LE FORUM VA ÊTRE RESTRUCTURÉ

Partagez | 
 

 helen ▬ new rules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: helen ▬ new rules   Lun 18 Avr - 15:55


Helen Peterson

DOPPELGANGER SCENTIFIQUE HALLOWEENERS
Âge : 31 ans Origines : La mère française, le père écossais. J'ai grandi sur les terres du dernier. Occupation : Je suis un scientifique. J'y crois encore. Je cherche encore. Aux yeux du monde je ne suis qu'un fou de plus. Et puis ça ne paye pas grand-chose. Alors, officiellement je suis... le fournisseur d'énergie le plus fiable du ghetto ! Orientation sexuelle : Hétéro. Statut civil : Marié mais en pleine relation à longue distance. Très longue distance. Tellement longue distance qu'elle ne me donne même plus de nouvelles. Puce : Mes nouveaux potes ont trouvé utile de l'arracher. Je ne les ai pas contredis. Clan : Les Halloweeners. Mes grands amis. Je n'ai toujours pas très bien compris en quoi ils consistaient mais... ils sont... sympas. De chouettes gars. Déchirure : Électrokinésie. Traits de caractère : Je suis nerveux et calme à la fois. Vous voyez, je suis ce genre de personne qui intériorise tout, dont les nerfs supportent tout jusqu'au jour fatidique où tout s'écroule soudainement. Mais cela fait un bout de temps que ce n'est plus arrivé. Vous savez pourquoi ? Parce que, vraiment, maintenant, je m'en branle de quasiment tout. Ouais. Je suis devenu je m'en foutiste - avec un peu de cynisme en prime. C'est vrai que bon, j'ai plus grand-chose à perdre ici. Ni même à gagner. Je suis plutôt défaitiste il est vrai. J'aime me dire que c'est parce que je suis intelligent ou tout du moins instruit. Etant plutôt créatif, j'arrive à m'en sortir avec peu de ressources. Mais j'avoue que la vie dans le ghetto est plutôt dure pour moi, surtout en tant que maniaque. Paraît que je suis aussi plutôt têtu, voir obsessionnel ; quand j'ai quelque chose en tête, je lâche très difficilement. Et dernière chose, j'ai quelques tocs plutôt énervant du genre taper des doigts sur toute surface rencontrée. Mais hum... j'essaye de me soigner ? Groupe : Doppelgänger.

SYMPHONIE EN MAJEUR.

