Bienvenue
sur Les âmes mortes Invité
L'équipe te souhaite de t'amuser parmi nous !
Roulette russe !
Participez à la nouvelle animation et jouez avec le MJ !
Suis le fil d'intrigue
Et découvre le nouvel épisode de l'intrigue principale !
Nouveauté
Faites la connaissance des technomanciens et explorez avec eux la matrice

Partagez | 
 

 Digne de confiance ? [PV Kyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Digne de confiance ? [PV Kyra]   Mer 27 Déc - 23:31


Il était seul dans un entrepôt vide. Si il s'était un minimum concentré il aurait entendu sa propre respiration ricocher sur les murs trop éloigné. Il n'aimait pas les grands espaces vides mais il n'avait pas eu le choix. En tuant son parrain, il avait du en assumer les conséquences. Et des fois, ca avait été de passer une journée morne dans un entrepôt aussi vide que vieux.

Le Corbeau s'était retrouvé coincé avec ses démons bien trop présents. Son frère lui manquait toujours plus dans ce genre de situation. Parce qu'il ne les avait pas connue ces situations, il n'avait jamais apprit à se retrouver seul face à sa peine et à son manque. Puisque ces sensations, aussi désagréables soit elles, n'existaient pas quand sa deuxième aile était à ses côtés. Le monde lui avait paru plus lumineux et plus beau quand il était accompagné mais la couleur était partie avec l'être aimé.

Le claque sec du briquet avait résonné longtemps entre les murs de la pièce et Lloyd avait longuement tiré sur la première bouffé de sa cigarette. Il avait rempli ses poumons jusqu'à ce que leur élasticité ne soit plus qu'un souvenir et en une longue et lente expiration, il avait tout recraché. Comme s'il avait essayé d'évacuer toutes ses émotions avec une simple taf.

Devant lui, sur une table en métal sobre, aussi morne que les murs de l'entrepôt étaient vides, s'étalaient différentes armes qui avaient besoin d'un petit coup de chiffon, que ce soit pour une trace de sang séché ou de quelques grains de poussières. Le Corbeau m'était un point d'honneur à la propreté et à la qualité de ses marchandises. Il n'avait jamais voulu aucun litige et avait toujours fait attention de ne pas y être sujet. Une grosse commande était alors en cours et vérifier la vente et les produits était primordial. Il souhaitait aussi tester leur bonne fonctionnalité avant de les céder. Il avait le devoir de tirer avec chacun d'entre eux, de tout vérifier. Mais c'était sans compter sur un élément perturbateur. D'un geste maîtrisé, il avait vérifié que son Beretta sans nom était bien sous sa jaquette et avait continué à astiquer les armes, la cigarette coincée entre les lèvres, complètement désintéressé. Il en avait profiter pour s’asseoir sur cette chaise en adéquation avec le reste du mobilier : mort.

Le Corbeau aurait pu paraître détendu et serein aux yeux d'une personne lambda mais ceux qui savent auront reconnu le regard acéré et les sens en alerte, ils auront vu que le parrain surveillait tout et prévoyait chaque mouvement, chaque possibilité.

Il voulait tout contrôler.
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kira Kitsyne
avatar
FUCKING MASTER,
big bad boss.

SIGNALEMENT : Scientifique folle, créatrice de machines possédant une âme.
U.C.

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 2688
TRESORS VOLES : 12073
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Perfide docteur Frankenstein, visage trouble de la folie, ange destructeur.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
MessageSujet: Re: Digne de confiance ? [PV Kyra]   Sam 6 Jan - 10:49

Un vieil hangar abandonné en apparence, mais en apparence seulement, Kira connaissait les méthodes de la Bratva, et même si elle n’avait encore jamais eu affaire à cette branche-ci, elle était suffisamment intelligente pour deviner que le bâtiment et toutes les baraques aux alentours étaient sous la coupe de la Bratva sans toutefois lui appartenir officiellement. Une question de légalité et de litige, aisément compréhensible quand on a fait un peu droit. Chose que n’a pas fait Kira, mais il y avait ces énormes bouquins sur le droit civil et le droit commercial qui trônait à la maison quand elle était gamine. Et Kira n’était pas le genre de gamine à aller jouer dehors, elle préférait dévorer des livres et se lancer dans des expériences scientifiques qu’elle estimait de haute volée et de prime importance. Toutes ne l’étaient pas, mais certaines, l’ont été par la suite. Quoi qu’il en soit, en arrivant sur les lieux, elle pensa que c’était un véritable cliché. Le vieil hangar, les guetteurs devant, quelques hommes armés qui vous fixaient d’un air revêche et le patron seul à l’intérieur lustrant ses armes.

