LE FORUM VA ÊTRE RESTRUCTURÉ

Partagez | 
 

 Hope in a bottle ~ PV William Wallace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE.
les états majors
Walter Scott
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Chef du réseau des Alester. Membre de l'Etat Major de la Résistance. Technomancien poète. Artiste du code et du verbe.
Présentation

#990033

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 20/04/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 145
TRESORS VOLES : 1919
CRÉDITS : Eden / Val
RÉSISTANCE.les états majors

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Hope in a bottle ~ PV William Wallace   Dim 8 Mai - 9:33

Hope in a bottle

Walter Scott & William Wallace
Mon regard traverse la fenêtre encrassée de mon appartement et file droit vers les lumières de l'usine Pinxit, qui s'élève un peu plus loin. Je me suis installé ici voilà presque dix ans, dans un lieu que j'ai réussi à préserver de bien des dégradations, grâce à ma vigilance et surtout grâce à l'argent que j'ai dépensé pour le garder en état. Il est rare aujourd'hui d'habiter dans un endroit décent ici, dans le ghetto, et j'ai conscience de ce privilège. Mes activités toutefois ne me permettent pas de vivre dans un endroit moins confortable, sinon, il est certain que je serais bien moins efficace. Dans cet appartement ironiquement proche de l'ennemi viscéral, je peux travailler calmement, et je paye suffisamment de monde pour qu'on ne vienne me déranger.
Pourtant aujourd'hui, j'attends un invité. Un homme tout à fait spécial pour discuter d'un sujet qui l'est encore plus. Je suis certain que nombre de hauts gradés dans l'usine en face ou là-haut, dans la citadelle, payerai des sommes astronomiques pour entendre notre conversation. Encore faudrait-il qu'ils sachent qui nous sommes et c'est bien là que se situe notre meilleure protection : l'anonymat. Bien plus de monde m'appelle Walter plutôt que Gaspard, mais cela ne me dérange pas. J'accepte cette trahison de mon patronyme familial avec la plus grande douceur car je sais que si mon nom venait à circuler, je serais en grave danger, alors qu'importe qu'on m'appelle par tel ou tel sobriquet.
Mon esprit vagabonde sous les assauts des multiples questions et idées qui le traversent, ballotté qu'il est par ce flux incessant et fuyant. Des interrogations sans fin sur de nombreux sujets qui justifient tous la présence de mon supérieur et ami. J'ai naturellement pris la tête des Alesters grâce à mes compétences avec la Matrice, mais je laisse à Ailbeart la direction de la Résistance avec déférence. Il est fait pour cette tâche et il n'a même pas idée à quel point j'admire son charisme et son don naturel pour mener le mouvement et galvaniser ses membres. Je suis un orateur de papier, je n'ai pas d'aisance à parler devant des foules. Alors je recule et j'admire son art qui surpasse très certainement le mien.
Il arrivera bientôt, les verres sur la table sont déjà prêts, à côté de piles de documents, de projets et de plans que j'ai développés ces dernières semaines. Nous avons beaucoup de sujets à aborder, des sujets qui pourraient changer le visage de la Résistance. Alors j'attends William, je me refuse de décider sans son aval. Il est mon supérieur mais aussi un ami comme j'en ai peu, et je suis heureux de le revoir.
Et, à travers la vitre sale qui me protège du monde extérieur, mon regard impatient distrait mon esprit perçant, tandis que s'égrainent à l'horloge les minutes hâtives.

© eden memories
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE.
les états majors
William Wallace
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Leader de la résistance, chef des Macduff
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 01/04/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 180
TRESORS VOLES : 3724
CRÉDITS : Eden Memories
RÉSISTANCE.les états majors

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: Hope in a bottle ~ PV William Wallace   Ven 13 Mai - 20:24

