LE FORUM VA ÊTRE RESTRUCTURÉ

Partagez | 
 

 I drink to make other people more interesting. || DERYN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: I drink to make other people more interesting. || DERYN   Ven 1 Avr - 15:00


I drink to make other people more interesting.


“An intelligent man is sometimes forced to be drunk to spend time with his fools.” ⊹ Une mission simple. Une mission donnée sans que je n'en cherche vraiment les raisons derrières. Deux frères. Tuer sans poser de question. Se débarrasser de la menace qu'ils représentent pour mon commanditaire. Un boulot simple et bien payé. Les renseignements fournis ne me regarde pas, je n'ai pas envie de connaître à qui j'ai à faire. J'ai juste besoin de ses informations pour pouvoir discerner une routine. Un chemin plutôt régulier qui me permettra de m'infiltrer. Il ne faut pas éveiller la méfiance, il faut agir de manière à attirer la confiance suffisante. La ruse, le mensonge, la trahison, des données de mon quotidien qui ne me quittent vraiment jamais. J'ai perdu depuis bien longtemps cette innocence propre aux enfants mais aussi toute trace de candeurs et de sincérité. Je ne fonctionne que pour assouvir ses besoins, comblait mes désirs égoïstes. Pas d'attache, pas de souci. Pas de problème potentiel. Je finis par distinguer l'un des deux, trouver un moyen de me faufiler dans son existence. Suffisamment pour qu'il me conduise jusqu'à son frère, pour que je puisse faire d'une pierre deux coups ou en tous les cas, c'est le but de la manœuvre. La raison pour laquelle je le suis dans cette boîte où j'ai déjà eu l'occasion de me rendre. Le syndicat le possède et c'est un risque non négligeable mais une protection en même temps. Mon manque de discernement quand on en vient à mes contrats m'a crée des ennemis et des alliés dans tous les camps. Je vais là où l'offre est la plus intéressante.

Je suis en train de boire une bière, accoudait au bar, mon attention fixait sur des points invisibles, je surveille les allées et venues de ma proie. Je ne juge guère les excès de sa vie ou ses vices. Cela n'est pas une donnée essentielle. Je laisse une femme enivré s'enroulait autour de mon dos, sans lui prêter plus d'attention. Couverture idéale. Je cherche l'accroche. La phrase qui me permettra de m'immiscer sans inspiré une méfiance toute naturelle. Nous vivons dans un monde où la suspicion, la méfiance sont des atouts de survie. Je le sais moi même, et par habitude, je m'assure de tirer sur ma manche, recouvrant mon bras gauche. La peau de la main ne laisse pas douter de sa nature cybernétique mais des déchirures non réparé me trahissent si mon avant bras est exposé et une prothèse, c'est de l'argent potentiel. Je ne trahis jamais mon secret, pas même auprès de mes conquêtes d'un soir. L'homme qui est dans mon champ de vision finit par se rapprocher, commandant un breuvage à son tour alors que le son lourd des basses ne prêtant pas forcément à la conversation, j'opte pour une technique plus simple. L'ivresse.

Alors que sa silhouette arrive à ma hauteur, je me retourne dans un mouvement un peu trop large, mon bras volontairement maladroit, renverse ma boisson et celle qui vient de lui être servi. J'enroule mon bras autour de la jeune femme qui semblait décidé à ne pas me lâcher. Un rire, parfaite imitation du manque d'inhibition donné par les alcools frelatés de l'endroit s'échappe de ma gorge. Je lui jette un regard désolé, avant de lui sortir mon plus beau sourire. Celui qui laisse se dissimuler les traits durs d'un passé qui n'est jamais vraiment parti. - Oh ... je suis désolé ... Nouveau rire, un peu stupide, à la limite du gloussement insipide que la jeune femme, qui elle est vraiment noyé dans les relents d'alcool m'inspire. - Laissez moi vous payez un verre pour m'excuser ... J'espère la technique assez efficace. Il n'est pas facile de s'octroyer ce genre de plaisir passager au vu du niveau de vie ambiant, mais il descend de la citadelle, cet homme, peut être a-t-il des ressources cachées. - Ou peut être que vous préfériez que je répare ma faute en vous prêtant ma compagne ... Aucun scrupule à me servir d'une jeune femme dont la lucidité semble lui avoir échappé depuis bien des heures. Tout moyen est bon.  


