono
BLADE RUNNER.inspecteur

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   Sam 20 Aoû - 23:13


Changer le monde ! Ça semble être fou de pouvoir y parvenir un jour. Il a bien trop changé pour que l'humain puisse y parvenir. La terre a été déjà bien trop endommagé et un retour en arrière semble impossible. L'humanité périra sûrement en même temps qu'elle. C'est triste à dire, mais c'est ainsi. Les générations passées ont été trop obsédé par leur vie, par leur confort, par la recherche et la technologie, se fichant pas mal d'abîmer la seule et unique chose qui leur permet de vivre. Après tout, pourquoi se préoccuper de la pollution ? C'est donc eux qui payent aujourd'hui les pots cassés. Au final, tout le monde à l'air de s'en contenter, ce n'est pas comme s'il avait le choix. L'humain ne choisit pas de venir au monde, il vient comme ça, sans choisir le moment, ni l'endroit, étant le fruit de l'union de deux personnes. C'est pas forcément un cadeau à cette époque. Le jeune homme n'avait pas tort en disant que l'unique chance de la terre et que l'humanité meurt. Mais comment tuer une vermine qui ne veut pas mourir ? Il restera toujours un homme pour tout casser, c'est dans sa nature. "J'aime également le passé. J'aurais voulu connaître la vie d'avant, comment s'était. Juste pour voir la différence. Mais il est vrai que j'aime les endroits naturels comme celui-ci. On ne verra jamais une forêt à présent, je trouve ça triste. Je pense que tu as raison, tant que nous serons vivant, la terre ne pourra guérir... nous sommes son infection après tout !"

Les interrogations du jeune homme semblait être les mêmes que les siennes. Vouloir une vie meilleure et se demander ce que pourrait être leur monde et même de l'air pur. Voilà une chose dont ils n'auront jamais connaissance. Ceci amusa un peu Ava quand il dit préférer ne pas savoir finalement ce que pourrait être de l'air pur. Mieux vaut ignorer les choses qui étaient bien avant pour ne pas être déçu. Quant aux autres lieux comme celui-ci, effectivement, les plages doivent être fréquentées. Qui ne résisterait pas à la mer, au sable fin et au soleil qui brille haut dans le ciel. Mais un tel lieu n'a pas le côté magique d'une forêt. La question de son nouvel ami l'intrigua. Elle secoua alors la tête négativement. Jusque là, elle n'a vu que la forêt en période estival. "J'ai bien dû voir quelques images des forêts en automne où totalement enneigé. Je n'ai jamais osé toucher le code et modifier l'apparence de celle-ci. Tu connais des salles sur ce type de lieu ? Je crois que j'aimerais vraiment voir ça... même si ce n'est pas réel, ça fait toujours un peu rêver !" Peut-être que le jeune homme connaît des forêts de ce type dans la matrice, à moins qu'il soit à même de pouvoir modifier le code pour transformer la forêt ainsi. Ava a trop peur de faire une bêtise pour toucher au code. Cette forêt est son seul lieu d'évasion, elle ne veut pas l'abîmer.

_________________

♠️ Survive ♠️
Quiconque lutte contre des monstres devrait prendre garde, dans le combat, à ne pas devenir monstre lui-même. Et quant à celui qui scrute le fond de l'abysse, l'abysse le scrute à son tour.”
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
SOLITAIRE.
sans attache
Sileas Mackenzie
avatar
Sorcier du Monde Virtuel


SIGNALEMENT : Sorcier des temps modernes, mais si discret qu'on l'ignore
->Présentation
->Liens & Rp
->Carnet de bord
->Puit à liens
->Garage de Sileas

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 15/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 1992
TRESORS VOLES : 16120
CRÉDITS : .Cranberry & Tumblr
SOLITAIRE.sans attache

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   Mer 21 Sep - 18:24

La Princesse et le Sorcier

Avalon & Sileas

Je suis idéaliste ou utopiste. Je ne suis pas sure de savoir lequel de ces deux mots me qualifient le mieux. Je sais juste que j’ai des rêves plein la tête, ceux d’un monde meilleur, qui ne se réalisera jamais. Et si jamais cela devient possible, alors ce sera probablement après ma mort, longtemps après que toute trace de l’humanité ait disparu. Il n’y a pas d’autres possibilités. Je désire changer les choses, rendre le monde tel qu’il était autrefois dans les histoires de Maman. Rêve improbable d’un gamin, qui a grandi en enfer et non en Eden. Nous vivons l’Apocalypse et non la Genèse. Le monde est ravagé, pollué, détruit. Il n’a plus rien du jardin, que Dieu a offert à Adam et Eve. Il n’a même plus rien du paradis perdu. De toute évidence, nous avons tout détruit. Ceci dit, il est relativement rare que je croise le chemin de quelqu’un prêt à en discuter et qui en plus partage mes opinions d’écologiste de la vieille époque. Cette demoiselle est charmante. Parler avec elle est facile et reposant. Peut-être parce que nous imaginons un même monde, que nous aimons tous deux cette forêt.