Hope in a bottle

Walter Scott & William Wallace

Rien n’est plus doux ni plus plaisant que retrouver un ami après une harassante journée. Cheminer vers l’habitat protégé de Gaspard est un plaisir qui est toutefois entaché par la nécessité d’être aussi discret que possible et de s’assurer de n’être suivi par personne. Ce genre d’attitude a fini par devenir une seconde nature chez le Stuart à l’allure altière. C’est après tout dans son sang, il est un Stuart.
S’il a la noblesse de cœur de Mary, c’est à sa cousine meurtrière et jalouse qu’il doit son talent pour dissimuler, mentir, abuser, tromper. Il est un bon comédien, bon orateur, charmeur sachant exactement quels mots user afin de convaincre, rallier à sa cause les foules, berner l’ennemi à sa porte et se mouvoir sans que quiconque sache qui il est. Même s’il n’a jamais été fier d’être un Stuart, en vérité il l’est, mais comparé à sa famille, il serait honteux de porter un tout autre nom, plus encore, de s’être fait connaître sous le nom d’un autre.
Mais cet emprunt lui a été utile. Le nom des Stuarts en dehors de leur famille est sujet à moquerie plus qu’autre chose alors que William Wallace est le symbole même de la rébellion, et de la liberté recherchée par les écossais. Dans l’histoire, William a perdu. Mais son nom a perduré tout autant que sa légende. Tout ce que cherchait le résistant c’était un symbole, et il l’a trouvé. Le masque porté faisait parti du show.
Mais en vérité, le confort de l’anonymat est indéniable, tout autant que la sécurité qu’il apporte avec lui. Ailbeart ne peut le nier, il a joui de cet anonymat depuis le début et ne compte s’en débarrasser de sitôt. C’est une chaude couverture qui le protège, c’est aussi une manière pour lui de rester proche du peuple sans avoir à faire courir des risques inutiles à ses hommes. Il ne pourrait se promener ainsi dans les rues du ghetto si son visage était parfaitement inconnu.
Ses ennemis l’imaginent brun alors qu’il est roux voire carrément blond selon la luminosité du soleil, ils l’imaginent grand, carré, montagne de muscle alors qu’il est grand mais maigre en dépit des muscles qu’il essaie d’emmagasiner son corps reste celui de l’intello qu’il est profondément. Le jeune politicien devenu chef de la résistance reste ce qu’il était, un rusé, un cerveau bouillonnant, un fin observateur, un tacticien de génie, qui par son attachement aux gens et à les fréquenter connaît mieux que quiconque leur cœur et leur manière de penser.
Pinxit ne comprend pas pourquoi la Résistance enfle si facilement, la citadelle les crains comme s’ils étaient les suppôts de satan, même le syndicat se méfie d’eux et de leur influence, mais ils ne comprennent pas, que si la résistance trouve autant de voie dans les méandres du ghetto c’est parce que ce sont les seuls qui écoutent vraiment les complaintes qui en émane. Ce n’est ni leur ruse, ni leur force qui l’emporte mais leur capacité à écouter, à comprendre. Plus encore, leur capacité à anticiper les besoins du peuple.
Parfois, il se dit qu’il se comporte presque en suzerain, mais c’est le sang qui parle, le sang des Stuart, et peut-être la voix glaciale de son cousin s’insinuant en lui. Alistair aurait aimé que son cousin devienne roi d’Ecosse tandis que lui serait son druide. Selon les anciennes traditions, personne ne parle avant le roi mais le roi ne parle avant le druide. Un druide a une réalité plus de pouvoir que le roi. Il est le gardien des traditions, de la magie et du savoir, après tout. Un roi n’est qu’un dirigeant. Un druide c’est plus que cela. Mais Ailbeart a refusé. Il ne se voit pas en roi, et a hâte au contraire, que le peuple libérer se choisisse un autre leader, qu’il puisse enfin se reposer. Tâter le gardon avec son ami Gaspard, voilà ce qu’il lui plairait de faire. Bien sûr, encore faudrait-il que les rivières ne soient plus si toxiques mais cela n’est qu’un détail dans la douce rêverie.
Frappant trois coups rapides puis deux plus lent à la porte, il ouvre ensuite celle-ci selon le code convenu entre les deux. Le soldat tenant la port s’est effacé à sa vue comme il l’aurait fait à la vue de n’importe quel visiteur régulier accepté dans les lieux. Il n’a bien sûr aucune idée de qui vient ici. Et mieux vaut qu’il en demeure ainsi. Une fois la porte refermée, il s’avance dans l’appartement dont il connaît le moindre recoin à force de venir régulièrement. Un raclement de gorge est l’unique bruit qu’il produit afin d’avertir de sa présence. Son ami l’attendait, à la fenêtre, le regard vagabond.
« Gaspard, » fait-il en souriant s’avançant vers son ami avec un geste amical, ouvrant ses bras afin de l’accueillir contre lui dans une accolade fraternelle. Ils se sont vus hier encore, mais pour Ailbeart c’est déjà trop long. La présence de son ami a toujours eu un effet apaisant et chaleureux sur lui dont il ne se lasse. « Je suis heureux comme toujours de venir ici. » Il darda les lieux d’un regard et constata que rien n’avait bougé depuis la dernière fois. En dépit de l’aspect sordide des lieux, il y avait un je ne sais quoi de chaleureux, quelque chose qui ressemblait à un foyer. C’était la présence de son ami qui dégageait cela, et le souvenir des innombrables heures passées ici à rechercher une faille dans le système, une solution inespérée à leur problématique, un nouvel espoir pour le ghetto.

© eden memories

Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE.
les états majors
Walter Scott
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Chef du réseau des Alester. Membre de l'Etat Major de la Résistance. Technomancien poète. Artiste du code et du verbe.
Présentation

#990033

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 20/04/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 145
TRESORS VOLES : 1919
CRÉDITS : Eden / Val
RÉSISTANCE.les états majors

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Hope in a bottle ~ PV William Wallace   Mar 7 Juin - 9:30

