LE FORUM VA ÊTRE RESTRUCTURÉ

Partagez | 
 

 Seuls les fous sont dotés d'une vision ft. Eilidh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FONDATEUR.
soldat de pinxit
Ash Hunter
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Ensemble de cliquetis métalique et de fils électriques amenant à une pensée froide et mécanique.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 24/03/2014
MENSONGES PROFÉRÉS : 518
TRESORS VOLES : 4776
CRÉDITS : Swan
FONDATEUR.soldat de pinxit

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Seuls les fous sont dotés d'une vision ft. Eilidh   Sam 22 Oct - 20:37

Seuls les fous,

sont dotés d'une vision

Eilidh & Ash
Ash était hanté. Il ignorait que cela fut possible. Il était une machine, une cervelle mécanique, une œuvre de la science, et son intelligence si elle avait été humaine autrefois était désormais virtuelle, avait errée si longtemps dans la matrice qu’elle en connaissait les moindres recoins alors que ce qu’il avait été auparavant avait été effacé comme les données d’un disque dur saturé. Sa naissance, sa création, tout cela était à la fois un mystère, et à la fois une évidence. Il n’avait jamais cherché à comprendre ce mystère et n’avait compris que s’en était un jusqu’à ce que les dieux lui tombent sur la tête, ou plutôt, la foudre.

Céder à ces dieux serait une trahison. Les chercher, leur obéir. Ce serait désobéir à Pinxit. Au fond de lui-même, il le savait. Chaque fibre de son être, mécanique ou de chair, chaque étincelle de réflexion l’amenait à la même conclusion. Et pourtant, aucune règle ne l’y contraignait, aucun ordre donné ni en parole ni en écrit ne l’y obligeait. A se refuser à écouter les dieux, à nier l’appel qui lui avait été donné. Et pas une seule seconde, il ne crut que sa mécanique grillé par la foudre puisse l’avoir abusé. Il était machine et non homme, il savait s’il avait une quelconque défaillance technique. Il pourrait le savoir. Et en aucun cas ne s’interrogeait-il là dessus. Il n’était qu’un enfant après tout. Il ne vivait que depuis trois années. Et c’est tout juste s’il commençait à songer par lui-même. A observer le monde tel qu’il est et non pas tel que Pinxit lui dit qu’il est. Alors trahissait-il son créateur ou bien devenait-il un être pensant par lui-même ?

Et le voile tomba, et les yeux fermés s’ouvrirent.
La lumière divine émergea de par le rideau des lourds nuages.


Ses pas étaient guidés par sa curiosité, son esprit bouillonnait, si l’on puit dire ainsi, ses pensées s’agitaient, cherchant à reconnaître sur cette montagne sacrée les lieux vus dans sa vision, quand la foutre frappait alors son corps, et que la voix du Dagda résonnait au creux de ses oreilles, sage, profonde, inquiétante, inspirant immédiatement le respect. Il savait que c’était lui bien qu’il n’eut jamais prononcé son nom. Rapidement, sur la matrice, il récolta les informations qu’il cherchait, et obtient le nom de ceux qui pourraient le guider, l’aider. Les Tuatha dé Danann. Il savait que Pinxit les surveillait, s’en méfiait, aller vers eux serait sans doute une forme de trahison, comme chercher un dieu ancien sur un volcan. Mais il ne pouvait s’en empêcher.

Quand il eut gravit la montagne, atteint le sommet du volcan, le creux formé par son cratère éteint, pour le moment. Ses connaissances en géologies se résumaient à ce que l’homme avait placé dans la Matrice, mais il en savait assez pour douter qu’il demeure à tout jamais éteint. La nature était implacable, cruelle, et féroce. Comme l’humanité, à n’en pas douter. C’est pour cela qu’il la trouvait aussi fascinante. Parvenu en haut, il distingua une silhouette féminine, une chevelure colorée. Elle semblait occupé, il eut peur de la gêner en parlant. Aussi étrange que cela puisse paraître, il respecta cela, et demeura silencieux.

Ce qu’il cherchait après tout, c’était à reconnaître les lieux, non ? Il se tourna donc, et regarda au loin le paysage, les Highlands s’étendant au nord, et la ville, juste en bas, la Citadelle majestueuse au dessus, et le ghetto grouillant et malade en dessous. Il se demanda si elle était venu admirer la scène, et d’où lui venait cette notion de déjà vu. Il fouilla ses souvenirs, la matrice, et trouva la réponse. C’était une prêtresse, une druide, affiliée à Dagda. Celle qui pourrait répondre à ses questions. Il se tourna à nouveau vers elle, n’osant cependant briser le silence. Il lui restait quelques barrières et surtout, ces habitudes d’attendre de voir à quoi s’attendre avec les humains. Il était supposé leur obéir, dans l’idée. Pinxit préférait que les gens continuent à croire que toutes leurs machines obéissaient aux trois lois.