Mais ici, à Moscou, tout n’était que cliché. Oui, il y avait bien des files d’attentes pour la soupe populaire ou ce qui s’était substitué à elle, oui, l’autorité surveillait vos moindres faits et gestes via les puces qui avaient aisément remplacer les micros du KGB, et oui, vous pouviez vous retrouver en camp sur une simple décision d’en haut, parce que votre gueule leur revenait pas, et parce que vous l’ouvriez trop. Tous les clichés étaient là, jusque dans la mafia au sein des prisons, et l’existence d’une véritable cour des miracles sous les rues moscovites. La cité russe était une jungle urbaine impitoyable et la mort pouvait vous faucher à tout instant. Pour survivre, il fallait être redoutable. Et honnêtement, elle était persuadée qu’on retrouvait les mêmes clichés ailleurs. Paraît-il que Las Vegas avait été abandonné au sable et au vent, et qu’on y retrouvait des bandes armées à moitié sauvage, comme dans le fameux film Mad Max ou le plus méconnu, Chery 2000. Kira préférant le second, plus féministe et moins téléphoné.

La jeune femme débarquait ici avec ses talons hauts, son tailleur blanc immaculé et son maquillage élégant. Elle portait une veste cintrée à la taille fermée par une ceinture. Impossible d’y dissimulé une arme mais elle se doutait que les hommes à l’entrée la fouilleraient. Habitué à ce petit jeu, elle s’y plia, ignora le sifflement des hommes, et les remarques sur le fait qu’elle soit une femme, venue seule ici. Un seul regard sombre adressé à ces hommes suffit à les faire taire. Une fois passé le barrage de sécurité, elle peut s’avancer vers lui. Lui c’est le nouveau parrain. Elle a eu vent du changement d’autorité s’étant opéré, chose qui survient souvent. Les nouveaux arrachent le poste aux anciens souvent dans le sang. C’est ainsi que cela se passait parmi la Bratva. Kira comptait en profiter. Le nouveau parrain devait être relativement nerveux, tendu, et à la fois, ivre de la victoire, peut-être pourrait-elle en profiter pour obtenir ce qu’elle voulait. Et ce qui l’amenait ici était aussi évident, des armes. Elle voulait se protéger, ne prendre aucun risque.

Son instinct lui hurlait qu’elle en avait besoin, aussi s’était-elle mise en route de bon matin voulant arriver avant les clients habituels. Elle s’était assuré de n’être suivie, avait activé un brouilleur pour sa puce, et parvenait enfin dans le hangar où elle trouva un homme relativement jeune, bien mis, pas laid à regarder, évidemment qu’il était tout cela, et sans doute était-il aussi musclé et maîtrisant deux ou trois arts martiaux même si, évidemment, il n’en avait besoin. Il était le patron, et avait une armée de flingue sous ses mains. Justement, il en lustrait une, et ce geste paraissait le détendre. Elle s’avança jusqu’à lui, gardant toutefois une distance respectueuse. « Bonjour, je vous présente mes respects parrain. » fit-elle en faisant un petit signe de la tête correspondant à ses yeux à une micro courbette. « Je suis Kira Kitsyne et j’aurais besoin d’armes pour me défendre. » Elle ne menti pas sur son identité, cela était inutile, la Bratva connaissait déjà tout d’elle, jusqu’à l’appartement fourni par Pinxit Industrie qu’elle habitait dans le quartier des cols blancs.


_________________
Mon allégresse macabre a fait place à de l'amertume, et je pleure sur moi-même, sans parvenir à trouver la moindre consolation dans tout cela, je pleure, je sanglote "Je veux juste être aimé", maudissant la terre, et tout ce qu'on m'a enseigné : les principes, les différences, les choix, la morale, le compromis, le savoir, l'unité, la prière - tout cela était erroné, tout cela était en vain. Tout cela se résumait à : adapte-toi, ou crève. - BRET EASTON ELLIS

code par Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
http://perditioncity.forumactif.org
Invité
Invité
avatar

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Digne de confiance ? [PV Kyra]   Dim 4 Fév - 14:43



Alors qu'elle s'était avancée dans son tailleur blanc parfait, Lloyd n'avait pas prit la peine de relever la tête. Pourtant, elle s'était avancée sans peur, sans crainte, elle respirait la confiance en soi et elle ressemblait à ces chanteuse d'opéra qui laissait un silence admiratif sur son sillage. On n'avait vu qu'elle et il n'y avait, dans tout les cas, qu'elle à voir. Et pourtant, le jeune parrain de la mafia n'avait pas décrocher le regard de ses armes. Il l'avait laissé s'avancer jusqu'à ce qu'elle se soit stoppée d'elle même à quelques pas, à un tire de balle. Elle n'était pas armé, impossible avec la tenue qu'elle avait. Tout était trop près du corps. Il n'y avait rien à cacher hormis de flatteuses formes féminines auxquelles le Corbeau n'avait porté aucune importance. Insidieusement, la curiosité avait prit place dans l'esprit torturé de l'oiseau noir. Qu'est ce qu'elle lui voulait ?