Revenir en haut Aller en bas
PINXIT INDUSTRIE.
scientifique
Deryn Elaeth
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Un scientifique cynique et froid de Pinxit, trafiquant d'informations, et praticien de toute forme de divination.
#Présentation de Deryn

#Présentation de Lloyd, son jumeau

#009966

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/03/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 926
TRESORS VOLES : 6994
CRÉDITS : Edenmemories (Merci! *.*) / Val
PINXIT INDUSTRIE.scientifique

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: I drink to make other people more interesting. || DERYN   Sam 2 Avr - 20:14

Cela faisait plusieurs soirées que Deryn revenait au Léviathan. Dès qu'il avait une soirée de libre, il prétextait auprès de Lloyd l'envie de prendre l'air, et sortait de leur appartement. Comme un enfant qui cachait à ses parents une activité interdite. Deryn ne voulait pas vraiment discuter du pourquoi du comment avec son frère. En réalité, il n'aurait même pas su quoi lui dire, tant il ne savait pas ce qu'il faisait. Enfin, il connaissait la raison pour laquelle il retournait là, mais pas les motivations qui l'y poussaient. Ses désirs étaient pour lui un mystère et cela le perturbait autant que cela l'intriguait. Il n'avait cependant pas revu l'objet de ses venues, et il ne parvenait pas à savoir si cela l'ennuyait ou non. Mais il restait la soirée dans le club, à boire, observer les gens, discuter parfois bien que cela fut rare. Il n'arrivait même pas à savoir s'il était à l'aise ou non. Mais il savait qu'il aimait la sensation de danger qui flottait sur la piste de danse et près du bar. Il aimait l'idée que, d'un moment à l'autre, la situation puisse déraper dans la folie. Quelque part, cela le rassurait sur sa propre santé mentale car il n'était jamais à l'origine d'un mouvement de violence, même s'il lui était arrivé de rendre un coup.

Ce soir-là, il avait bu plus que de raison, et il le savait. L'alcool avait sur lui un effet tout autre que l'enivrement. Il décuplait ses facultés de réflexion et ses dispositions divinatoires. Deryn était alors assailli par les énergies environnantes, par des visions semi-prémonitoires. Il se nourrissait de tout cela d'une manière profondément malsaine, mais au moins, il se sentait vivant. Et ce soir-là, toutes ces sensations étaient démultipliées et dangereusement grisantes. Deryn perdait une partie du contrôle qui ne le quittait d'ordinaire jamais, et il ne savait pas vraiment quoi en penser. Il oubliait sa haine et son dégoût pour le ghetto et se retrouva même à danser sur le piste avec les inconnus suants et puants. Mais il s'en fichait et cela l'étonnait encore plus. Il se perdait dans le flot de ces sensations inédites.

Deryn se dirigea vers le bar afin de se resservir un verre. Alors que le barman le lui tendait, un homme à côté fit un geste brusque, renversant son verre et celui de Deryn. L'homme s'excusa rapidement, avec un sourire très charmant, et Deryn n'eut même pas le temps de réfléchir qu'il se retrouva avec un nouveau verre dans la main. L'esprit embrumé et la prudence partie faire un tour, il ne savait plus très bien comment réagir.

« Euh... Merci. »

Et sans qu'il comprenne pourquoi, la femme qui roucoulait dans les bras de l'homme au sourire charmant se retrouva dans ceux de Deryn, qui se crispa instantanément. Le contact de la peau sucrée de la jeune femme contre la sienne perturba franchement Deryn qui essaya de se soustraire à son étreinte tentaculaire. Il lança un regard désespéré à l'homme qui venait de lui offrir un verre, en se maudissant d'avoir autant bu. Il n'était pas en pleine possession de ses moyens et il le savait. Mais quelque part, il n'était pas suffisamment conscient pour que cela l'inquiète, il voulait seulement que la femme qui lui gloussait dans les oreilles et lui embrassait le cou le lâche. Non pas qu'elle soit laide, mais Deryn la trouvait insignifiante. Pas comme l'homme qui lui avait dans le regard l'étincelle des gens intéressants.

« Pourriez-vous la récupérer ? Je ne suis pas bien sûr d'en vouloir. »

Le femme, entendant cela, s'écarta de lui dans un mouvement brusque, le gifla et s'en fut, visiblement courroucée. Cela eut l'avantage de remettre les idées de Deryn en place. Grosso modo.

« Ah les femmes... »

Il attrapa le son verre, trinqua avec son voisin de boisson et en but une longue gorgée.

« Enchanté, Deryn. Vous êtes un habitué ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: I drink to make other people more interesting. || DERYN   Dim 3 Avr - 17:41


I drink to make other people more interesting.