Hope in a bottle

Walter Scott & William Wallace
Je me perds quelques minutes dans l'observation d'un oiseau, perdu sur le toit de l'immeuble d'en face. Visiblement mal en point et affreusement maigre, il erre, morne qu'il est, entre la crasse et la misère. Il mourra sans doute, ce soir ou demain, de faim, de maladie, ou sous les griffes avides d'un charognard affamé. C'est une des choses qui me manque le plus d'observer depuis ma fenêtre : la vie bruyante et emplumée des oiseaux. Pigeons, merles et étourneaux se pressaient autrefois parmi les rues et les ruelles de la capitale écossaise, et je me prenais parfois à les observer de longues heures, fasciné par la contemplation curieuse de ces sociétés aviaires aussi cocasses qu'instructives. Mais aujourd'hui l'air et la terre sont aussi viciés que l'esprit des hommes qui les ont changés à leur image, et la vie animal à perdu tout droit de vie dans ce qui était il fut un temps leur habitat de prédilection. Comme j'aimerais voir de nouveaux s'envoler un groupe d'oiseau, chassés par un enfant joyeux. La liberté des ailes, la joie des cris indignés, l'espoir du rire des enfants. Allons, allons. Ressasser ces songes stupides est inutile. La travail m'attend.

Et en effet, j'entends derrière moi mon invité manifester sa présence par un doux raclement de gorge. Je me retourne vers lui et je souris à Ailbeart Stuart qui me salue de mon nom en m'offrant une accolade chaleureuse. Je le serre contre moi un bref instant avant de le saluer à ma manière d'une pression de la main sur l'épaule. Certains gestes sont plus éloquents que bien des discours et je lui transmets toujours ainsi mon amitié et mon joie de le voir. Je souris lorsqu'il me dit être heureux d'être ici et je me rends compte une fois encore que sans lui, la Résistance ne me verrait pas en ses rangs. Sans doute serais-je déjà mort, sans but. Car ces heures passées avec William Wallace me tienne en vie, exalté plus qu'heureux, mais avec un objectif à l'horizon que ma détermination et les lambeaux de ma fierté ne peuvent ignorer.

« Comme toujours, un plaisir de te recevoir, cher ami. »

Je m'approche alors de la table de travail et je prends dans ma main la bouteille de whiskey qui attendait patiemment l'arrivée de mon ami.

« Je te sers l'habituel. »

Et, alors que j'enlève le bouchon, je laisse le liquide ambré couler dans les deux verres que j'avais prévus. Cette liqueur n'a certes pas la saveur des vieux whiskey que l'on faisait autrefois, mais il est suffisamment bon pour être bu avec un soupçon de plaisir. Je donne son verre à Ailbeart avant de m'asseoir sur ma chaise habituel, l'attention à nouveau portée sur les plans et les schémas griffonnés devant moi. Après une gorgée et un soupir, je me lance.

« Bon, Ailbeart, j'y ai bien réfléchi et je pense savoir quelle doit être notre prochaine étape. Nous y réfléchissons depuis bien longtemps et de plus en plus, je ne vois qu'une seule possibilité. »

Je le fixe du regard, inquiet de ce que je vais dire tant le projet est aussi périlleux que prometteur.

« Les archandroïds. Nous devons libérer les archandroïds. J'ai beau tourner le problème dans tous les sens, c'est la seule solution que je trouve. Qu'en penses-tu ? »

© eden memories
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE.
les états majors
William Wallace
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Leader de la résistance, chef des Macduff
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 01/04/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 180
TRESORS VOLES : 3724
CRÉDITS : Eden Memories
RÉSISTANCE.les états majors

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: Hope in a bottle ~ PV William Wallace   Mer 22 Juin - 8:18

Hope in a bottle

Walter Scott & William Wallace

S’il y a des avantages à être résistant ? C’est sans nul doute les cadeaux qu’on vous offre, comme cette bouteille de whisky. Il est aussi difficile de s’en procurer aujourd’hui que de trouver encore du chocolat ou du café mais quand vous aidez des gens, que vous leur sauvez la vie, leur permettez d’échapper aux créanciers autant qu’aux autorités suspicieuses et dangereuses, vous recevez quelque chose. Parfois cela surprend. Parfois c’est comme si tout d’un coup le soleil perçait à travers les lourds nuages de pollution.
Ailbeart accepte volontiers la boisson ambrée offerte. En tant qu’Ecossais, il ne saurait s’en passer bien longtemps. Un jour, il y aura sans nul doute une pénurie. Les rares distilleries encore viables manquent des éléments essentiels, de la tourbe non polluée. La citadelle tente d’en produire mais le résistant est persuadé que son goût sera aussi fade que les promesses de Pinxit.
Saisissant son verre, il l’agite pour faire tournoyer le liquide ambré qu’il observe avec délice même s’il sait que sa saveur ne sera pas aussi bonne qu’elle l’était par le passé. Cela fait des années, une éternité, qu’il n’a pas bu de vieux whisky. Les rares bouteilles circulant encore sont vendues à prix d’or sur le marché noir, la plupart sont acheminée vers la citadelle d’ailleurs. Le ghetto a droit aux bouteilles qui restent, de piètre qualité, mais jusqu’à présent, ressemblant encore à du whisky.
Les yeux du rouquin se pose sur son ami à la moustache élégante. Il sourit en voyant celui-ci reprendre son sérieux en observant la table chargée de plans, de dossiers, d’instruments de mesure, d’annotations en tout genre, de rapports envoyés par les espions et les infiltrés. Il chassa son sourire amusé pour écouter avec le plus grand sérieux son ami.
Ils reprenaient leur discussion d’hier comme s’ils l’avaient délaissé pendant quelques minutes seulement. Le peu de temps qu’ils trouvaient pour se retrouver et la quantité folle de sujet exigeant d’être débattu expliquait qu’ils en viennent directement au sujet les préoccupant.
Devant la solution de son ami, Ailbeart inspira profondément en se laissant tomber contre le dossier de son siège dans lequel il s’enfonça, le regard perdu dans le vague, en pleine réflexion. Les archandroïds, ce n’était pas la première fois qu’ils abordaient le sujet. Celui tenait à cœur à son ami, mais tous deux savaient que cela reviendrait à déclarer la guerre à Pinxit. « Tu sais que je suis d’accord avec toi, les archandroïds devraient être libérés, comme les zombies, ces formes de neo esclavagisme sont insupportable et à l’encontre de tout ce qu’on souhaite mettre en place. Mais les libérer de l’emprise de Pinxit, ça reviendrait à déclarer la guerre à ces derniers. » Il prit un temps avant de poursuivre, cherchant à formuler ses craintes au plus clair. « Les archandroïds constituent leur armée, ajouta-t-il pensivement. Si on leur enlève leur armée, que feront-ils ? C’est de cela que j’ai peur. La panique risque fort de s’emparer d’eux, et alors, ils pourraient faire quelque chose d’irrémédiable. » Ailbeart savait au fond qu’il ne faisait que repousser l’inéluctable. S’ils voulaient avancer, ils devaient libérer les archandroïds. En plus d’être un geste humain, ça enlèverait à Pinxit sa force armée. Mais le projet semblait impensable et si dangereux qu’il en était effrayant.