© eden memories

_________________
LE SOLDAT DE PLOMB
Nous voilà dans l'antre de la bête, Dieu seul sait ce qui nous y attend...
code: @REIGN IN BLOOD
Revenir en haut Aller en bas
LES TUATHA DÉ DANANN.
druide
Eilidh Darkwood
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Eilidh est une jeune femme enjouée et absolument dévouée à sa religion. Sa harpe et ses Sacrifices, voila tout ce qui compte. Très colorée, elle saura tout de suite vous mettre à l'aise. Ne l'enervez pas ... C'est un conseil.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 30/04/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 28
TRESORS VOLES : 893
CRÉDITS : Google
LES TUATHA DÉ DANANN.druide

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: Seuls les fous sont dotés d'une vision ft. Eilidh   Sam 5 Nov - 15:35


Bizarrement Eilidh avait eu envie de solitude, de monter, de s’échapper, de rejoindre Dagda. De laisser aller son pouvoir, de se défouler, de voir de vrai couleur. Elle avait emmené sa harpe et rien de plus. Elle était partie tôt, elle avait marché pied nus dans la ville sale qu’était le Ghetto. Elle avait salie ses pieds, sa robe rose et courte lui battait les cuisses, elle avait souri tout au long de son périple en ville, sa harpe sur le dos, les cheveux lâchés, elle avait été le papillon de lumière dans cet océan de grisaille. De gens sans âmes. Une paillette sur un tapis noir.

Elle avait quitté la ville et l’atmosphère avait changé, elle était plus légère, les couleurs étaient plus vraies. Le vent était sans odeur. C’était différent et Sparkle ne savait pas si elle aimait ça ou non, elle ne réfléchit donc pas plus en avant et rangea cette question sur elle-même dans un coin de son esprit avec le reste de ses questions bien inutiles à son goût. Elle avait continué son périple à l’Exterieur, elle avait progressé vite. Ses pieds avaient été écorchés. Son sourire ne s’était effacé. Tout allait bien.

Le volcan qu’elle convoitait s’élevait droit devant elle, l’herbe avait poussée sur ses flancs, grasse et verte. Une couleur éblouissante qui réjouissait le papillon. Elle grimpa la pente, n’hésitant pas à mettre les mains au sol, comme une enfant, pour grimper plus haut. Plus proche du Ciel. Arrivée au sommet, elle prit une grande goulée d’air et souffla tout ce qu’elle put. Dagda était plus proche. Elle le sentait, elle le savait. Elle était à sa place. Comme partout.

Elle avait sorti sa Harpe et s’était assise par terre, à même le sol. Le vent était toujours là, ses cheveux balayés cachait son visage. Elle commença à jouer. Elle aurait une belle rencontre aujourd’hui. Elle laissa libre cours à son pouvoir laissant léviter tout ce qui était autour d’elle, créant une tornade de morceaux de bois, d’herbes arrachées et de cailloux autour d’elle. La mélodie devint plus forte, plus rapide. Plus folle. Moins contrôlée. C’était Dagda qui jouait ! Elle le savait ! Elle le sentait ! Un sacrifice devait prendre place rapidement ! Elle devait ouvrir la salle aux couleurs, y accueillir des gens, les contenter, les ravir, les tuer. Un rire mélodieux s’échappa de ses lèvres et tout ce calma.

Elle resta quelques heures immobile sur ce volcan. Elle attendait. Elle ne savait pas encore pourquoi mais Dagda si, alors elle attendait.
Et il arriva. Elle le senti. Une flamme bleue et irréelle. Elle le sentait dans son dos. Elle se retourna doucement, lui offrit son plus jolie sourire et dit doucement :

- Enchantée, je m’appelle Eilidh. Et je sais que c’est moi que tu cherches.
Revenir en haut Aller en bas
FONDATEUR.
soldat de pinxit
Ash Hunter
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Ensemble de cliquetis métalique et de fils électriques amenant à une pensée froide et mécanique.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 24/03/2014
MENSONGES PROFÉRÉS : 518
TRESORS VOLES : 4776
CRÉDITS : Swan
FONDATEUR.soldat de pinxit

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Seuls les fous sont dotés d'une vision ft. Eilidh   Lun 2 Jan - 18:32