“An intelligent man is sometimes forced to be drunk to spend time with his fools.” ⊹ Le sourire en place, je notais avec une certaine assurance que j'avais capté son attention de manière suffisante. Le verre, la fille. Tout cela n'avait été que des ustensiles me permettant de pouvoir creuser une brèche dans laquelle m'engouffrait. Le travail n'était pas fini, loin de là. Mais j'avais jouer mes pions suffisamment bien pour tenter de le poursuivre. Etape par étape. Minutieusement. Délicatement. J'observais la proie qui n'avait aucune idée de sa destinée à l'instant précis, alors que la gêne semblait le consumer sous les attentions de ma compagne d'un bref instant. Elle n'était guère difficile, et cela ne m'étonnait pas vraiment. C'était plus étrange de sa part de se montrer récalcitrant. L'homme était concupiscent par nature. A moins qu'il ne soit différent ... Information intéressante. Je la laissais s’imprégnait d'un recoin de mon esprit.

Tout à mes repérages, je ne pouvais empêcher le rictus d'amusement alors que ses mots lui valaient la brûlure d'une main sur la joue. La jeune femme n'avait semble-t-il ne pas apprécier la répartie à son égard. J'aurais pu m'offusquer de voir une conquête facile décampait vers de meilleures horizons, si j'y avais attaché une quelconque valeur à la base. Elle n'en avait jamais eu. Ses avances ne m'avaient servi que pour pouvoir tisser ma toile un peu plus. Mon regard glissait vers le barman à qui je commandais un verre. Sans m'enivrer, j'ai apte à apprécier la brûlure familière de l'alcool distillé courir le long de ma gorge. Je devais pourtant ne pas abuser, et même si je mimais l'ivresse, je ne devais pas me laisser séduire par cette dernière, de manière à garder ma concentration aiguisé au maximum.

Je répondais à la coutume humaine à laquelle il se livrait, et laissait le verre cognait contre le sien. Non sans laisser mon regard courir le long de son corps, avec une facétie non dissimulé.

- Il ne faut pas lui en vouloir ... C'est la nature humaine de convoiter et d'obtenir ... Un peu trop de profondeur dans ses mots mais l'alcool n'avait elle pas pour effet de nous plonger dans ses états euphoriques où philosopher sur les vertus et les faiblesses du monde devenait un passe temps suffisamment satisfaisant. Que le manque d'inhibition nous permettait une honnêteté que nous refusions pour nous conformer à la norme lorsque nous étions plus sobres.

Les gens tentaient de contrôler leurs existences, leurs gestes, leurs habitudes comme une tentative désespérée de ne pas sombrer dans la folie en voyant notre univers devenir une zone dévastée qui n'avait plus rien de semblable au passé ou ce que nous avions pu connaître enfants. Les plus jeunes d'entre nous avaient cette chance de ne pas se leurrer dans un espoir de retour à avant.

- Il m'arrive de venir à l'occasion mais il ne me semble pas vous avoir déjà rencontré ... Un sourire un peu lascif sur le bord des lèvres, j'arquais un sourcil avant de porter mon verre à mes lèvres. Il n'avait certes jamais été sur mon radar avant cette mission qui m'avait été confié. Celle de lui ôté la vie ainsi qu'à son frère. Les informations que je pouvais obtenir était primordiale pour la continuité et le bon déroulement de la mission, mais ce n'était pas sans un certain goût du jeu et du risque que je me livrais à une autre approche, bien destiné à être son point de mire pour un temps  suffisant. Obtenir l'intérêt nécessaire qui me permettrait de procéder à l'étape suivante de mon plan. Ne jamais rien précipité, ne jamais rien négligé. Toutes intentions devaient être calculés. Risque, récompense. Les deux allers de pairs.

Je gardais précieusement le masque de l'enivrement rassurant. Ne me départant pas de mon sourire et mes manières ouvertes.

- Je connais néanmoins de meilleurs alcools que ceux servi ici ... Pour preuve, je laissais ma bouche s'entrouvrir dans une nouvelle gorgée. Le marché noir pouvait être utile par moment, et ce n'était pas vraiment un sacrifice si je venais à l'interpeller sur une promesse d'une ivresse aux teintes plus savoureuses. - Peut être pourrais je vous ... Une grimace presque enfantine sur le visage, précédant un sourire penaud couvrant un rire presque innocent. - Carte sur table, je ne suis pas très doué pour le vouvoiement ... Serais ce trop familier de ma part si je passais au tu ?

Je glissais un peu mon corps dans sa direction, créant un climat impudent d'intimité que nous ne partagions pas, étant l'un pour l'autre des inconnus mais excusable par l'alcool qu'il pensait courir dans mes veines. Relevant mes yeux dans sa direction, et inclinant suffisamment la tête pour lui donner l'impression de supériorité nécessaire à le rendre confortable dans ce risque de proximité.


