LE FORUM VA ÊTRE RESTRUCTURÉ

Partagez | 
 

 BRATVA - la mafia rouge [univers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMINISTRATION.
Amnesya
avatar
BLACK MASTER,
shit on your pants.
‹ MJ ›

SIGNALEMENT : TON MAÎTRE.
DATE DE PÉREMPTION : 26/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 784
TRESORS VOLES : 4588
CRÉDITS : EDEN MEMORIES. avatar&sign.

✥ UNDER MY SKIN.
MessageSujet: BRATVA - la mafia rouge [univers]   Ven 8 Sep - 9:21

Bratva

la mafia rouge


EXPLICATIONS.
Les organisations criminelles ont toujours existé en Russie. Mais à la différence des mafias sicilliennes, elles n'ont jamais eu une organisation verticale. Les Bratva sont si l'ont traduit le terme des confréries, souvent l'union de plusieurs familles. A leur tête on trouve un parrain, secondé par le "brigadier" aussi appelé "le premier fidèle". Pour intégrer ces gangs mafieux, les candidats doivent passer des épreuves rituelles, au cours desquelles ils gagnent leurs tatouages. Si par le passé, le milieu criminel s'est créer en opposition au pouvoir, avec à l'origine des paysans payant pour leur protection à une époque où la police n'existait pas, aujourd'hui ils ont une telle influence que tout se fait par eux. Ils représentent la loi quand celle-ci n'existe plus. Et Moscou est devenu depuis longtemps une zone de non droit où seules les Bratva font respecter un minimum d'ordre.


Les différentes organisations
Nom de l'organisation ▲ "Vori v zakone" les voleurs légitimes
Activités ▲  Pickpocket, cambriolage, escroquerie, etc...
Origines ▲  caste de voleur existant depuis les Tsar, sorte de version slave de la cour des miracles, ils ont pour beaucoup des origines gitanes.
Résumé ▲  société de voleurs très hiérarchisé, très codé, ultra violence et en constante rébellion vis à vis de l'autorité.
Descriptif ▲  Les règles de vie et de coutumes sont strictes, ils obéissent à un code éthique qui voit le crime comme une façon de vivre et non un moyen de s'enrichir. Ainsi leurs règles sont plutôt un code d'honneur comme le refus de collaborer avec l'autorité, de parler à des représentants de la justice, ou encore de prendre part à la vie politique, ou encore de prendre fait et cause pour une idéologie quelle qu'elle soit, ce qui leur a valu de survivre à la chute des Tsar comme à celle du Communisme. A l'origine c'était des gitans, des marginaux, qui se sont organisés. La violence et le refus d'obéir au système est leur marque de fabrique. Entre eux, ils se reconnaissent à travers les tatouages qu'ils portent, sorte de curriculum vitae, ainsi que le langage dont ils usent, pour l'essentiel de l'argot. Et ils s'appellent les Urkas, ce qui veut dire prisonniers, car chez eux on fait ses armes en allant en prison pour une durée prolongée. Ainsi, il n'est guère étonnant de trouver aujourd'hui dans leurs rangs une grande majorité de mutant. L'une de leur tradition moderne est les nuits de pleine lune de se répandre en ville en portant des masques effrayant et en tuant, volant tout ceux qui croisent leur chemin, ils aiment particulièrement arracher les améliorations des Blades Runners car ils estiment que c'est une abomination.

Nom de l'organisation ▲ Leninskaïa, la brigade rouge
Activités ▲ blanchiment d'argent, couverture, faussaire, avocat, vente d'armes
Origines ▲ sous branche d'une organisation criminelle, elle est devenu une interface entre les différentes organisations et pour beaucoup une couverture
Résumé ▲ Ses liens étroits avec le milieu politique lui permette de servir d'interface entre le milieu du crime et les différentes organisations criminelles.
Descriptif ▲ Ce qui était à la base que des humbles serviteurs de la mafia qui sont devenus, à ma fin du communisme, une organisation à part entière. C'est une sorte de regroupement d'hommes de lois, d'avocat, de notaires, de comptables et de cols blancs dont le but est de protéger les intérêts de leurs clients. Ils offrent ainsi en plein coeur de la cité un hôtel où tous les criminels peuvent loger, et s'y sentir protéger puisque toute attaque est violemment punie (de mort). Il ne faut pas croire qu'avec ses aimables méthodes et manières, ses sourires et ses politesses, la brigade rouge est incapable de se défendre, au contraire. Comme tous ceux qui manipulent l'argent, ils sont féroces, et implacables. Personne n'ose les attaquer. Leur neutralité et l'étendue de leur réseau est la base de leur force. Puisqu'ils sont amis avec tout le monde, ils ne sont l’ennemi de personne. Certains les voient cependant comme des vendus, les appelant les Suka ce qui veut dire balance en russe.