Et elle avait prononcé les premiers mots. Des marques de politesses qui auraient fait levé un sourcil à Lloyd si elles ne lui avait pas été destiné. Au contraire, il n'avait encore pas réagit. Pourtant, la voix féminine qui avait percé le Silence avait insidieusement laissé un frisson remonter le long de l'échine du parrain. Il détestait ça, il haïssait les moments où son corps agissait de lui-même. Lui rappelant qu'il n'avait pas toujours été maître, que d'improbables pulsions avaient pu prendre contrôle de ses muscles au point de tuer à mains nues un autre individu. Il n'avait jamais regretté cette tuerie, au contraire, elle lui avait offert l'opportunité de chercher en paix tout les individus qui avaient pu être impliqués dans la mort de son jumeau. Cette folie passagère lui avait offert un titre qu'il avait bien compté gardé jusqu'à sa propre fin.

Puis elle s'était présentée. Kira Kitsyne. Enfin, Lloyd avait consenti à lever les yeux. Il avait posé une regard vide d'expression sur l'élégante femme, la jugeant des yeux. Il avait doucement posé son arme rutilante sur la table.

La Bratva n'avait jamais posé de question d'ordre personnelle et Lloyd avait tenu à respecter cet usage. Il ne l'avait pas questionné sur ses motivations, sur le pourquoi elle avait besoin de se défendre. Il était le parrain, il avait d'autres questions.

-La Bratva peut vous fournir ce que vous souhaitez mais qu'avez vous à nous proposer ?

Jamais il n'aurai vendu ou prêté des armes sans compensation. Il avait été trafiquant, il avait été commerçant et il n'avait pas fait de cadeau à qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kira Kitsyne
avatar
FUCKING MASTER,
big bad boss.

SIGNALEMENT : Scientifique folle, créatrice de machines possédant une âme.
U.C.

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 2688
TRESORS VOLES : 12073
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Perfide docteur Frankenstein, visage trouble de la folie, ange destructeur.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
MessageSujet: Re: Digne de confiance ? [PV Kyra]   Jeu 8 Fév - 18:30

Un rictus apparaît sur le coin inférieur de ses lèvres alors qu’elle détourne le regard. Si elle feint d’être la blanche colombe qui ne peut être atteinte par la crasse, l’odeur du métal et la violence régnant sur ces lieux, en réalité il n’en est rien. L’éclat métallique du regard du parrain fait vibrer quelque chose en elle, réveille en elle une pulsion malsaine et dangereuse. Elle renifle l’odeur métallique du sang sur ses mains, perçoit la dangerosité de l’individu, sens son animalité et tout cela l’excite au plus haut point. Parce qu’elle flirt avec le danger, avec ce qu’il y a de plus fatal dans cette cité, et qu’elle en sort toujours vivante. Pas indemne non, même si elle nie aussi facilement que tout cela puisse la toucher. En vérité, un rien pourrait l’ébranler, un rien pourrait la détruire. S’ils le voulaient. S’il le voulait.

Parce qu’il pourrait se saisir d’elle et faire ce qu’il veut de son corps, parce qu’il pourrait la violer là maintenant ou simplement la tuer, par jeu, par cruauté, parce qu’il est ce qu’il est, et qu’elle reste une femme. Mais elle est plus que cela. Elle est brillante, intelligente, et placé juste là où il faut, assez proche de Volkmar pour l’atteindre. C’est un pouvoir que peu de gens ont. Elle a conscience de son pouvoir, sur eux, sur lui. Il la regarde avec attention, curiosité peut-être. Il sent le pouvoir qu’elle a sans toutefois savoir ce qu’il est, sa nature, s’il a de la valeur à ses yeux à lui. C’est ce jeu là qui l’amuse. Comme jouer une partie d’échec avec le diable. C’est dangereux mais enivrant tant qu’on gagne. Et jusqu’à présent, elle a perdu des plumes, son innocence, peut-être même son honneur mais jamais encore la vie.

Cela la pousse à recommencer, encore et encore, comme si elle cherchait la mort, comme si elle s’enivrait d’elle. Mais ce monde là, touche à sa fin. Tout le monde peut le sentir, ce vacillement, ce basculement si proche. Ce dôme, cette enceinte, ils vivent dans un monde artificiel, à deux pas de la fin du monde. Un simple frémissement pourrait tout faire voler en éclat, tout détruire. C’est ce parfum de souffre qui l’enivre.