2014 Helen a commencé son existence dans la quiétude et la chaleur d'un foyer (plutôt) sain. Le genre de foyer dont la perfection cache quelques défauts sans pour autant divulguer l'horreur. 2014 à 2032 Les deux emplois confortables de ses parents permettent à Helen de vivre selon un niveau de vie plus que satisfaisant. Il ne manque jamais de rien et, s'il entend les cris de la misère au-dehors, il ne peut guère la voir. 2032 à 2037 L'enfant unique est plein d'avenir : on lui prédit une belle carrière ; c'est qu'il se montre doué et obéissant. Il part pour de grandes études dans le secteur de la biologie. Durant sa dernière année, Pinxit Industrie le repère. 2038 Pinxit l'engage. Helen a un peu hésité, d'abord il est vrai : après tout, avec le grade obtenu à la remise de son diplôme, il peut se permettre de regarder ce qu'il s'offre à lui. Mais ses parents et Lucille - ô douce Lucille - l'ont convaincu. Pinxit Industrie, c'est l'avenir. L'avenir de tout un monde, son avenir. 2039 La vie sourit à Helen ; un travail passionnant, une compagne devenue épouse aimante. Il ne manque de rien, vit à la citadelle et n'aperçoit que le désastre qui se passe sous ses pieds. Dans ses grandes idéologies il pense pouvoir changer le monde. Début 2040 La grande nouvelle lubie de Helen : les doppelgängers. Les mutations le passionnent - d'une passion qui dévore, d'une passion qui dérange. Cependant, un autre événement vient perturber son existence : il devient père d'une fillette qu'ils nommeront Clémentine. Helen s'écarte un peu ses recherches parallèles sur les doppels, faisant retomber les craintes que nourrissaient ses supérieurs à son égard. Fin 2040 Depuis quelques mois, Helen a ressorti ses essais de théorie sur les doppels. Ses supérieurs s'inquiètent un peu et décident de gentiment l'évincer de leurs principaux laboratoires de recherches. Pour ne pas créer de scandale et surtout ne pas frustrer un élément qui pourrait s'avérer encore utile, ils décident de lui accorder une promotion qui consiste à l'envoyer dans un camp de régression. C'est la douche froide pour Helen : il se rend compte qu'il a fauté tout en étant incapable de dire où. Mais ce qui le dérange le plus c'est que, même s'il ne doit pas vivre dans le ghetto, il devra y passer un certain temps de sa vie désormais. Il a entendu tellement d'horreurs au sujet de cet endroit. Il ne fait qu'y passer, au sein d'une navette hautement sécurisée par des gardes mais l'homme se rend bien compte du désastre humain qui se déroule derrière les vitres à moitié teintées de son transport. Mais ce qui le préoccupe le plus, ce sont bien sûr les camps de régression. Il est chargé de surveiller l'état de santé des dét... des patients. C'est un désastre. Il se rend compte de l'ampleur des dégâts. Il reprend ses recherches sur les gênes mutants, ses supérieurs lui laissant carte blanche maintenant qu'il est éloigné du noyau de l'entreprise. Helen refuse un premier temps les expériences sur les mutants avant de plier : on lui fait comprendre qu'une autre promotion serait beaucoup plus douloureuse. Mars 2042 Helen déraille complètement le jour où il comprend qu'il est un mutant. Depuis à peine une semaine, les appareils électriques déconnent en sa présence et le nombre de chocs électriques dont il a été sujet ces derniers temps est incroyablement élevé. Les témoignages récoltés des mutants le mènent tout de suite sur la bonne piste : il est des leurs. Il tente désespéramment de noyer le poisson mais 15 jours à peine après sa propre découverte, il est dénoncé par un collègue ayant lui-aussi détecté le problème. Estimé directement au stade de régression 3, Helen est imméditament mené dans un camp. 2042 à 2044 La nouvelle a tué Helen. Il désespère totalement et est vite déclaré aliéné. Les premières expériences sur sa personne n'aident en rien et les suivantes n'améliorent pas plus son état. Bien au contraire : Pinxit a compris l'incroyable utilité de son don - une source d'énergie potentiellement intarissable. Un temps, l'on essaye d'isoler ses gênes mutants pour mieux les saisir, durant l'autre on l'utilise pour alimenter une partie du labo. Helen devient définitivement dingue durant cette période : on le vide quasiment H24 de son énergie et ce d'une façon qu'il lui est insupportablement douloureuse. Chaque prélèvement est pour lui une véritable séance de torture et il y est parfois soumis plusieurs fois par jour. Helen dépérit à vue d’œil mais Pinxit Industrie le maintient en vie par tous les moyens. Helen se transforme en une coquille vide que l'on vient évider un peu plus à heures fixes. 2044 Helen rencontre Borris - de son vrai nom Yvan. C'est la première fois depuis longtemps qu'il aperçoit un autre être humain en-dehors du personnel - c'est qu'il a rapidement et étrangement commencé à massacrer ses co-détenus, les électrocutant dès qu'il avait récupérer un peu d'énergie. Il vous hurlera volontiers qu'il les a sauvés de ce calvaire mais, bien sûr, en abordant cette question, vous vous avancerez sur un terrain bien trop glissant que pour être maîtrisé. Mais l'homme est devenu si faible qu'on tente à nouveau la cohabitation - la version officieuse vous fera remarquer le manque de place affligeant. Borris secoue les puces de Helen, il triture ses nerfs à vifs. Le mutant réveille l'homme caché tout au fond de la carcasse de son co-détenu, alors qu'il avait pour seul but de passer un peu le temps. Cela permettra à Helen d'avoir assez de conscience pour déguerpir le jour où la Résistance explose son camp de régression. Du moins il tente. Exténué et faible, il s'effondre avant même d'avoir pu quitter l'établissement. Mais Helen a un peu de chance ; ramassé par les résistants, il se réveille dans une de leur cachette, ayant été soigné. On lui offre quelques vivres et de quoi sommairement se vêtir, on lui propose de rester mais Helen panique : la Résistance, il en est persuadé, est surveillée par Pinxit Industrie. Il se tire sans demander son reste. Cependant, le ghetto le bouffe rapidement ; ce sont les Halloweeners qui lui sont tombés dessus. Ce qui le sauve ? Borris. Il est des leurs. Reconnaît l'affreux et raconte aux autres les récits sanglants que l'on conte sur Tesla au sein des camps - un mutant devenu si fou qu'il tue même les siens. Cela les convint de le laisser en vie. Helen fait ses preuves de lui-même par la suite. De nos jours Les lubies d'Helen sont tenaces : il a gardé en tête ses projets de recherche sur les mutants. Sauf qu'aujourd'hui, il veut les aider. Ou au moins les comprendre. Il a quelques sujets sous la main - les Halloweeners avec qui il est toujours - et commence à avoir amassé un peu de matériel. Mais il lui faudrait un labo, il le sait et en recherche désespéramment un.