Revenir en haut Aller en bas
PINXIT INDUSTRIE.
scientifique
Deryn Elaeth
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Un scientifique cynique et froid de Pinxit, trafiquant d'informations, et praticien de toute forme de divination.
#Présentation de Deryn

#Présentation de Lloyd, son jumeau

#009966

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/03/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 926
TRESORS VOLES : 6994
CRÉDITS : Edenmemories (Merci! *.*) / Val
PINXIT INDUSTRIE.scientifique

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: I drink to make other people more interesting. || DERYN   Jeu 7 Avr - 19:37

Deryn ne savait plus vraiment ce qui se passait dans sa tête. Il était passé dans un autre état, le moment où tout paraît bien et où tout le monde semble sympathique. Étonnamment, Deryn ne sentait plus les différentes énergies de chacun. Son attention était toute entière tournée vers son interlocuteur, qui l'intriguait énormément. Il n'arrivait pas à comprendre ce qu'il lui voulait. Il était étonnement gentil pour quelqu'un du ghetto. C'était étrange, tout le monde était toujours si froid et distant dans le ghetto. Certes, ici, au Léviathan, l'alcool favorisait une proximité feinte, mais Deryn ne se souvenait pas qu'un homme lui ait adressé la parole comme son interlocuteur venait de le faire. Deryn s'en fichait que les gens soient gentils avec lui, il trouvait d'ailleurs cela plutôt embrassant pour eux, et cela ne provoquait chez lui que du dégoût. Mais il y avait chez l'homme devant lui quelque chose d'autre. Quelque chose de plus.

Lorsque l'homme répondit à sa question, Deryn ne sut toujours pas quoi en penser. Pourquoi se comportait-il ainsi ? Le regard de Deryn resta fixer sur la lèvre de l'homme alors qu'il buvait une gorgée de son verre. Il observa tout, sa couleur, sa douceur, et il se prit à retenir sa main. Il voulait toucher ses lèvres. Elles devaient être si douces. C'était bête, Deryn le savait, mais il ne pouvait sortir cette idée de sa tête. Son cœur se mit à battre un peu plus vite dans sa poitrine. Il ne comprenait vraiment pas ce qui se passait. L'homme reprit la parole et Deryn détacha son regard de ses lèvres pour aller rencontrer son regard. Toujours cette lueur, ce petit quelque chose de différent, qui intriguait atrocement Deryn. Il lui parla d'alcool, s'interrompant, reprenant le fil de ses paroles, le visage peint d'une expression douce. Il finit par demander à Deryn s'ils pouvaient se tutoyer.

« Oui... Oui, bien sûr. Aucun problème... »

L'homme se rapprocha de lui, toujours avec cette même expression douce et apaisante. Le regard de Deryn tomba à nouveau sur ses lèvres et l'envie de les toucher se fit encore plus forte qu'avant. Si douces... Si attirantes... La proximité du corps de l'homme le dérangeait sans qu'il sut pourquoi, mais il ne voulait absolument pas qu'il s'écarte. Non, qu'il ne s'écarte pas ! Un frisson lui glaça le dos, alors qu'il sentait une perle de sueur lui couler à l'arrière de la nuque. Il ne se sentait en réalité pas très bien, mais il ne voulait pas partir non plus. Il n'était même pas sûr de pouvoir, quand bien même il l'aurait voulu.

« Tu ne m'as pas dit comment tu t'appelais... »

Deryn sentit sa tête lui tourner. Il fut assailli par différents sentiments qu'il ne parvint pas à comprendre. Puis, peu à peu, il se sentit mieux alors que la chaleur de l'alcool revenait dans ses veines, apportant avec elle une douce sensation de bien-être. Deryn sourit, les yeux mi-clos. Il se pencha vers l'homme et dit d'un air joueur :

« Tu as parlé d'alcools meilleurs que ceux d'ici ? Tu me fais voir ? »

Deryn se sentit alors en contrôle. Rien ne pouvait lui arriver. La seule chose qui l'inquiétait était de savoir s'il arriverait ou non à toucher les lèvres de cet homme bien trop mystérieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: I drink to make other people more interesting. || DERYN   Sam 9 Avr - 20:37


I drink to make other people more interesting.