La machine savait qu’elle était celle contenant toutes les réponses mais il ne s’attendait pas à ce qu’elle sache ce qu’il voulait. Son attitude rendait-elle son désir évident ou bien possédait-elle des pouvoirs comme la rumeur le prétendait ? La rumeur courait que les prêtres des Tuaha possédaient des dons, certains affirmaient qu’ils leur venaient des fameux artéfacts que les dieux avaient offerts aux hommes. Ash s’était un peu renseigné sur le sujet mais n’avait osé approfondir de peur que Pinxit ne se demande pourquoi il passait autant de temps sur la matrice dans des salles dédiées au sujet. La secte était surveillée, y compris sur la Matrice, et il fallait être idiot pour croire qu’on pouvait aller et venir sur la matrice sans que les hautes instances n’en sache rien.

« Vous savez qui je suis ? » demanda l’archandroïde, le plus innocemment du monde. Elle lui aurait fait une démonstration de pouvoirs magiques qu’il y aurait cru. Dagda l’avait guidé jusqu’ici, l’avait amené jusqu’à elle. Il était quasiment certain d’avoir entendu sa voix. Ce n’était pas évident, d’en être sûr. Parce qu’entre sa connexion en permanence à la Matrice et ses micros aux performances élevées, il pouvait très bien avoir capté réellement une voix diffusée dans le ghetto. Et aussi parce qu’une machine ne pouvait pas avoir de voix intérieure. A moins qu’on en est programmé une. Là encore, c’était difficile à savoir.

Le visage de la machine était lisse comme la peau d’un bébé, ses grands yeux ouverts, presque béats, l’expression d’une attente indescriptible. Il se sentait vivant pour la première fois depuis, depuis sa naissance, depuis la première fois qu’il a été online, connecté. Il avait éprouvé de l’étonnement, de la curiosité, tout était si nouveau, tout était si magnifique. Ce temps là, au laboratoire, semblait dater de si longtemps. Cela paraissait appartenir à une autre vie. Comme s’il avait été reconfiguré depuis. Il se demandait parfois si les humains éprouvaient aussi cela. Mais il savait que leurs souvenirs étaient moins clairs que les siens, ce qui voulait certainement dire que ce sentiment était nettement plus amplifié chez eux.


« Pardonnez-moi, je vous dérange. » se reprit-il ensuite, réalisant qu’il touchait au domaine du sacré et qu’il n’était que sacrilège, du simple fait de sa nature.


© eden memories

_________________
LE SOLDAT DE PLOMB
Nous voilà dans l'antre de la bête, Dieu seul sait ce qui nous y attend...
code: @REIGN IN BLOOD
Revenir en haut Aller en bas
LES TUATHA DÉ DANANN.
druide
Eilidh Darkwood
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Eilidh est une jeune femme enjouée et absolument dévouée à sa religion. Sa harpe et ses Sacrifices, voila tout ce qui compte. Très colorée, elle saura tout de suite vous mettre à l'aise. Ne l'enervez pas ... C'est un conseil.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 30/04/2016
MENSONGES PROFÉRÉS : 28
TRESORS VOLES : 893
CRÉDITS : Google
LES TUATHA DÉ DANANN.druide

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: Seuls les fous sont dotés d'une vision ft. Eilidh   Ven 3 Mar - 22:55

Le vent faisait voler ses cheveux roses, complétement ébouriffé, elle n'en prenait pas soin. Et pourtant, il avait toujours cette même douceur, ce même éclat qu'à leur début. Eilidh était aimé, elle le savait. Par Dagda, elle en était sur. Il la chérissait et elle le lui rendait bien. Aujourd'hui, face à cette machine curieuse, la Druide resplendissait. Elle avait quelqu'un à qui parler, quelqu'un qui s’intéressait et quelqu'un qu'elle ne pouvait pas sacrifier comme les autres. C'était excitant. Est ce qu'il deviendrait un fidèle comme elle ? Elle l'observa minutieusement, sous tout les angles. Elle le savait pas humain mais pas grand chose de physique le lui prouvait. Elle le sentait. Sa couleur n'était pas une couleur naturel, elle était métallique, électrique. Sa curiosité sans faille pour ce qu'elle ne voulait pas apprendre à connaitre le tiraillait.

Une femme pleine de complexe.

Elle s'approcha doucement de l'archandroïde et lui sourit de plus belle.

Elle le connaissait ? Non aucunement.

- Du tout, je sais juste que c'est moi que tu voulais voir.

Elle esquissa quelques pas de danse.

- Dagda nous a mit en relation. Il t'a demandé de venir n'est ce pas ? Tu as des questions, non ?