© eden memories

_________________
We can be Heroes
I, I will be king
And you, you will be queen
Though nothing will drive them away
We can be Heroes, just for one day
We can be us, just for one day
code: @REIGN IN BLOOD


Dernière édition par William Wallace le Mer 19 Oct - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE.
les états majors
Walter Scott
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Chef du réseau des Alester. Membre de l'Etat Major de la Résistance. Technomancien poète. Artiste du code et du verbe.
Présentation

#990033

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 20/04/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 145
TRESORS VOLES : 1919
CRÉDITS : Eden / Val
RÉSISTANCE.les états majors

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Hope in a bottle ~ PV William Wallace   Lun 10 Oct - 10:34

Hope in a bottle

Walter Scott & William Wallace
Le temps est un luxe et nous sommes aujourd'hui bien pauvres. Nous passons des heures autour de cette table et pourtant, nous sommes sans arrêt dans une urgence aussi asphyxiante que détestée. Jamais nous ne prenons plus de quelques minutes pour discuter simplement, assis dans les fauteuils de mon salon et je le regrette affreusement. Tout marathonien se fatigue à la longue et je ne vois jamais le bout de notre course. Mais lui comme moi sait que nous nous arrêterons uniquement à notre mort et c'est sans doute cela qui a forgé notre sincère fraternité. Il y a pourtant tant de choses que je souhaiterai discuter avec lui, tant d'endroits que j'aurais voulu voir avec mon ami. Mais non, même pas de temps à perdre en ces vaines pensées. Son inquiétude le bloque et je vais devoir le convaincre de toutes mes forces.

« Je comprends ta peur et je la partage. Il apparaît cependant que ce soit l'alternative viable la plus rapide et la plus sûre. Il est encore trop dangereux et aléatoire de s'attaquer au problème des zombies. C'est dur à admettre humainement, mais nous ne pouvons pas encore nous pencher sur leur problème, ils ont trop mauvaise presse. Les archandroïds ne sont pas forcément très populaires non plus mais toujours plus que les zombies, et ils nous seront plus facilement utiles que leurs frères à demi-morts. De plus, nous avons la capacité technique de nous occuper des archandroïds : mes Alesters et moi nous en chargerons, nous sommes quelques-uns à l'avoir déjà fait, et bien que cela soit un travail difficile et minutieux, je ne te le cache pas, nous pouvons y arriver. Peut-être même nous faudrait-il travailler sur un logiciel qui permettrait de reprogrammer plusieurs personnes en même temps, il faut que nous y réfléchissions. »

Je marque un temps d'arrêt afin de boire une gorgée de whisky et je me lance à nouveau dans la bataille.