« Alors s’il faut que l’Humain disparaisse de la terre pour qu’elle puisse renaître comme avant, nous avons effectivement bien peu de chances de voir la nature à nouveau belle un jour. » Je commente avec un soupire. « C’est vrai, une espèce de maladie ou de virus créant des dommages irréversibles à cette belle planète. Après tout nous avons sûrement mérité notre vie actuelle. »

La question serait presque de savoir si on peut faire mieux que nos ancêtres ? Mais comment et surtout où ? Ce qui n’est pas le Ghetto d’une ville est aujourd’hui une terre stérile, hostile et toxique. Je doute que quelqu’un puisse encore survivre là-bas. Je doute même qu’y respirer soit possible. Je ferme les yeux un bref instant savourant l’impression de la caresse virtuelle du vent. J’ouvre lentement les yeux observant pendant quelques minutes le ciel et les nuages de diverses formes. Je suis un Maître tout puissant ici. Un sorcier des temps moderne comme j’aime à nous qualifier. Je peux d’une simple pensée modifier n’importe quelle salle. Lentement, je me redresse en position assisse. Je ne la connais pas. J’ignore si je peux lui faire confiance. Mais j’ai envie de prendre le risque. Je veux aussi la voir s’émerveiller et sourire après la conversation déprimante que nous avons eu.

« Si tu me promets de n’en parler à personne, je peux te le montrer ici et maintenant. » J’annonce avec un sourire complice. Je peux passer pour un bon hacker. Beaucoup de personnes donnent des grandes capacités aux hacker. Mais ils nous sont inférieures en réalité. « Mais personne ne doit savoir. Je remettrais tout en ordre avant qu’on parte. » J’ajoute calmement avec un hochement de tête. Je la laisse libre de dire oui et de voir ou de décliner ma proposition.

© eden memories

_________________


[color=#006699]
Revenir en haut Aller en bas
BLADE RUNNER.
inspecteur
Avalon Shaw
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : ***
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 28/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 435
TRESORS VOLES : 3989
CRÉDITS : Nono
BLADE RUNNER.inspecteur

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   Mer 28 Sep - 23:37


S'accorder et penser la même chose, c'est tellement rare dans ce monde. Certain pourrait la prendre pour une sorte d'extrémiste anti-humain en l'entendant simplement parler. Rare sont les personnes avouant ouvertement que l'humain n'est que la gangrène de la terre, qu'il ne contribue pas à sa survie, mais à sa mort lente et certaine. Par chance, le jeune homme pense la même chose qu'elle, il voit les limites que la terre à atteint à cause de l'humanité et ou l'humanité va en continuant ainsi. D'ici peu, il n'y aura plus rien, juste de vaste champ de ruine, des ossements d'humains jonchant le sol pour témoigner du passage de cette horrible espèce avant qu'une nouvelle ne fasse son apparition. Et si c'est toujours ainsi ? L'espèce dominante menant à la perte de sa terre ? Autrefois, il y avait bien les dinosaures, eux aussi ont disparus, il y a plusieurs théories, mais comment pouvons nous être sûr qu'ils sont morts à cause de si ou de ça ? Rien ni personne ne le sait vraiment. Même s'ils n'étaient pas doués de la même intelligence, il avait peut-être réussi à mener leur existence à leur perte. Personne ne peut le savoir et c'est peut-être mieux ainsi. "Tout ce qu'on peut espérer, c'est que si on vient tous à mourir et qu'un jour une nouvelle forme de vie apparaît, c'est qu'elle ne fera pas les mêmes erreurs que nous. Mais j'ai l'impression que c'est un cycle qui est voué à se répéter. Que nous sommes que la partie d'un tout... un tout sans fin !" Ce n'était sûrement pas la peine de penser à un futur aussi néfaste. Quoi qu'il arrive, ni elle, ni l'inconnu devant elle ne verra la fin de ce monde, car ce n'est sûrement pas pour demain. Ceci arrivera dans quelques décennies ou siècles et la vie pour les humains sera encore plus rude. C'est le genre de choses qui ne vous pousse pas à faire des enfants. A quoi bon leur réserver un avenir sans joie, juste rempli de pauvreté et de tristesse dans un monde au bord du décès.