“An intelligent man is sometimes forced to be drunk to spend time with his fools.” ⊹ J'avais testé le terrain, espérant trouvé une faille par laquelle m'engouffrait et je ne pouvais retenir la bouffée satisfaisante de constater qu'il n'avait peut être pas apprécié l'offrande de ma compagne de soirée pour les raisons peut être trop évidente qu'il semblait bien plus intéressé par ma compagnie. Bien. La séduction était aisé, facile, simple. Le pouvoir de l'attraction, une arme redoutable si je savais l'utiliser de manière efficace. Offrir sans trop donner, lui donner exactement ce dont il avait besoin pour rester dans l'entrave de mes filets. Suffisamment pour mener à bien cette simple mission. Je laissais ma langue glissait le long de mes lèvres, appréciant de voir ses yeux suivre le mouvement comme je l'avais pressenti. Une confirmation peut être inutile mais nécessaire pour préparer le plan. Il n'arborait cependant pas la certitude de ses hommes qui savait plaire et ferrait le proie sans problème. Il y avait dans son attitude une petite difficulté qu'il me faudrait probablement surmonté.

Il voulait savoir mon nom, et je n'aimais pas vraiment le donner, surtout pas à une personne susceptible de faire le rapprochement entre mon prénom et mon contrat sur sa petite tête. Je scutais un instant son visage, tardant peut être un peu trop. Ou juste ce qu'il fallait pour qu'il soit pris d'une audace suffisante pour se prendre à mon propre jeu et se rapprochait de moi. La mention futile de l'alcool semblait avoir fait des miracles, ou peut être étais ce la perspective de pouvoir passer plus de temps avec moi. En tous les cas, cela fonctionnait dans mon intérêt et je ne pouvais en être que satisfait. Je le gratifiais d'un large clin d'oeil complice, posant une main sur son avant bras dans un geste léger, assez détaché pour ne pas l'oppresser et le faire prendre trop de recul. Une invitation cependant tacite.

- Es tu prêt à vouloir suivre le lapin blanc au fond de ce tunnel, Alice ? Je le scrutais avec une certaine intensité, notant l'azur de ses yeux rendu confus par l'excès d'alcool. J'avais fait référence à un vieux conte, une histoire que ma mère me lisait dans ses rares bons jours quand j'étais enfant. Une histoire qui avait été oublié par la plupart quand le monde avait fini. Une référence qui était probablement perdu et combien cela m'arrivait souvent dans ce ghetto sans vie et sans saveur. Je recadrais cependant mon attention sur l'homme, ne pas perdre de vue la mission. Ne jamais perdre de vue l'objectif.

J'aurais presque pitié de lui si il ne représentait pas une aussi importante récompense. Je sentais le sourire ironique menaçait de poindre sur mes lèvres alors que je savais très bien que je ne donnais pas dans la pitié. Certainement pas. Je l'effaçais cependant car même si il pouvait se révéler séduisant mon sourire narquois n'avait pas vraiment le but recherché dans cette quête que je faisais à cet instant précis.

- Tu peux m'appeler comme tu veux, mais si tu as besoin d'une introduction officielle, appelle moi Byron. Je lui livrais mon deuxième prénom qui ne me liait pas vraiment au monde auquel j'appartenais. Le murmurant à son encontre en laissant ma bouche s'approchait de son oreille dans un murmure secret.

Je finissais par me lever de mon tabouret, et le contemplait par dessus mon épaule avant de sortir badin.

- Si tu veux tant goûter à ces délices inconnus, suis moi. Je prenais la direction d'une porte à l'arrière de l'endroit, plus discrète. Glissant le nécessaire dans la main du colosse y barrant l'accès, pour m'ouvrir l'accès à l'étage. Je devais néanmoins m'assurer que mon invité me suivait avant d’accéder aux salons privés décadents qui nous attendait. Un endroit gardait à l'abri de ceux qui ne pouvait pas gracieusement mettre le montant suffisant pour en avoir l'accès. Une zone ou la musique devenait juste ce qu'il fallait de fond sonore sans en être étourdissante. Un endroit où les vins précieux et rares était à portée de mains. L'annexe évidente d'un marché lucratif pour le syndicat. C'était un sacrifice nécessaire pour moi, la récompense en valait la peine malgré le prix à payer pour y accéder.


Revenir en haut Aller en bas
PINXIT INDUSTRIE.
scientifique
Deryn Elaeth
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Un scientifique cynique et froid de Pinxit, trafiquant d'informations, et praticien de toute forme de divination.
#Présentation de Deryn

#Présentation de Lloyd, son jumeau

#009966

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/03/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 926
TRESORS VOLES : 6994
CRÉDITS : Edenmemories (Merci! *.*) / Val
PINXIT INDUSTRIE.scientifique

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: I drink to make other people more interesting. || DERYN   Lun 11 Avr - 14:33