« J’ai déjà beaucoup donné à la Bratva. » commence-t-elle à répondre en s’approchant d’un pas de lui. Elle se fait sirène, sensuelle, femme fatale. Il ne lui manque plus qu’un pique à glace, pour devenir à son tour, dangereuse, vénéneuse. « Vous êtes nouveau non ? Vous ne devez pas connaître mes états de service auprès de vos collègues. » ajoute-t-elle d’une voix suave qui coule comme du miel. Elle joue avec le feu, elle en a conscience. Les centimètres qu’elle enlève entre elle et lui, c’est comme des balles qu’elle ajoute dans son barillet à lui. « Je renseigne, j’informe, je permets à la Bratva de ne pas se laisser distancer par Pinxit Industrie. » déclare-t-elle, jouant carte sur table. Elle met fin à la distance entre eux en lui tendant sa carte d’accès à Pinxit, juste pour lui montrer. « Mais pour continuer à faire cela, j’ai besoin de me protéger. C’est un travail dangereux. »


_________________
Mon allégresse macabre a fait place à de l'amertume, et je pleure sur moi-même, sans parvenir à trouver la moindre consolation dans tout cela, je pleure, je sanglote "Je veux juste être aimé", maudissant la terre, et tout ce qu'on m'a enseigné : les principes, les différences, les choix, la morale, le compromis, le savoir, l'unité, la prière - tout cela était erroné, tout cela était en vain. Tout cela se résumait à : adapte-toi, ou crève. - BRET EASTON ELLIS

code par Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
http://perditioncity.forumactif.org
Invité
Invité
avatar

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Digne de confiance ? [PV Kyra]   Sam 3 Mar - 16:51

Le silence s'était éternisé pour le Corbeau et celui-ci l'avait savouré sans vraiment s'en rendre compte. Le silence ne lui avait jamais posé de problème depuis que son frère l'avait laissé. Avant il aimait les bruits des conversations, les bruits de pas feutrés que faisant les chaussettes de son jumeau sur le sol, les ustensiles qui s'entrechoquaient quand il cuisinait où juste sa respiration. Mais il avait perdu l’intérêt en tout ça. Alors le faite qu'il n'ai pas de réponse immédiate ne l'avait pas dérangé. Mais la conversation avait repris et la première phrase qu'avait dit Kyra lui fit plisser les yeux. Ca ne fonctionnait pas comme ça. Il avait gardé les lèvres scellées alors qu'elle avait continué. Il ne s'offusqua pas quand elle appuyai sur son manque d’anciennement dans le milieu. Bien qu'il y avait de quoi. Il était un homme civilisé, un gentleman comme on en fait plus et un monstre violent quand il en avait besoin. Docteur Jeckill et Mister Hyde. Mais il était surtout un parrain de la Brava, les mots n'étaient pas sensés l'ébranler. Il les balaya d'une pensé mais sa patiente venait d'être un petit peu entamée.

Lentement, il avait sortit une cigarette de sa poche et l'avait allumé. Il s'était alors levé, il avait fait doucement glisser la chaise sur le sol, un grincement s'était répercuté sur les murs. La chaise n'avait pas aimé. Il avait collé la cigarette entre ses lèvres et prit une bouffée qu'il laissa s'échapper quelques secondes après.

-Si vous renseignez mes collègues, pourquoi vous adresser à moi ?

Ce n'était pas une question piège, il voulait comprendre. Est ce qu'elle s'était présentée lui parce que la Leninska lui appartenait maintenant ou est ce qu'on lui avait parlé de lui ? Peut-être autre chose.

Il avait ignoré la carte de visite et avait fait le tour de la table, une main dans la poche de son pantalon.

-Je comprend bien que ca peut-être un travail dangereux, mais rendez vous compte aussi de ma position. Si vous n'êtes pas une personne de confiance, si vous faite remonter les autorités jusqu'à mon organisation...


Il s'était approché d'elle, pénétrant dans le cercle de la zone d'intimité et s'était penché vers elle.

-Je devrais mettre fin à votre vie.

Il avait ensuite reculé, s'était saisi d'une des nombreuses armes sur la table et avait continuer de l'astiquer, comme la précédente. Il avait cependant plongé son regard froid dans les deux perles de la jeune femme.

-Vous en avez conscience, n'est ce pas ?

Tout allait se jouer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kira Kitsyne
avatar
FUCKING MASTER,
big bad boss.

SIGNALEMENT : Scientifique folle, créatrice de machines possédant une âme.
U.C.