Elle laissa doucement glisser ses doigts fins sur le visage lisse de la machine qui lui faisait face. Celui-ci avait l'air plus humain que quelques âmes grises qu'elle avait rencontré par le passé, c'était agréable. Et doux. Elle ne savait pas trop comment le considérer. Un futur fidèle ? un potentiel sacrifice ? Dagda avait une mission. Elle finirait bien par savoir comment se comporter avec lui. Elle choisi de rester tout ce qu'il y a de plus naturel, sans penser à l'après, aux conséquences.

Le papillon plongea son regard noisette dans les deux yeux verts qui l'observaient. Elle se recula cependant quand elle sentit qu'il voulait prendre la parole. Elle souriait toujours. Eilidh sourit toujours. Comment ca déranger ?

Elle eut un petit rire cristallin et revint vers Ash.

- Oh tu sais, sur le haut d'un volcan éteint, il n'y a plus grand chose à déranger, tu ne crois pas ?

Elle lui caresse doucement la joue et pose briévement ses lèvres contre celle de son interlocuteur avant de s'éloigner encore une fois en riant.

- Dis moi donc, pourquoi Dagda t'envoie il à moi ?
Revenir en haut Aller en bas
FONDATEUR.
soldat de pinxit
Ash Hunter
avatar
RÉVÉLATIONS,


SIGNALEMENT : Ensemble de cliquetis métalique et de fils électriques amenant à une pensée froide et mécanique.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 24/03/2014
MENSONGES PROFÉRÉS : 518
TRESORS VOLES : 4776
CRÉDITS : Swan
FONDATEUR.soldat de pinxit

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Seuls les fous sont dotés d'une vision ft. Eilidh   Mer 29 Mar - 15:45

Nul tour de magie, pour le moment, mais peut-être bien un peu de médiuminie néanmoins. La jeune femme sait qu’il est venu ici amené par Dagda. L’ancien dieu lui parle donc bel et bien. A elle, par conséquent, peut-être à lui aussi. Ce n’est pas une hallucination, ni un écho perdu dans la masse des données, c’est bien la voix d’un dieu ancien, d’un dieu des hommes. Qui peut être le tien.

Troublé, la machine ne dit mot, écoutant la jeune femme qui glissait ses doigts sur son visage comme si elle cherchait à imprimer dans ses sens les traits de l’archandroïd. Il la laissa faire, étonné, médusé, et à la fois, conquis par cette jeunesse tumultueuse, et ce désir qui semblait la porter vers lui. Il était soulagé, de savoir qu’elle aussi entendait la voix, et se sentait à sa place. Une sensation confortable d’autant qu’il était dans sa nature de chercher à demeurer à sa place, à trouver son but et à l’exécuter. Il restait une machine envers et contre tout. Même quand un dieu s’exprimait en lui. A lui. Il en doutait encore mais pas devant elle, pas devant l’énergie qu’elle déployait et ce sourire rayonnant qui la transformait.

Aussi sourit-il à la jeune femme en lui répondant, à la seule et unique question qui importait. La volonté de Dagda. La volonté d’un dieu. Du dieu druide.

« Sa voix m’a guidé jusqu’ici. Je l’ai entendu la première fois quand l’orage frappait le sol où j’étais. Je n’avais encore jamais vécu quelque chose comme cela. Je suis une machine, je ne suis pas programmé pour entendre les dieux. Pourtant, il m’a parlé. Je crois qu’il ne l’a pas fait au hasard, mais je n’ai pas la réponse. Pourquoi m’a-t-il parlé à moi, une machine, pourquoi m’a-t-il guidé jusqu’ici. »

En vérité, il ne savait rien. Rien de plus que ce que les visions lui avait offert. Il ignorait quel était le sens tout cela, s’il y avait un sens derrière les visions, derrière la voix sacrée du dieu ancien. En son fort intérieur, il se sentait guidé. Comme si une ligne de code nouvelle venait de prendre le dessus sur tout le reste. Il sentait la mécanique précise se mettre en route et écraser toutes les autres. Un rouage après l’autre, imparable.

© eden memories

_________________
LE SOLDAT DE PLOMB
Nous voilà dans l'antre de la bête, Dieu seul sait ce qui nous y attend...
code: @REIGN IN BLOOD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: Re: Seuls les fous sont dotés d'une vision ft. Eilidh   

Revenir en haut Aller en bas
 

Seuls les fous sont dotés d'une vision ft. Eilidh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign in Blood ::  :: Autopsie :: ARCHIVES RPS-