L'homme ne donna pas son nom à Deryn, alors que lui, il l'avait donné sans détour, sans y réfléchir. Pourquoi ne voulait-il pas répondre ? Avait-il quelque chose à cacher ? Cela perturba Deryn dont l'esprit embrumé tournait encore entre une confiance avinée et une incompréhension curieuse. Il voulait désespérément apprendre tout de cet homme qui le regardait, un sourire bien trop charmant flottant sur ses lèvres. Deryn voulait savoir comment il s'appelait, qui il était, où il vivait. Et qu'il refuse de lui répondre le gênait franchement. Que ce soit à cause du contact de la main de l'homme sur son bras, ou du clin d’œil qu'il lui fit, Deryn sentit une urgence étreindre son corps. Il voulait le connaître, le découvrir, pour ne plus ressentir ce sentiment d'inconnu qui le perturbait tant. Ne pas être en contrôle, quelque chose d'improbable pour lui, surtout dans une situation comme celle-ci. Et en même temps, la pulsation régulière et enivrante de l'alcool le poussait à l'abandon. Il méritait de se détendre, pourquoi ne profitait-il pas de l'instant ? La proposition de l'homme électrisa Deryn. Il n'avait pas forcément envie de boire plus, une petite voix lui susurrait que ce serait une terrible idée. Mais la référence qu'il fit à Alice au Pays des Merveilles le toucha au plus profond de son être. Car la culture, les livres lui manquaient affreusement. Même à la Citadelle, cela était limité, mais ici, dans le ghetto, c'était pire. Et malgré son esprit scientifique et son cynisme conscient, Deryn avait besoin de cette ouverture intellectuelle.

La seconde phrase de l'homme fut comme un choc pour Deryn. Byron avait-il dit. Ce n'était pas son vrai nom, mais ce n'était pas anodin qu'il choisisse celui-là. Byron, poète sulfureux, pourfendeur de l'hypocrisie. Byron, homme passionné et passionnel. Comme cela était attirant et dangereux à la fois ! L'instinct de Deryn essayait tant bien que mal de dissiper les brumes de l'alcool tandis que son cœur déjà décidé le poussait vers l'avant. Un homme lettré, un homme charmant. Un homme bien plus à l'aise que lui avec les autres. Comment Deryn aurait-il pu ne pas le trouver attirant ? Plus jeune, il avait dévoré la poésie de Byron, autant que les romans d'Oscar Wilde. Et il sentait vibrer en l'homme en face de lui la même énergie, flamboyante et destructrice. Et Deryn aimait le danger au fond, il l'exaltait, le faisait se sentir vivant. Il ne pouvait y résister, ni ne voulait d'ailleurs. Il suivit donc l'homme vers une petite porte qu'il avait déjà remarqué sans chercher à en savoir plus. Conscient mais pas faible. Deryn toucha du bout du doigt le petit couteau qui patientait au fond de sa poche. Rien de bien dangereux, juste de quoi se défendre. Il ne s'attendait pas à s'en servir, mais quelque part, il savait qu'il serait déçu de ne pas avoir à le faire. L'homme qui le précédait était bien trop attirant pour ne pas être dangereux et Deryn commençait à se rendre compte que c'était pour cela qu'il voulait autant en savoir plus sur lui. Que cela le mène à la chute ou au sang, il s'en fichait. Ce soir-là, il voulait vivre et vivre pleinement. Et il savait qu'il avait trouvé un partenaire qui pourrait le suivre dans cette danse. Du moins l'espérait-il profondément.

La porte s'ouvrit sur un couloir donnant sur plusieurs petits salons privés. Deryn et son compagnon s'installèrent dans l'un d'entre eux, vide avant leur arrivée. Les banquettes étaient confortables et l'ambiance agréable. Bien que son cœur batte encore plus vite qu'en temps normal, Deryn se sentait mieux. Les vapeurs de l'alcool et sa conscience semblaient avoir trouver un consensus, car il y voyait plus clair. Il fixa l'homme, sans sourire cependant, même s'il se doutait que le rouge de ses joues trahissait une bonne partie de ses pensées.

« Que faisons-nous à présent ? N'est-ce pas l'heure du thé ? »

Deryn se sentit un peu ridicule de tenter à son tour les références à Alice, mais il se disait que si il rentrait dans le jeu de l'homme, peut-être en apprendrait-il plus sur lui.

« D'ailleurs j'y pense, si je suis Alice, qui es-tu toi ? »

Le visage de Deryn se détendit un tout petit peu. Au fond, entre le désir et la curiosité, il commençait vraiment à s'amuser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: I drink to make other people more interesting. || DERYN   Mar 12 Avr - 16:57


I drink to make other people more interesting.