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 2688
TRESORS VOLES : 12073
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Perfide docteur Frankenstein, visage trouble de la folie, ange destructeur.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
MessageSujet: Re: Digne de confiance ? [PV Kyra]   Mar 6 Mar - 21:43

La scientifique ne parut réagir ni au grincement de la chaise – tout à fait sinistre, et à dessin – ni à la question franche et direct du parrain. Pourtant, même sans sous-entendu, il était clairement défiant envers elle, lui demandant plus ou moins en quoi il lui était redevable lui qui ne la connaissait guère ni n’avait bénéficier de ses services. Au moins, ne la menaçait-il pas de mort, mais lui démontrait-il une défiance qui pouvait devenir mortelle, pour elle, comme pour lui. Kira n’avait pas peur. Elle n’avait jamais eu peur.

Même quand elle était gamine et que son meilleur ami, dont le père était membre éminent de la bratva, lui racontait de sordides histoires, même quand sa nounou lui racontait des contes mettant en scène baba yaga, la gamine qu’elle était ne tremblait ni ne cillait. Ce n’était pas que la peur ne franchissait pas sa cervelle, c’est plutôt qu’elle avait toujours eu une étrange relation de fascination et d’excitation avec la peur comme si les circuits dans sa cervelle n’avaient pas été connectés correctement. C’est ce qui lui donnait un goût pour le danger et un esprit assez acéré pour envisager la mort de son sujet. Mais Kira allait plus loin encore, elle envisageait sa propre mort sans ciller.

« Qui d’autre que vous pourrait me fournir ce dont j’ai besoin ? » demanda-t-elle dans une question de pure rhétorique. Elle ne le traita pas d’idiot, mais c’était ce qu’impliquait le ton qu’elle eut. Qui d’autre aurait-elle pu voir pour obtenir des armes ? Bien sûr, toutes les branches de la Bratva étaient armés mais elle ne voulait pas d’armes de secondes mains. Elle voulait ce qui se faisait de mieux et personne d’autre que lui ne pouvait le lui obtenir. Aurait-elle prit le risque de venir à lui, nouvellement à la tête de cette Bratva, certainement tendu et nerveux comme tout nouveau chef ? Elle pinça ses lèvres, l’observa d’un regard un peu hautain, puis s’éloigna d’un pas ou deux, entamant les cents pas.

« Je ne souhaites pas une garde rapprochée, ce qui serait évidemment pas des plus discrets, ni même un armement lourd, non, je veux une arme discrète qui n’aura aucun numéro de série pouvant remonter à vous ou à cet entrepôt. » fit-elle en le regardant droit dans les yeux. Elle se donnait des airs supérieurs et lui donnait franchement des ordres, mais cela faisait parti du jeu n’est-ce pas ? Il fallait se montrer aussi mordante aussi dangereuse que l’autre si l’on voulait survivre. C’était un jeu qui lui manquait. Volkmar ne souffrait pas qu’on lui tienne tête. « J’ai conscience des risques, c’est pour cela que je suis venue à vous et à personne d’autre. » ajouta-t-elle en lui adressant un clin d’œil, un brin charmeur. C’est qu’elle avait toujours ressenti un petit quelque chose pour les hommes aux poignes de fer, pour les hommes de pouvoir, pour les hommes ayant du sang sur les mains.

_________________
Mon allégresse macabre a fait place à de l'amertume, et je pleure sur moi-même, sans parvenir à trouver la moindre consolation dans tout cela, je pleure, je sanglote "Je veux juste être aimé", maudissant la terre, et tout ce qu'on m'a enseigné : les principes, les différences, les choix, la morale, le compromis, le savoir, l'unité, la prière - tout cela était erroné, tout cela était en vain. Tout cela se résumait à : adapte-toi, ou crève. - BRET EASTON ELLIS

code par Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
http://perditioncity.forumactif.org
Invité
Invité
avatar

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Digne de confiance ? [PV Kyra]   Ven 16 Mar - 20:17

Il avait écouté attentivement, ses mouvements de friction sur l'arme étaient méticuleux, son regard n'avait pas quitté Kyra. Il avait approuvé les dires de la jeune femme sans un mouvement, seul lui savait qu'il avait apprécié cette réponse. Il ne s'était pas non plus offensé du regard que lui avait jeté la scientifique, il l'avait juste ignoré. Peut-être avait-il l'habitude ? Il était jeune et pourtant parrain de la Leninska, les regards hautains, méprisants et jaloux étaient réguliers. Et diable ce qu'il s'en fichait. Seul le regard de son frère comptait et maintenant il n'était plus donc, plus rien ne comptait encore une fois.