Après ça, Ava émit l'envie qu'elle aurait de voir cette salle de la matrice sous un autre jour, comme une belle journée d'automne ou d'hiver. Mais elle ne veut pas briser le code, casser quelque chose qu'elle ne pourrait pas réparer. Ceci serait tellement triste de ne plus pouvoir venir dans cette forêt pour en profiter un peu et s'évader. Le jeune homme, un peu mystérieux, lui proposa d'exhausser son souhait. Elle devait juste ne rien dire à personne. Qu'est-ce qu'il dit ? Il peut vraiment faire changer cette salle ? "Tu peux vraiment faire ça ? Bien sûr ! Bien sûr que j'ai envie de voir ça ! Et rassure toi, je ne dirais rien, je te le promets, tu peux me faire confiance !" indiqua-t-elle joyeusement et avec une certaine impatience de découvrir la forêt avec de nouvelles couleurs. Elle n'avait pas envie de choisir l'automne ou l'hiver, elle préférait avoir la surprise pour vivre une émotion unique, le genre de choses qu'elle ne pourra jamais vivre dans le monde réel.

_________________

♠️ Survive ♠️
Quiconque lutte contre des monstres devrait prendre garde, dans le combat, à ne pas devenir monstre lui-même. Et quant à celui qui scrute le fond de l'abysse, l'abysse le scrute à son tour.”
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
SOLITAIRE.
sans attache
Sileas Mackenzie
avatar
Sorcier du Monde Virtuel


SIGNALEMENT : Sorcier des temps modernes, mais si discret qu'on l'ignore
->Présentation
->Liens & Rp
->Carnet de bord
->Puit à liens
->Garage de Sileas

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 15/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 1992
TRESORS VOLES : 16120
CRÉDITS : .Cranberry & Tumblr
SOLITAIRE.sans attache

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   Sam 5 Nov - 18:20

La Princesse et le Sorcier

Avalon & Sileas

Je hoche de la tête doucement à sa dernière phrase. Je ne vois pas quoi ajouter. Je partage son opinion sur le triste état de notre belle planète et la responsabilité de l’Humanité dans sa destruction. Alors oui, si l’humain disparaît un jour, souhaitons que la prochaine espèce dominante fera mieux que nous. Ou alors, il n’y en aura plus. Il ne restera que la nature, belle, survivante et puissante pour recouvrir de sa robe verte les vestiges de la civilisation humaine. Cela ressemble étrangement à un rêve éveillé. Peut-être autrefois les humains ont-ils pensé ainsi. Aujourd’hui, je doute que l’écologie soit le maître mot dans la Citadelle. Et le Ghetto est juste une zone de survie dépourvue de presque tout ce qui est vital.

Je lance une autre conversation. Je fais une proposition contre le secret. Quand je suis seul ici, je joue avec les codes, changeant le décor en fonction de mon imagination, des saisons et de ce que petit je voyais dans mes livres d’images… Bien sur, je remets toujours la salle en état avant de me déconnecter que nul ne sache pour mon passage. Et je devine qu’elle ne connaît pas grand-chose en codage. Elle ne verra donc probablement pas que je suis plus doué qu’un hacker. Je penche la tête et je souris face à son enthousiasme. Même si je ne fais rien de ma journée, j’aurais offert un peu de joie et d’émerveillement à quelqu’un. Au final, ce sera une bonne journée.

« Oui, je peux faire ça. » Je réponds en souriant un peu plus et en hochant positivement de la tête. « Dans ce cas, observe bien la forêt. » Je commente. Je décide de lui faire confiance.

Une seconde, c’est le temps qu’il faut pour visualiser les codes de la salle. Ils sont là autour de moi, rédiger dans un langage informatique complexe. Pourtant, je n’ai qu’à penser à une modification dans le code tel que le nom ou la référence de la couleur, j’en ajoute aussi pour l’effet des feuilles tombant ou l’impression que le vent souffle. Je réécris certains codes. J’en modifient d’autres. J’en invente. Cela ne dure que quelques minutes. Et quand je quitte le code source de la salle, le décor est semblable et différent tout à la fois.