“An intelligent man is sometimes forced to be drunk to spend time with his fools.” ⊹ Arrivé dans les petits salons privés, prévu pour ceux qui y avait un accès. Je me laissais tomber sur l'une des banquettes prévu à cet effet. Calé contre l'accoudoir, le corps tourné vers mon compagnon d'un soir. L'attitude corporelle ouverte et invitante à me rejoindre sur le meuble. Je lui offrais un petit sourire en coin. Je pouvais proposer bon nombre d'activité, mais je savais que je voulais lui laisser la main en ce qui concernait les décisions. Il y avait moins de risque à faire des faux pas, si ne nous laissions pas à trop improvisé. J'avais du calculer les paramètres nécessaires mais je n'avais rien fait d'assez inconsidérée pour attirer sur moi, une envie de me fuir. Non, j’attirais sa curiosité à mon égard. Je glissais avec nonchalance un de mes bras sous ma nuque. Exposant et me laissant, à première vue vulnérable. Une offrande à son regard qui ne semblait pas se lasser du spectacle. J'avais conscience d'avoir un physique assez avantageux pour pouvoir m'en servir à mon avantage. Je l'utilisais plus souvent sur des femmes mais si le rouge de ses joues indiquait autre chose que l'abus d'alcool, il pourrait peut être mettre utile dans cette circonstance précise. Je défaisais avec nonchalance, le premier bouton de ma chemise de ma main libre alors qu'il me demandait la suite du programme avec une référence rappelant la mienne. Je ne devrais pas être étonné, après tout il venait de l'élite. De ce mirage qui berçait les pauvres âmes noircis d'ici bas de rêve de grandeur. Un long regard glissant le long de son corps, je finissais par lui offrir un sourire amusé.

- C'est si rare et agréable d'avoir quelqu'un apte à comprendre ce que je dis, doté d'un peu de culture ... Et si je ne niais pas le compliment dans le but d'assurer un peu plus son confort, c'était aussi une grande part de vérité. Les livres n'étaient pas le premier intérêt des hommes du ghetto. La culture non plus. Les gens n'avaient plus le temps d'y prendre plaisir. Mais je devais admettre cette faiblesse chez moi. Un loisir qui ne m'octroyait pas vraiment de grosses dépenses. Le pillage de bibliothèque était facilité par le manque d'intérêt entre ses murs gris. Même au marché noir, les vendeurs n'en tirait pas vraiment des fortunes et pourtant ... Il fut une époque où certains de ses volumes étaient les plus grandes richesses de certains habitants de cette planète. Mais cela avait disparu, en même temps que le reste du monde.

- Qui je suis ? Je me redressais légèrement, adaptant ma position en posant mes coudes sur mes cuisses. Prenant une moue pleine de réflexion pour une question qui n'en demandait probablement pas autant. Peut être que le jeu m'amusait un peu trop pour une mission, mais il fallait être réaliste, je n'avais que très peu d'occasion de pouvoir discuter littérature. Je savais qu'il ne me fallait pas conclure le contrat ce soir non plus. Il n'était qu'en phase d'approche, phase suffisante qui me permettrait sûrement de pouvoir tuer les deux frères d'un coup. Tout cela pour dire que si je n'avais pas à l'achever ce soir, que je devais m'attirer ses faveurs, pourquoi ne pas en profiter pour me faire un peu plaisir en même temps, et bavasser avec liberté d'un vieux conte.

- Qu'en penses tu, ne ferais je pas un bon chat de Cheschire ? Plein de non sens et de mystère, aimant les discussions philosophiques loufoques, ce personnage était pourtant un des seuls probablement encore doté d'un peu de raison dans le livre, malgré une apparente folie. Nous partagions aussi probablement cette pointe de scepticisme concernant le monde.

Un petit mouvement de mes sourcils dans sa direction, et je me redressais de manière à aller chercher l'alcool promis dans un des bar trônant dans la pièce et prévu à cet effet. Je le laissais s'installer plus confortablement alors que je prenais deux verres. Je revenais vers lui, et débouchait le breuvage devant son regard de manière peut être innocente à première vue mais qui avait pour but de continuer à créer un climat de confiance.

- Je ne suis donc pas vraiment friand de thé ... mais si tu tiens à boire. Je lui tendais le verre avant de reprendre place sur la banquette, tendant mon verre dans sa direction pour trinquer après nous en avoir versé chacun un. - A la notre, mon nouvel ami, puisse cette soirée nous apportait ce que nous en désirons. Le bruit du verre avant que je ne prenne une première gorgée du liquide, savourant le goût bien plus savoureux que l'alcool frelâté du bar.