Kyra avait entamé la longue ronde des cents pas tout en discutant. Lloyd analysait chacune de ses paroles et les appliquait aux différents types d'armes qu'il avait à disposition. Oui, il avait choisi de l'aider, elle avait réussi à le convaincre. Cette femme n'avait pas reculé, elle n'avait pas tremblée bien que le physique du mafieux n'était pas non plus ce qu'il y avait de plus effrayant. Il n'était pas une brindille pour autant, finement musclé mais non baraqué. Il n'avait vraiment pas le profil du bagarreur qui ne discute qu'avec ses poings. Un coup de feu unique et discret laissait beaucoup moins de trace et était bien plus facilement oubliable. Le ton avait été plus mordant, plus impérieux à chaque mots. Des ordres avaient été donnés, des suggestions appuyés et elles lui étaient passé par dessus. Personne n'était assez haut placé pour donner des ordres à Lloyd et qu'il ai en plus besoin de les suivre, ça lui l'avait donc laissé presque complètement indifférent. Presque parce que, finalement, le cran de la demoiselle lui avait vraiment plus. Il avait fini par déposer son arme propre sur la table et en avait prit une autre, plus petite, plus légère. Il l'avait lancé à Kyra sans se soucier de si elle l'attraperait ou non. Le lancé avait été précis et pas spécialement soudain, la jeune femme regardait régulièrement vers lui alors il s'était permit. Le Kimber Stailess Raptor II avait fait son chemin.

-Kimber Stailess Raptor II, léger et discret. Élégant et facile d'utilisation. C'est celui que je vous conseillerait. Au vu de votre silhouette et de vos mains, il sera sûrement le plus adapté. Si vous avez envie de le tester...

Il avait alors aussi lancé trois balles. Ce n'était pas prudent mais l'Aile noire était comme ca, peut-être que la scientifique allait le descendre ici, dans son costume impeccable au milieu de ses armes, ca n'aurait pas été une fin honnête ni digne de lui mais bizarrement, il aimait jouer avec la Mort, qu'est ce qu'il pouvait lui arriver de pire ? Tout ce qu'il gagnait à mourir, c'était retrouver son frère et ce n'était pas un mal.

-Je vous propose le mur du fond.

Il avait désigné du pouce le mur derrière lui avant de légèrement se décaler.
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kira Kitsyne
avatar
FUCKING MASTER,
big bad boss.

SIGNALEMENT : Scientifique folle, créatrice de machines possédant une âme.
U.C.

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 2688
TRESORS VOLES : 12073
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Perfide docteur Frankenstein, visage trouble de la folie, ange destructeur.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
MessageSujet: Re: Digne de confiance ? [PV Kyra]   Jeu 22 Mar - 15:55

Le double discourt de la jeune femme, entre l’audace et le respect, entre l’autorité naturelle empreinte d’une confiance en soi absolue, et l’intérêt manifeste qu’elle lui portait, souligné par ce qu’il fallait de flatterie, elle avait réussit à le convaincre, à faire tomber la méfiance, et la distance, à n’être plus un élément perturbateur à ses yeux mais une possible, viable, associée. Quand il lui lança l’arme, dans un mouvement à la fois lent et précis, juste assez lent pour qu’elle ait le temps de réagir, et de l’attraper, précis car toute arme avait de la valeur, comme leur échange en avait, elle su qu’elle l’avait convaincu, mieux que cela, elle avait gagné sa confiance comme en témoignait l’envoie des trois balles qu’elle eut plus de mal à attraper.

Kira n’était pas une sportive encore moins une guerrière. Son père était le genre d’homme qui avait besoin de maintenir une activité physique régulière tandis que sa mère était trop stressée et active dans son job pour avoir besoin d’une quelconque salle de sport pour la maintenir en forme. Kira avait hérité de leur génétique, d’un corps qui ne prenait jamais de kilo, et elle n’avait pas d’affect envers la nourriture qui aurait pu la forcer à voir le sport comme utile. Scientifique, son élan premier la portait vers les laboratoires, puis vers les livres, et tout ce qui pourrait nourrir l’appétit de son cerveau. Sa seule et unique activité physique était d’ordre sexuelle, Kira ayant une sexualité plutôt débridée.

Récupérant les balles, elle chercha des yeux comment libérer les chargeurs, galéra un bref instant avant de trouver le bouton qui libéra le chargeur. Ce dernier était vide, chose qui la rassura un bref instant, elle y glissa les balles qu’il lui avait donné puis remis le chargeur en place. Elle avait vu un tas de gens le faire, mais ne l’avait jamais fait elle-même. Estimant le poids en main, elle le soupesa, et mima le geste de dégainer, puis pointa son arme sur le mur désigné. Kira était à sa manière, un bon petit soldat, obéissante tant que ça l’arrangeait. Elle attrapa le haut du pistolet et tira vers elle pour charger la balle. L’arme était lourde dans sa main, elle percevait la solidité de l’engin, qui était rassurant quelque part. Discret en revanche, ça restait à voir. Elle voulu appuyer sur la détente mais rien ne se produisit. La scientifique fronça les sourcils. Elle refit le mouvement, arma le pistolet, et appuya sur la détente, à nouveau rien.