« Concernant la Pinxit, je suis aussi inquiet que toi, mais je me réconforte grâce à deux idées : leur enlever leurs jouets les amputera d'une partie de leur force d'action et nous n'avons même pas besoin de revendiquer cet acte. Le plus important est qu'ils soient sauvés, mais aussi que nous gagnions en efficacité, en possibilité d'action. Une fois reprogrammés, nous pouvons affecter les archandroïds à tous les réseaux, selon leurs compétences et leurs affinités. Les libérer sera difficile, mais le gain probable est bien trop grand pour être ignoré. »

Je porte à nouveau mon verre à mes lèvres, mais je m'arrête à quelques centimètres, les yeux rivés vers ceux que mon ami. Je me penche légèrement en avant et j'ajoute d'une voix dure :

« Et leur déclarer la guerre, mon ami, ne l'avons-nous pas fait il y a de cela de nombreuses années ? »

© eden memories
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE.
les états majors
William Wallace
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Leader de la résistance, chef des Macduff
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 01/04/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 180
TRESORS VOLES : 3724
CRÉDITS : Eden Memories
RÉSISTANCE.les états majors

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: Hope in a bottle ~ PV William Wallace   Mer 19 Oct - 23:40

Hope in a bottle

Walter Scott & William Wallace

Que les zombies avaient mauvaise presse ce n’était rien de le dire. Rare étaient ceux qui trouvaient cette nouvelle invention de ramener les morts à la vie utile. Mais la coutume de Pinxit de zombifié des vivants, et par conséquent de demander à des gens d’offrir ni plus ni moins que leur corps et leur vie à la mégacorp, ça en faisait rager plus d’un, et à juste titre. Bien sûr, la résistance aimerait stopper le processus, aider les gens déjà rendu zombies, et esclavagiser par la corporation toute puissante. Mais ils n’avaient rien ou presque pour les aider dans cette tâche, pas d’entrée, pas de gens dans le processus, pas d’ouvriers directement en contact avec eux. Les zombies étaient tenus à part, et pour cause, leur présence filait des frissons glacés à pas mal de monde. Les gens préféraient travailler avec les vivants. Et puis, les zombies étaient là pour exécuter les tâches qui auraient été mortelles pour les vivants. Techniquement, ils bossaient ailleurs. Mais les oublier, même si ce n’était que pour le moment, restait difficile. Pour le moral, pour la conscience, pour tout.

Au fond, son ami avait raison, les archandroïds seraient un premier pas, et ils avaient les ressources pour le faire. Même si, William se demandait s’ils étaient préparés à la réponse qu’offrira Pinxit, s’ils étaient prêts pour la suite, à accueillir tous ces archandroïds, à les reprogrammer pour certains, à les libérer. Est-ce que le ghetto serait prêt pour les accueillir ou devront-ils se terrer dans les sous-sols avec les doppelgangers échappés du camp de régression ? William savait qu’ils ne pouvaient pas se poser toutes ces questions, ils devaient simplement agir. Trop penser les paralyserait. Mais il ne pouvait s’en empêcher. Les et si l’envahissait. Il plissa les sourcils, et son front se creusa de ride d’inquiétude. Son ami semblait repousser ses inquiétudes avec un certain enthousiasme. Il n’avait pas peur, il était presque impatient de commencer. William pouvait le comprendre, il ignorait d’où lui venait ce coup de mou, ce soudain recul. Peut-être que la solitude lui pesait trop, peut-être qu’il devenait trop vieux pour l’action.

« Tu as raison pour les zombies, je sais que nous ne pouvons nous pencher sérieusement sur le sujet, mais ça me tracasse. J’ai l’impression qu’on les oublie. Leur existence révulse les gens, alors on oublie ce qu’ils sont… » En vérité, il aurait aimé que cette technologie existe quand sa femme était morte. Il aurait fait n’importe quoi pour la ramener à la vie, la ramener à lui. Il soupira, avalant une gorgée du précieux liquide ambrée. Mieux valait songer à autre chose qu’à sa femme morte. « Alors, vous êtes prêt à agir ? Je connais l’enthousiasme de ton équipe. Vous, les technomanciens, vous oubliez parfois l’aspect pratique des choses. Etes vous certains que Pinxit n’a pas implanté un programme au cas où quelqu’un tentait de pirater leurs précieuse armée ? » Il était certain que son ami avait déjà étudié la question, mais il connaissait son enthousiasme et plus encore celui des Alesters. Il ne voulait pas risquer de les perdre parce qu’ils s’étaient lancés trop vite dans l’action. « Je sais qu’on leur a déclarer la guerre, mais ça, ce sera pas pareil. Ils peuvent fermer les yeux sur le camp, sur nos tentatives d’attaques de la citadelle, mais si on leur enlève leur armée… Ils ne nous laissent pas le choix, seulement, nous n’avons qu’une vague idée de quoi ils sont capables. J’aurais aimé avoir un infiltré ou deux là haut avant de nous lancer là dedans. » Agir sans infiltré c’est agir sans filet de sécurité, c’est sauter dans le vide sans parachute.