Nom de l'organisation ▲ Podolskaïa
Activités ▲ proxénétisme, drogues, technologies de divertissement, contrebande
Origines ▲ proxénètes qui ont commencés leurs activités dans les années 90, ils ont diversifiés leurs activités avec l'essor du divertissement puis des drogues.
Résumé ▲ Pourvoient à tous les besoins, diverti la foule, et permet aux plus pauvres d'oublier leur misérable condition.
Description ▲ Métissé, on trouve beaucoup de mélange lointain avec les triades chinoises lors du XXe siècle. Depuis que les mégalopoles sont coupées du monde, l'organisation s'est débrouillée seule et a su tracer son chemin. Il s'avère que la prostitution est une bonne voie pour s'enrichir rapidement puisqu'elle leur a permit de racketer les riches et les puissants de Moscou. Pendant ce temps là, ils ont créer des laboratoires clandestins afin de continuer à produire des drogues toujours plus puissantes. Afin d'offrir une plage de divertissement parfaite, ils ont donc commencé à vendre du rêve, dans des mondes illusoires et pixélisés de la réalité virtuelle. Quand la cité a fermée ses portes, ses lourdes portes, il s'est imposé qu'il fallait pouvoir trouver une sortie, aussi sont-ils aussi devenus contre-bandier. Le système les tolère mais cherche indéniablement à leur couper les vivres et à les acculer. Ils ne tiennent que par les chantages qu'ils effectuent et la sporadique protection de la brigade rouge.

Nom de l'organisation ▲ Sokolnitcheskaïa
Activités ▲ cyber criminalité, vol de cybertechnologie, racket, terrorisme
Origines ▲ plutôt jeunes, ils sont nés durant le XXIe, et s'y sont épanouis.
Résumé ▲ constituent le son reflet inversé de Pinxit, et le souffle de liberté émanant de la jeunesse.
Description détaillé ▲ Récente Bratva, ils sont constitués de jeunes pour la plupart éduqués, issus de famille aisé. Leur besoin de rebellion les a poussé à chercher à s'opposer aux pouvoirs, en devenant des hackeurs de génie dont le but est de contrer Pinxit, et de révéler ses faiblesses à la face du monde. Ils sont impétueux, arrogants, ils font des vidéos où ils se mettent en scène, avec des masques, et s'amusent à défier le pouvoir, à tenter de pirater les cyborg. N'allez cependant pas imaginer que ce sont des idéalistes, des révolutionnaires en herbe, ils sont jeunes, et prônent l'anarchie, ils pratiquent du cyber terrorisme et la nuit, ils organisent des grandes courses en moto. Il existe à l'intérieur même de leurs rangs différentes factions qui s'opposent dans des joutes mortelles. Ils sont barbares, souvent violents, juste parce qu'ils considèrent qu'il n'y a plus de futur. Leur maxime consiste en un gigantesque et tonitruant YOLO (tu ne vis qu'une fois) qu'ils hurlent dans la nuit alors qu'ils conduisent leurs motos comme s'ils allaient à la mort. S'improvisant également pirates, ils aiment durant les nuits de pleine lune descendre dans les belles maisons et voler tout ce qu'ils peuvent, par jeu. Ils n'ont pas de but véritable si ce n'est défier le pouvoir, s'amuser, et avoir une belle mort.
Revenir en haut Aller en bas
 

BRATVA - la mafia rouge [univers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign in Blood ::  :: Grande Bibliothèque :: ANNEXES-