_________________
Mon allégresse macabre a fait place à de l'amertume, et je pleure sur moi-même, sans parvenir à trouver la moindre consolation dans tout cela, je pleure, je sanglote "Je veux juste être aimé", maudissant la terre, et tout ce qu'on m'a enseigné : les principes, les différences, les choix, la morale, le compromis, le savoir, l'unité, la prière - tout cela était erroné, tout cela était en vain. Tout cela se résumait à : adapte-toi, ou crève. - BRET EASTON ELLIS

code par Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
http://perditioncity.forumactif.org
Invité
Invité
avatar

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Digne de confiance ? [PV Kyra]   Lun 16 Avr - 21:55

Alors que l'arme était dans les mains de Kyra, Lloyd s'était remis à astiquer une de ses armes. Il devait, lui aussi, avancer, ne pas rester planter là à attendre de voir une jeune dame décharger son chargeur sur un mur de béton. Il n'avait jamais été entraîneur, il n'avait jamais montré à quelqu'un comment viser, tirer, il n'a jamais eu la patience d'enseigner, même à son jumeau. Lui même n'avait pas vraiment apprit dans les règles de l'art. Il avait eu un don et c'est tout. Enfin, il lui était arrivé de manquer sa cible, évidemment mais ca n'avait fait que le ralentir dans ses missions et non les rater. Il n'en avait jamais raté une seule et ca avait peut-être bien été grâce à ses tirs. Nul n'aura jamais su.

Le temps avait fini par lui paraître long. Pourquoi n'entendait il pas le bruit des balles ? Les impacts sur le mur ? Il avait alors déposé son arme sur la table une nouvelle fois, ainsi que son chiffon pour poser ses yeux froids sur la scientifique. Le clique de mauvais chargement n'avait pas retenti, ce n'était pas un balle non chargée, aucun son n'était finalement sortit. Il avait observé d'un œil critique l'arme, il avait posé ses pupilles de professionnel sur le pistolet et il avait tout de suite comprit. Ce n'était pas non plus la position, les doigts de Kira étaient bien placés, tout allait. Sauf la sécurité. Elle n'avait pas été enlevée. Le Corbeau avait retenu un soupire et attrapé l'arme qui avait dans sa veste, une arme de poing de petite taille. Il s'était lentement approché de la scientifique et, comme elle quelques secondes plus tôt, il avait fait glisser une balle dans le chargeur, l'avait chargé et s’apprêtait à viser. Mais contrairement à la belle femme, il avait ôté la sécurité. Ses gestes avaient été lents et maîtrisés, comme un professeur à son élève. Il avait choisi de lui montrer sans un mot pour ne pas pointer la grossière erreur, pour ne pas mettre de mots sur la faute. Alors il avait tiré. Son bras n'avait pas tremblé, son coup avait fait mouche et le son de l'impact avait longuement résonné entre les murs de béton. Puis, enfin, Lloyd était retourné près de la table, avait attrapé son chiffon et, comme si de rien était, il l'avait astiqué dans le silence.

-C'est à votre tour.

Il n'avait pas relevé la tête, il n'avait pas fait cette intervention, on aurait pu croire à un trou dans l'espace temps. Il ne s'était rien passé.
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kira Kitsyne
avatar
FUCKING MASTER,
big bad boss.

SIGNALEMENT : Scientifique folle, créatrice de machines possédant une âme.
U.C.

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 2688
TRESORS VOLES : 12073
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Perfide docteur Frankenstein, visage trouble de la folie, ange destructeur.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
MessageSujet: Re: Digne de confiance ? [PV Kyra]   Sam 5 Mai - 16:00

Kira grinçait des dents devant l’inefficacité de l’arme ou de ses efforts. En tant que scientifique, elle savait parfaitement que l’erreur venait d’elle et non de l’arme, et que blâmer l’outil était de mauvaise foi et parfaitement stupide et inutile. Pourtant, elle mourrait d’envie de rejeter la faute sur l’objet de métal qui refusait de lui céder. Kira détestait tout ce qu’elle ne maîtrisait pas. Voilà pourquoi elle sortait peu de son laboratoire. Tout à l’intérieur était facile, évident, coulant de source. Dans son laboratoire, elle était dans la maîtrise absolue de tout ce qui s’y produisait. Mais dehors, le monde la désespérait, tout semblait si compliqué, si impossible à maîtriser. Cela la faisait enrager. Mais elle ne disait rien, n’émit même pas de petit bruit buccal destiné à montrer sa rage intérieure. Un seul mouvement de sourcil et une ride du lion trahissait son agacement profond.