© eden memories

_________________
We can be Heroes
I, I will be king
And you, you will be queen
Though nothing will drive them away
We can be Heroes, just for one day
We can be us, just for one day
code: @REIGN IN BLOOD
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE.
les états majors
Walter Scott
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Chef du réseau des Alester. Membre de l'Etat Major de la Résistance. Technomancien poète. Artiste du code et du verbe.
Présentation

#990033

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 20/04/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 145
TRESORS VOLES : 1919
CRÉDITS : Eden / Val
RÉSISTANCE.les états majors

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Hope in a bottle ~ PV William Wallace   Mer 2 Nov - 21:17

Hope in a bottle

Walter Scott & William Wallace
« Soyons pragmatique mon ami. Les archandroïds d'abord et les zombies ensuite. Crois-moi, je ne les oublie pas. »

La peine et la tristesse que m'inspire le terrible râle de ces créatures me brisent l'âme à chaque fois que je l'entends s'éteindre dans un coup de feu. Le sort des zombies me préoccupent réellement bien que je ne sache comment aborder le problème. Mes capacités me rendent bien plus légitime à me pencher sur le sort des archandroïds cependant et je pense être réellement un des rares à profondément voir ce que leur robotique constitution ne laisse paraître : leur âme et ses remous. A la mention de mes compagnons technomanciens, j'esquisse un léger sourire. Je suis de tous le chef, mais je suis surtout le plus calme. Une fois dans la Matrice, ces jeunes surdoués virevoltent dans tous les sens et même mes mots sages et apaisants n'arrivent pas toujours à canaliser leur énergie. Je sais cependant qu'ils sont prêts pour cette mission.

« Nous pouvons agir dès demain. Cela fait quelques temps que j'ai placé certains de mes meilleurs éléments uniquement sur l'étude des archandroïds et de la manière dont ceux de Pinxit gardent leur emprise dessus. Nous ne pouvons être certains de rien, car une filet d'information a toujours pu nous échapper, mais nos chances sont grandes. La tâche est ardue, je me dois d'être honnête avec toi. Ardue sans être toutefois impossible. »

En parlant, j'ai fait un peu de place de sur la table en empilant quelques papiers qui traînaient encore. Je me lève alors et j'attrape sur un de mes étagères de bois sombres un rapport imprimé d'une épaisseur conséquente. Je le tends à Ailbeart et je me rassois.

« Voilà ce que nous avons pu compiler sur le sujet ces dernières semaines. Nous avons mis en place une surveillance presque constante quelques archandroïds de Pinxit afin d'obtenir le plus d'informations possibles. Naturellement, nous n'avons pas pu espionner ceux qui ont un rôle clé, mais je suis quand même plutôt content de nos résultats. Nous avons vraiment une chance et pourtant, tu connais ma frilosité. »

Je bois une nouvelle gorgée de whiskey et j'ignore si c'est l'alcool ou la perspective de cette mission qui commence à se dessiner au loin, mais je sens une chaleur rare dans mon ventre.

« Pour ce qui est de l'infiltration, si tu préfères, nous pouvons tenter une première étape presque chirurgicale sur plusieurs archandroïds afin d'essayer d'en prendre au moins un contrôle partiel. Ce n'est guère moral et je ne suis pas certain que ce soit une bonne manœuvre sur la durée, mais si cette possibilité te rassure, nous pouvons l'envisager. »

J'observe alors Ailbeart et une pensée naît dans mon esprit. Je suis très respectueux de l'intimité des autres, mais je remarque comme une ombre chez mon ami. Serait-ce de la fatigue ? De la lassitude ? Avec douceur, je reprends la parole.

« Tu m'as l'air soucieux mon ami. Tout va bien ? »

J'ai conscience que le plan n'est guère sans faille, mais je pense que la lecture de ne rapport le rassurera sur sa viabilité. A moins qu'il ne s'agisse d'autre chose. Nous nous connaissons depuis bien trop de temps pour que j'oublie les faiblesses sensibles de l'amitié.

© eden memories
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE.
les états majors
William Wallace
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Leader de la résistance, chef des Macduff
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 01/04/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 180
TRESORS VOLES : 3724
CRÉDITS : Eden Memories
RÉSISTANCE.les états majors

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: Hope in a bottle ~ PV William Wallace   Sam 5 Nov - 13:20

Hope in a bottle

Walter Scott & William Wallace

Ailbert ne pouvait que faire confiance à son ami. Il savait que Gaspard aurait planifié tout cela soigneusement. Il n’aurait pas laissé place au hasard. C’était trop risqué. Un tel plan était d’ailleurs, assez ambitieux, suffisamment pour filer des angoisses nocturnes. S’ils foiraient, ils risquaient gros, et sans doute quasiment autant s’ils réussissaient. Mais ils ne pouvaient reculer. Ils s’étaient engagé à agir, à offrir au ghetto un meilleur avenir, et à libérer tous ceux que Pinxit rendait esclave. S’ils devaient tout risquer pour cela, alors ils devaient le faire.

« Je suis inquiet, naturellement. Nous prenons un risque considérable, une nouvelle fois, et à chaque fois que nous le faisons, je ressens une angoisse. Mais cela est normal, nous n’avons le choix. Nous nous sommes engagés à faire cela. Rassure toi, je ne reculerais pas. Et je sais que tu as déjà tout envisager dans les moindres détails. » fit-il avec un sourire contri.

Le stress était une bonne chose, la peur est un élément naturel, une émotion qui nous permet d’éviter de faire des erreurs, d’agir sans réfléchir, mais parfois, elle pouvait vous handicaper. Ailbert était devenu un homme d’action par la force des choses, mais il ne l’avait pas toujours été. C’était avant tout cela un jeune homme idéaliste, rêveur, un politicien, et non un homme d’action. Il n’avait été que trop brièvement dans l’armée et n’avait à l’époque jamais tiré sur qui que ce soit. La terreur s’emparait encore de lui avant chaque grande action, même lorsqu’il n’était pas impliqué directement, comme maintenant.

