LE FORUM VA ÊTRE RESTRUCTURÉ

Partagez | 
 

 Winter Bird ◊ Tegan&Sileas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Winter Bird ◊ Tegan&Sileas   Sam 26 Mar - 22:28

Tegan, les rares fois où elle arrivait à échapper à la vigilance des siens pour aller respirer l’air frais mais peu sain de l’extérieur, aimait bien se rendre jusqu’au château d’Edimbourg. Elle aimait ce lieu qui lui rappelait un peu ce qu’était sa vie d’avant, quand la ville n’était pas encore un ghetto. Quand on la laissait encore sortir pour aller à l’école, pour se promener, pour chahuter avec les autres enfants. Elle avait l’impression de s’être figée à cette époque, grandissant dans la Matrice et non pas dans la réalité. Elle était restée l’enfant surprotégée, épargnée des affres de la vie. Une princesse dans sa tour d’ivoire. Une Rapunzel s’échappant d’une marâtre pour aller explorer le monde. Il n’avait rien de beau, rien d’agréable. Il était dur, cruel et égoïste… mais Tegan s’était surprise à apprécier ces aventures au dehors… Surtout lorsqu’elle avait un ami pour l’accompagner. Elle avait rencontré Sileas dans la Matrice, pour se rendre compte qu’en dehors, ils étaient tout deux bien loin de leurs avatars… mais le jeune homme lui connaissait les rues. Il les avait arpentées bien plus qu’elle. Mais, après tout, ça n’était pas bien dur. Cette fois-ci, Tegan avait proposé au technomancien de la rejoindre au château, plutôt qu’ailleurs en ville. Elle aimait la beauté de l’endroit qui n’avait pas été tant détruit que ça, et qui avait retrouvé son essence quand une troupe d’artistes s’y était établie.

Tegan avait profité d’un instant où il n’y avait plus qu’un seul des siens dans leur appartement et que son geôlier avait le dos tourné pour s’éclipser. Elle aurait certainement droit à un sermon quand elle rentrerait… mais elle savait qu’elle s’en tirerait sans une égratignure, juste une remontrance pour la forme, pour ne pas perdre la face… mais Tegan commençait à se rendre compte à quel point elle était précieuse pour sa famille. Cela faisait quelques temps qu’elle s’échappait de leur habitation… et tant qu’elle revenait, tout allait bien. En même temps, si elle ne revenait pas… Elle n’aurait pas à subir leur ire. Cependant, elle avait bien vite compris qu’ils ne pouvaient pas l’empêcher de faire ce qui lui chantait. Se rendre dans la Matrice, aller dehors. Sauf s’ils l’attachaient et qu’ils trouvaient une drogue ou un inhibiteur pour la priver de son don de technomancie. Rien que cette pensée la faisait frissonner… mais elle doutait qu’ils en arriveraient là. Ils souhaitaient son bonheur en plus de sa santé et de sa sécurité. Ils n’étaient pas dupes : ils savaient que si elle ne se connectait plus à la Matrice, cela briserait quelque chose en elle. Alors, refermant son blouson autour d’elle, elle s’était enfuie dans les rues. Capuche rabattue sur ses cheveux blancs, elle avait bien retenu la leçon de la dernière fois : son joli minois attirait les pervers en tout genre. S’il lui arrivait d’être d’une naïveté effarante, Tegan apprenait néanmoins vite.

Elle était arrivée un peu avant l’heure de leur rendez-vous au château. Elle s’y glissa comme un fantôme, comme une Dame Blanche, passant une lourde porte. Seulement à l’intérieur, elle se débarrassa de sa capuche et adressa un sourire aux artistes qui étaient présents. L’un d’entre eux lui lança un regard plus appuyé. Elle le reconnaissait sans mal : il lui avait souvent demandé si elle pouvait poser pour lui, depuis qu’elle se rendait ici. Mais elle avait toujours refusé, ses joues s’empourprant. C’était étrange à quel point elle pouvait être libérée, s’essayant à tout et n’importe quoi dans bien des domaines dans la Matrice, mais à quel point elle pouvait être timide dans la réalité. Le virtuel la désinhibait, comme beaucoup de ceux qui étaient nés dans sa génération et les précédentes. Elle lui adressa un petit signe de la main avant de s’élancer vers les escaliers qui menaient à l’une des tours à moitié écroulées. Elle entra dans une ancienne chambre et s’installa sur le vieux canapé poussé contre une étroite fenêtre pour attendre Sileas. Quand des bruits de pas se firent entendre sur les marches, elle quitta le paysage en contrebas des yeux et tourna la tête vers la porte. Elle espérait que c’était son ami et non pas le peintre qui venait essayer de la convaincre encore. Quand elle reconnut le technomancien, un sourire à la fois heureux et soulagé étira ses lèvres. Coucou Sileas. Comment vas-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
SOLITAIRE.
sans attache
Sileas Mackenzie
avatar
Sorcier du Monde Virtuel


SIGNALEMENT : Sorcier des temps modernes, mais si discret qu'on l'ignore
->Présentation
->Liens & Rp
->Carnet de bord
->Puit à liens
->Garage de Sileas