Revenir en haut Aller en bas
PINXIT INDUSTRIE.
scientifique
Deryn Elaeth
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Un scientifique cynique et froid de Pinxit, trafiquant d'informations, et praticien de toute forme de divination.
#Présentation de Deryn

#Présentation de Lloyd, son jumeau

#009966

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/03/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 926
TRESORS VOLES : 6994
CRÉDITS : Edenmemories (Merci! *.*) / Val
PINXIT INDUSTRIE.scientifique

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: I drink to make other people more interesting. || DERYN   Ven 15 Avr - 17:42

Deryn s'amusait franchement. Les effets de l'alcool se dissipaient peu à peu, et le malaise nauséeux laissa place à une confortable désinhibition, ce qui était tout à fait positif pour l'homme secret qu'il était. Il avait trouvé quelqu'un avec qui il aimait discuté, et qui comprenait de quoi il parlait. Le brun n'était pas un homme ordinaire, c'était certain. Il émanait de lui une couleur étonnante, mystérieuse, dangereuse presque, mais indéniablement attirant. Deryn n'était pas trop du genre à céder à ses pulsions, ni même à en ressentir d'ailleurs. Mais les rares fois où cela arrivait, il perdait tout contact avec la réalité et se retrouvait doté d'une douceur qu'il ne se connaissait guère. Certes, il souriait peu, mais dans ces moments-là son regard pétillant d'une lueur malicieuse qu'il avait à cet instant alors qu'il regardait son compagnon d'un soir qui réfléchissait à la question que Deryn venait de lui poser. Il finit par répondre un nom, le nom en vérité. Celui du personnage que Deryn trouvait sans conteste le plus fascinant, le plus intéressant. Dans le roman, le Chat l'attirait autant qu'il le perturbait, et il se rendit compte que c'était exactement ce qu'il ressentait pour son interlocuteur. Son Chat du Cheshire.

« C'est le nom qu'il te faut. »

Le regard de Deryn se perdit quelques instants dans l'ouverture dangereuse de la chemise du Chat. Son cœur se remit à battre, mais il ne détourna pas le regard. Il savait ce dont il avait envie et même si cela l'effrayait d'une certaine manière, il n'avait pas envie de faire demi-tour. Si l'occasion se présentait, il n'hésiterait pas. Il se trouvait trop peureux au fond, effrayé de ses propres désirs, de sa part animal, et c'était stupide selon lui. Certes, cela lui permettait d'être en sécurité la plupart du temps et de lui éviter de l'embarras, mais pas cette fois. Cette fois, il obtiendrait ce que son corps désirait. Alors que le Chat se levait pour aller chercher deux verres, Deryn le dévora du regard, s'attardant un peu trop longtemps sur l'arrière de son pantalon. Il revint ensuite et Deryn s'approcha un peu de lui. S'il le voulait, il pouvait toucher le corps du Chat, ses jambes et ce torse qui ne cessait d'attirer son regard. Mais il ne le fit pas, il voulait s'amuser encore un peu. Cela faisait bien trop longtemps qu'il n'avait pas eu de discussion culturelle plaisante avec qui que ce soit. Le Chat leur servit un verre chacun et les deux hommes trinquèrent avant de boire l'alcool délicieux. Deryn ne prit cependant qu'une petite gorgée. Il n'avait pas besoin de boire beaucoup plus, même si le liquide était vraiment meilleur que celui qu'il buvait dans la salle principale. Il sourit intérieurement à la remarque de l'homme. Oh oui, il obtiendrait ce qu'il souhaitait. Il plongea son regard dans celui du Chat, et son ton se fit légèrement moqueur.

« J'espère que tu ne vas pas essayer de jouer un tour comme Cheschire à cette pauvre Alice. »

Il détourna son regard pour revenir à son verre. Il ne savait pas vraiment pourquoi il venait de dire cela, peut-être voulait-il lui faire comprendre qu'il n'était pas aussi naïf qu'Alice. Il fit tourner son verre entre ses doigts, sans en boire cependant. Deryn le prit alors et l'amena devant ses yeux.

« Qu'est-il marqué déjà sur l'élixir ? »

Bien sûr, il s'en souvenait. Bois-moi. Le double sens était merveilleusement grisant dans la situation dans laquelle il se trouvait. Il reposa alors son verre en douceur et s'approcha un peu plus du Chat, plantant ses yeux dans le regard bleu de son charmant interlocuteur.

« Et qu'est-il marqué sur le gâteau ? »

Deryn pouvait voir chaque trait du visage du Chat, l'ombre derrière le bleu, les petits poils fous de sa barbe brune. Il se nourrissait de ces petits détails avec une délectation malsaine, bien trop proche, la bouche entrouverte, une boucle de cheveux devant son œil gauche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: I drink to make other people more interesting. || DERYN   

Revenir en haut Aller en bas
 

I drink to make other people more interesting. || DERYN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign in Blood ::  :: Autopsie :: ARCHIVES RPS-