« Ce serait une idée intéressante, mais moralement tes hommes pourraient l’accepter ? Et surtout, penses-tu que si vous les libérez du joug de Pinxit, ne seraient-ils pas perdu, suffisamment pour tout faire foirer ? Enfin, tu as sans doute réfléchi à cela. Pardonnes moi, mais il va falloir que tu éclaires un peu plus ma lanterne. Je ne pensais pas que tout ce plan était aussi avancé. »

Ailbert se demanda si son ami n’avait pas simplement besoin de son aval, et si tout n’était pas déjà en place, prêt à rouler sur des petites roulettes. Il réalisa qu’il avait été tellement embarqué récemment dans ses propres missions qu’il en avait oublié celles des autres branches de la résistance.  



© eden memories

_________________
We can be Heroes
I, I will be king
And you, you will be queen
Though nothing will drive them away
We can be Heroes, just for one day
We can be us, just for one day
code: @REIGN IN BLOOD
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE.
les états majors
Walter Scott
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Chef du réseau des Alester. Membre de l'Etat Major de la Résistance. Technomancien poète. Artiste du code et du verbe.
Présentation

#990033

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 20/04/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 145
TRESORS VOLES : 1919
CRÉDITS : Eden / Val
RÉSISTANCE.les états majors

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Hope in a bottle ~ PV William Wallace   Dim 6 Nov - 14:39

Hope in a bottle

Walter Scott & William Wallace

La peur. Comme je la connais bien. Elle a été ma compagne pendant de longues années et être l'est encore. Avec la responsabilité d'une des branches de la Résistance est un honneur mais aussi et surtout un poids qui apporte avec lui terreurs et insomnies. Combien de nuits ai-je passées, penché sur mes plans et mes notes, a tremblé devant l'idée d'un échec ou de la mort d'un de mes compagnons ? Nous en avons tant perdu, des alliés, des amis, des frères et des sœurs qui auraient mérité de vivre ne serait-ce qu'un jour de plus, alors je ne peux que comprendre les frissons d'Ailbeart. Ils sont siens mais ils sont miens également. Cependant, la confiance qu'il me porte m'oblige et me pousse à oublier cette peur afin de devenir meilleur et de tendre vers l'infaillible. S'il n'avait pas été mon ami et mon soutien toutes ces années, je ne serais jamais devenu le stratège que je suis aujourd'hui.

« J'ai essayé de pousser le détail dans ses retranchements, oui. »

Au fond, je ne peux m'empêcher d'avoir hâte, comme à chaque fois que nous amorçons une grande phase de notre projet. Une hâte anxieuse et paralysante d'une certaine manière, mais un déferlement d'adrénaline dont j'essaie toujours de profiter au maximum afin d'anticiper tous les cas de figure possibles. Un sourire naît sur mon visage de sa remarque à propos de la moralité de mes hommes.

« Tu sais Ailbeart, la moralité des Alesters est toujours étonnamment excentrique. Ils feront ce qu'ils ont à faire. Concernant la réaction des archandroïds, je ne peux te donner que des conjectures, mais les quelques cas que nous avons jusqu'à présent, Eve en tête, sont tout à fait encourageants. Il est certain que le nombre conséquent d'individus à gérer complexifiera la tâche et j'ai tourné le problème dans tous les sens, mais je ne peux trouver de solution concrète. Il nous faudra voir sur le moment, mais je suis plutôt confiant sur notre capacité à gérer ce flux. Dans le pire des cas, nous pourrons les mettre temporairement hors service afin d'avoir le temps de nous occuper de chacun. Ce n'est guère l'idéal, mais je pense que c'est une voie qu'il nous faudra prendre en considération. Et, je me permets de te contredire, mais le plan n'est pas aussi avancé que tu sembles le croire. Certes, certaines facettes se dessinent assez clairement et elles sont le fruit de longues recherches menées depuis des années. Mais je n'ai commencé à sérieusement réfléchir à tout cela que depuis quelques semaines. Cela peut te paraître énorme, mais tu connais ma manie de tout organiser et de tout voir cent fois avant de lancer quoique ce soit. Il est tout un pan de ce plan qui m'échappe : l'aspect matériel des choses. Nous pouvons libérer les archandroïds à distance, du moins une assez grande partie d'entre eux, mais si Pinxit se rend compte qu'elle n'a plus le contrôle sur eux, elle va vouloir les supprimer plutôt que de risquer quoique ce soit. C'est pour cela que c'est mission est complexe dans le sens où elle va devoir s'effectuer parfaitement sur deux plans : l'attaque par la Matrice et une opération sur le terrain permettant de libérer physiquement les archandroïds et d'assurer leur sécurité. Nous ne pouvons décemment pas leur rendre leur libre arbitre et les laisser se débrouiller directement après, je ne veux même pas l'envisager. Il nous faudra leur apporter un appui matériel conséquent dont l'organisation excède mes compétences. Mes technomanciens seront inutiles à ce moment-là ; il nous faudra une force de frappe puissante, organisée et rapide. Pour être honnête avec toi, ce point m'inquiète plus que l'attaque par la Matrice car je n'ai pas suffisamment d'informations concrètes sur la manière dont une telle action pourrait s'organiser afin d'être complètement serein. D'où l'alternative que je t'ai proposée, à savoir une pré-opération pointue visant à la libération de quelques individus qui nous serviront des mouchards. Le seul souci étant que, s'ils restent trop longtemps comme agents doubles, Pinxit aura d'autant plus de chances de s'apercevoir de la supercherie et donc de mettre en place des défenses supplémentaires qui complexifieraient énormément notre tâche. C'est un choix que nous devons prendre et ma raison ne me pousse vraiment vers aucun des deux. »