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 15/02/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 1992
TRESORS VOLES : 16146
CRÉDITS : .Cranberry & Tumblr
SOLITAIRE.sans attache

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Winter Bird ◊ Tegan&Sileas   Mer 20 Avr - 20:47

Winter Bird

Tegan & Sileas

Tegan. C'est sûrement la Technomancienne la plus proche de mon âge, que je connaisse. Pourtant, nous sommes très différents tous les deux.  Elle ne voit pas le monde comme moi. J'ai parfois l'impression qu'elle vit dans un monde protégé et plus onirique que le mien. Elle ne voit pas le Ghetto avec le même recul. Tegan prend presque cela pour un jeu, s'échappant de son cocon protecteur et découvrant le monde. Je peux la comprendre, si elle vit vraiment enfermée cela ne doit pas être tous les jours très amusant. Je ne connais pas cette vie. La Matrice n'est pas mon seul échappatoire.  Pour moi, c'est le seul lieu où je me sens en sécurité et moi-même. J'y vais surtout pour m'évader un peu, user de mes dons, chercher des informations et y trouver une forme de repos. C'est la-bas que j'ai rencontré mon amie. Elle est belle, Tegan, comme une princesse de conté de fée avec ses cheveux blancs. On s'est d'abord regardé avec curiosité. Puis à force, on a fini par sympathiser. C'est peut-être parce que dans le monde virtuel, on est très proche de par notre nature qu'il m'est aisé de converser avec elle dans la réalité. Elle est mon amie. Même si je rougis toujours un peu quand on parle, c'est aisé avec elle. On s'amuse bien. Parfois, je me demande si elle est gentille avec moi uniquement parce que je connais la ville et peux lui servir de guide. Peut-être est-ce à cause de mon coté rationnel et habitué au marchandage, que je pense ainsi. Ou alors, elle m'apprécie vraiment et on partage un lien. J'aime bien cette idée.

Elle m'a donné rendez-vous dans le vieux château. C'est un endroit où les artistes se réunissent en général. C'est du moins ce que j'ai pu constater chaque fois que j'y suis allé. C'est le centre historique d’Édimbourg, probablement, le quartier le sure de la ville aussi. Les vieux bâtiments ont un charme désuet rappelant l'époque d’antan. Je peux presque visualiser le monde tel que Maman me le racontait dans ses histoires le soir. J'aime bien cette partie du Ghetto, un peu plus paisible. Je pense que c'est surtout l'ambiance dû au centre historique, qui me fait trouver cet endroit plus sécurisant. Je suis parfois tenté d'aller errer dans la Matrice pour voir comment le vieux Édimbourg y est représenté. Cela pourrait être intéressant, non ?

Bref, j'erre dans les rues lentement pour atteindre mon lieu de rendez-vous. Je me suis armé comme toujours. Parce que même si c'est moins dangereux ici, je reste conscient du danger qui rode. Tegan ne l'est pas autant. Et je me dois de m'assurer que rien ne va lui arriver. Je me sens responsable d'elle quand on se promène comme cela, ce qui lui permet de découvrir le vrai monde. Je tâtonne encore un peu dans notre amitié, mais je commence à m'habituer à sa présence bien plus physique ici que dans le monde virtuel. Elle m'aide à devenir un peu plus sociable et meilleur. Je lui fais découvrir la réalité de notre monde. C'est presque un échange de bon procédé. Est-cela l'amitié ? Un simple échange de service ?

Une fois arrivé au vieux château, j'ai un moment d'arrêt. J'observe l’immense et vieille bâtisse, rappel matériel d'un passé, qui semble si lointain. Je souris légèrement avant d'enfoncer mes mains dans les poches de ma veste et de pénétrer dans l’immense place. Il y a toujours des gens ici, dessinant ou faisant je ne sais quoi. Je jette un bref regard autour de moi, évaluant rapidement le nombre d'être humains présents. Je sais où je dois me rendre. Aussi je ne m'attarde guère, n'offrant qu'un vague sourire poli à ceux croisant mon regard. Je monte les marches vers l'étage lentement. Je trouve Tegan installée sur un vieux canapé, près d'une petite fenêtre. Elle darde ses yeux clairs sur ma personne comme je pénètre dans la pièce. « Salut » Je murmure en réponse les joues un peu rouges, repoussant du bout des doigts mes lunettes, tic nerveux. Je fais quelques pas de plus pour venir me planter debout près d'elle, observant à mon tour l'extérieure. « Je vais bien et toi ? » Je réponds nonchalamment mon regard se perdant dans le panorama grisâtre. « Ce devait être magnifique avant…. Alors dis-moi, qu'est-ce qui t'amène ici ? Un besoin d'air frais ou de liberté ? » Je penche la tête et reporte mon attention sur la jolie demoiselle, que je qualifie d'amie.

© eden memories

_________________


[color=#006699]
Revenir en haut Aller en bas
 

Winter Bird ◊ Tegan&Sileas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign in Blood ::  :: Autopsie :: ARCHIVES RPS-