Autour nous s’étend toujours la forêt avec sa petite clairière et la rivière. Mais les tons ont changé. La couronne des arbres est parée de couleur jaune, marron, rougeâtre. L’herbe aussi semble moins verte. Il n’y a  plus de fleur. Un léger vent secoue les branches des arbres et fait se décrocher les feuilles, qu’il emmène dans une danse acrobatiques avant qu’elles se finissent sur le sol. Il y a des noisettes et des marrons, fruits secs typiques de l’automne au pieds des arbres. Et au loin, on peut distinguer un cerf et quelques biches. Cela est un petit ajout personnel pour le fun. Il doit aussi y avoir un renard dans les sous-bois non loin. Le lieu est toujours aussi paisible et reposant.

« Alors ? » Je demande tout sourire. « Moi je dis que ça mérite une balade dans les sous-bois pour ramasser des fruits secs ! » Je propose avec un léger rire enfantin. J’ai l’impression de vivre à une autre époque, même si le rêve ne sera qu’éphémère.

© eden memories

_________________


[color=#006699]
Revenir en haut Aller en bas
BLADE RUNNER.
inspecteur
Avalon Shaw
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : ***
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 28/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 435
TRESORS VOLES : 3989
CRÉDITS : Nono
BLADE RUNNER.inspecteur

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   Ven 11 Nov - 0:19


Avalon avait vraiment envie de voir cette salle changer. De voir cette jolie forêt revêtir des couleurs différentes, que ce soit les couleurs chaudes de l'automne ou ce doux duvet blanc d'Hiver. Elle aurait pu modifier les codes, mais elle a trop peur de faire une erreur, de "casser" cette si belle forêt. Quelque chose lui dit que si son nouvel ami lui propose, c'est qu'il l'a déjà fait. Alors, autant le laisser faire et laisser opérer la magie du changement. La demoiselle le laissa se plonger dans le code. En attendant, elle regardait autour d'elle, petit à petit, elle pouvait voir des changements s'opérer. Il lui semblait qu'une légère brise soufflait. La lumière n'était plus aussi lumineuse, elle avait un petit quelque chose de tamisé. Ensuite, elle remarqua les arbres se métamorphoser. Doucement, leur verdoyance se colorait de jaune, de rouge, de marron... c'était magique. Le vent faisait tomber doucement des feuilles, qui virevoltait dans les airs plusieurs secondes avant de toucher le sol sans un bruit. Sous sourire s'élargit devant ce spectacle. Quelque chose lui disait qu'elle aurait préféré l'automne entre toutes les saisons. C'est si beau, la nature ressemblait tout à coup à une palette de peinture. En plus de ça, elle remarqua plusieurs animaux qui semblaient un peu moins timide. Le jeune homme avait terminé, c'était vraiment l'automne.

Ava couru un peu plus loin en riant de bonheur, tournant sur elle même au milieu des feuilles qui tombaient doucement. Pourquoi un tel spectacle n'existe plus ? C'est d'une tristesse ? Elle ne parvient pas à comprendre comment l'humanité a pu faire ça. N'est-ce pas mieux de voir ce genre de paysage, plutôt qu'un désert vide et dangereux ? Finalement, elle s'arrêta et se tourna vers le gentil sorcier du code. "C'est vraiment magnifique !" Ce genre d'endroit lui fait comprendre pourquoi des gens peuvent mourir dans la matrice, comment on peut vouloir oublier le monde réel et préférer ce virtuel qui est bien plus beau. La jeune femme se rapprocha de lui et accepta la balade. Oui, elle avait envie d'explorer les sous-bois et voir ce qu'il s'y cache. "Tu fais le guide ?" demanda-t-elle avec un grand sourire en venant à ses côtés et passant son bras droit sous le bras gauche du jeune homme. C'était peut-être déplacé, mais le bonheur ne la faisait pas bien réfléchir et puis ce n'est pas le monde réel, mais la matrice, alors ceci à peu d'importance. "Dans des livres, j'avais entendu parler des châtaignes et des marrons. Est-ce qu'il y en a ici ? J'aimerais vraiment pouvoir en prendre dans mes mains !" confia-t-elle comme le ferait une petite fille s'apprêtant à découvrir de grandes choses dont elle a toujours rêvée.

_________________

♠️ Survive ♠️
Quiconque lutte contre des monstres devrait prendre garde, dans le combat, à ne pas devenir monstre lui-même. Et quant à celui qui scrute le fond de l'abysse, l'abysse le scrute à son tour.”
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le conte de la Princesse et du Sorcier [Avalon Shaw]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign in Blood ::  :: Autopsie :: ARCHIVES RPS-