Je me tais enfin, conscient d'avoir parlé longtemps mais je suis heureux d'avoir réussi à exprimer de manière à peu près intelligible les troubles et les réserves que j'ai à propos de ce plan.

© eden memories
Revenir en haut Aller en bas
RÉSISTANCE.
les états majors
William Wallace
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Leader de la résistance, chef des Macduff
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 01/04/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 180
TRESORS VOLES : 3724
CRÉDITS : Eden Memories
RÉSISTANCE.les états majors

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: Hope in a bottle ~ PV William Wallace   Mer 30 Nov - 8:24

Hope in a bottle

Walter Scott & William Wallace

Ailbert écouta les détails de la réflexion de son ami. Celle-ci était davantage poussée, autant moralement, que tactiquement. William savait depuis qu’ils l’avaient évoqués la toute première fois que la libération des archandroïds serait une avancée majeure de leur combat contre Pinxit, et, peut-être même, décisive. S’introduire dans la matrice pour l’attaquer était une chose, mais s’introduire dans les bâtiments de Pinxit, dans son immense complexe, voire dans la citadelle qui regorgeait elle-même d’archandroïd… ils n’avaient pas d’entrées concrètes dans la citadelle, ce qui serait leur premier problème, le second est que le complexe de Pinxit devait être surveillé et bien sûr protéger. Outre les archandroïds, il y avait des individus bels et biens humains payés pour assurer cette protection ainsi que quelques zombies. Une telle attaque devait être préparée avec soin, les plans des lieux soigneusement étudiés, l’analyse devait être la plus poussée. Autrement, ils prenaient le risque de la défaite.

« Je vois. Mais pour récupérer les archandroïds libérés il va falloir investir le complexe Pinxit, et surtout les laboratoires de la citadelle. Une telle opération demande une préparation assez longue, et sera d’autant plus difficile que nous n’avons pas d’accès à la citadelle. » Autant ils comptaient parmi les résistants quelques ouvriers qui leur ouvriraient les portes au moment T, et pourraient leur fournir de conséquentes informations, voire même, les aider en montant une opération de sabotage qui détruirait l’organisation de Pinxit, mais aller dans la Citadelle, c’était tout autre chose. Or les laboratoires y étaient situés, c’est là bas que tout se décidait, tout se faisait. S’ils n’atteignaient pas cet endroit, Pinxit pourrait peut-être reprendre le contrôle de ses archandroïds. « Nous ne pouvons pas lancer une telle opération sans nous assurer que Pinxit ne pourra ni reprendre le contrôle des archandroïds, ni les détruire à distance. Il nous faut un contact dans le laboratoire avant d’envisager une telle opération sur le terrain. Comme il nous faut aussi avoir un accès plus large au complexe. Les ouvrier qui sont dans nos rangs n’ont pas accès à tout le complexe encore moins aux quartiers des archandroïds. »

Restait l’autre possibilité, libérer quelques archandroïds choisis sur le volet qui deviendront des agents doubles. William n’avait aucune idée de s’ils en étaient capables, et de ce que cela serait pour eux, à supporter. Il avait bien croisé quelques uns des archandroïds libérés mais ne les connaissait pas suffisamment pour savoir ce qu’ils étaient en capacité de faire, de supporter, et dans quelle mesure Pinxit pourrait repérer qu’ils ne leur obéissent plus. « Dans ce cas, il faut trouver un laborantin prêt à jouer les espions pour nous en même temps que sélectionner quels archandroïds nous pourrions libérer. Si ce sont des archandroïds circulant aisément dans le ghetto, ou pouvant être endommagés dans leur travail, leur comportement différent sera moins suspect, qu’en penses-tu ? » Il songeait à ces archandroïds qu’on envoyait dans les étendues désertiques pour protéger les mines et à ceux qui protégeaient les cargaisons de Pinxit, il pensait aussi à ceux qui bossaient avec les blades runners, toujours sur le terrain, et pouvant se rendre n’importe où, selon leur volonté.

© eden memories

_________________
We can be Heroes
I, I will be king
And you, you will be queen
Though nothing will drive them away
We can be Heroes, just for one day
We can be us, just for one day
code: @REIGN IN BLOOD
Revenir en haut Aller en bas
 

Hope in a bottle ~ PV William Wallace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign in Blood ::  :: Autopsie :: ARCHIVES RPS-