LES MÉFAITS.
TITRE DU RP › prénom nom du partenaire de rp.
TITRE DU RP › prénom nom du partenaire de rp.
TITRE DU RP › prénom nom du partenaire de rp.
TITRE DU RP › prénom nom du partenaire de rp.
TITRE DU RP › prénom nom du partenaire de rp.
TITRE DU RP › prénom nom du partenaire de rp.
TITRE DU RP › prénom nom du partenaire de rp.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: helen ▬ new rules   Lun 18 Avr - 15:56


Titre de votre choix


Prénom Nom

Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

Prénom Nom

Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

Prénom Nom

Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

Prénom Nom

Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

Prénom Nom

Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

Revenir en haut Aller en bas
HALLOWEENERS.
monstruosité
Jack Herr
avatar
Clown Tueur


SIGNALEMENT : Je suis le fruit de la décadence, je suis la fin de cette décadence.
HI HI HI AH AH AH

DATE DE PÉREMPTION : 23/05/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 298
TRESORS VOLES : 1404
CRÉDITS : Moi-même?
HALLOWEENERS.monstruosité

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: helen ▬ new rules   Ven 3 Juin - 21:03

Hey hey très cher collègue Psycopatho-mutant des tarés masqués!
Il faut bien ce connaître un peu entre membre du même club?

J'ai remarquer que Jack et Helen on passer un certain moment dans le camp de régression détruit en 2044, je ne connais pas vraiment les conditions de vie là-dedans, mais je me dis qu'il y à peut-être eu possibilité de se rencontrer, peut-être même Helen aurait électrocuter Jack pendant une courte période de co-détenu, il aurais difficilement survécu, mais après-coup il aurait trouver ça super!

Du coup, après s'être retrouver cher les Halloweeners Jack aurait tenter de se rapprocher à nouveau en mode "Hey, tu te souviens? Tu m’a méchamment grillé, à l'époque j'avais déjà les cheveux verts!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: helen ▬ new rules   Sam 4 Juin - 21:08

Jaaaaack ! J'aime beaucoup cette idée. J'imagine bien Helen ayant essayé de butter Jack mais n'ayant plus assez d'énergie, il l'aurait juste un peu fait griller. De quoi lier deux fous d'amitié quoi. What a Face Helen aurait juste un peu peur que Jack lui en veule un peu. xD Ce serait le cas ou pas du tout ?
Revenir en haut Aller en bas
HALLOWEENERS.
monstruosité
Jack Herr
avatar
Clown Tueur


SIGNALEMENT : Je suis le fruit de la décadence, je suis la fin de cette décadence.
HI HI HI AH AH AH

DATE DE PÉREMPTION : 23/05/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 298
TRESORS VOLES : 1404
CRÉDITS : Moi-même?
HALLOWEENERS.monstruosité

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: helen ▬ new rules   Mar 7 Juin - 17:20

Ahah, je dirais "ça dépend des moments".

Jack est pas rancunier, et y à de grande chance que Jack ai trouver amusant de chopper le jus. En tous cas il n'hésitera pas à rappeler à Helen ce qu'il à fait et lui préciser qu'un jour lui aussi aura une blague du même genre à lui proposer.

Pour faire simple, Jack change vraiment d'état d'esprit d'un jour à l'autre, le lundi il pourrait être le tueur sanguinaire ultra-violent limite animal, et le mardi avoir l'air d'un type "normal" avec un humour noir de très mauvais goûts. Mais en général, il sera surement du genre à vouloir faire copain-copain (après tout, ils font parti du même "gang"). Rien n'empêche une magouille cependant What a Face

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: helen ▬ new rules   

Revenir en haut Aller en bas
 

helen ▬ new rules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign in Blood ::  :: Autopsie :: ARCHIVES SCENARII-