Heureusement, le capo n’essaya pas de lui faire la leçon, il fut silencieux, discret mais prompt et efficace. Ses gestes lents étaient destinés à s’imprimer dans la cervelle de la scientifique qui suivit chacun d’eux. Ce fut lorsqu’à la fin il ôta la sécurité qu’elle compris où était son erreur. Elle n’avait jamais prêté attention à ce geste qu’elle avait pourtant vu opéré des centaines de fois par ses créations au stand de tir. Mais soyons honnête, à ce moment là, elle prêtait plutôt attention à leur visée, à l’enchaînement de leur mouvement, et surtout aux données qui lui parvenait lorsqu’ils tiraient. Parce qu’il y avait des gens haut placés qui craignaient que ces machines se retournent contre eux. Cela amusait grandement Kira. Comme si un programme soigneusement exécuté pouvait se retourner contre son créateur. Enfin, contre eux, c’était plausible, ceci dit. Ils n’étaient que des actionnaires. Rien aux yeux des Gumns, même pas des vagues parents éloignés. La voix du capo qui avait disparu, retourné à ses occupations se fit entendre. Kira enleva la sécurité, visa et tira.

Simple comme bonjour, en théorie. Elle se demanda si elle serait capable de rester aussi stoïque que ses créations face au danger. Mais heureusement ou malheureusement pour elle, il n’arriverait pas en face, il ne serait pas la bave aux lèvres, armés jusqu’au dent, envahi par la colère et la rage, gagné par le désespoir, mue par le sentiment de n’avoir plus rien à perdre. Elle tira plusieurs fois, puis, satisfaite, elle revient vers le capo. « C’est parfait. Je la prend, si vous m’offrez le holster pour la ranger. » fit-elle avec un léger sourire. Ses yeux céruléens se plantèrent dans ceux du capo. Elle avait attendu qu’il relève les yeux détestant parler à quelqu’un qui semblait plus occuper par ses activités que par sa présence. « Maintenant, discutons du prix. » ajoute-t-elle. Kira savait qu’il voudrait sans doute autre chose que de l’argent électronique dont il aurait des difficultés à disposer. De toute façon, l’échange monétaire habituel était prohibé au sein de la Bratva car ces derniers échanges sous forme numérique étaient étroitement surveillés par les autorités bancaires.

_________________
Mon allégresse macabre a fait place à de l'amertume, et je pleure sur moi-même, sans parvenir à trouver la moindre consolation dans tout cela, je pleure, je sanglote "Je veux juste être aimé", maudissant la terre, et tout ce qu'on m'a enseigné : les principes, les différences, les choix, la morale, le compromis, le savoir, l'unité, la prière - tout cela était erroné, tout cela était en vain. Tout cela se résumait à : adapte-toi, ou crève. - BRET EASTON ELLIS

code par Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
http://perditioncity.forumactif.org
Invité
Invité
avatar

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Digne de confiance ? [PV Kyra]   Dim 27 Mai - 2:24

Son masque avait toujours été parfait, il s'adaptait à chacun de ses interlocuteurs. Plein d’ennuis, désintéressé ou juste absent. Il avait toujours laissé libre interprétation à ses interlocuteurs, lui-même n'en avait jamais rien eu à faire. Son jumeau n'était plus là pour lire en lui, plus personne ne pouvait plus maintenant. Triste personnage. Il était cependant, malgré son œil rivé sur sa tâche, concentré sur ce qu'il se passait dans son entourage. C'était comme ça qu'on restait en vie. Il du retenir un haussement de sourcil appréciateur quand elle entendit le clic de la sécurité qui se levait. Sa connaissance approfondie des armes lui permet de tout connaître sur tout. Le moindre son d'une arme, il peut reconnaître quelle pièce est en mouvement dans l'objet. Un pistolet n'avait plus de secret pour lui.

Enfin la détonation avait retenti dans l'entrepôt, le coup avait ricoché sur les murs, un bruit de tonnerre assez bon pour réveiller un mort. Lloyd ne compta pas le nombre de fois qu'une belle avait atteint sa cible, ca ne l’intéressait pas. Kira avait tiré, tout ce qui comptait maintenant était son retour. Prenait elle l'arme ou non ? Combien en tirerait il ? Bien contre lui, le parrain était curieux de la suite. Il avait relevé la tête quand il entend les talon de la femme fatale résonner. Il avait d'abord posé son regard sur les impacts dans le mur. Net et sûr, la scientifique pouvait maîtriser la chose. Il avait laissé Kira s'exprimer et, comme elle, il soutenait son regard. Il n'avait pas prévu de baisser les yeux devant quelqu'un et encore moins quelqu'un de moins haut que lui dans la hiérarchie de ce monde. Il l'avait écouté sans répondre à son sourire, pourquoi sourirait-il ? Oui, elle aura le holster avec, on ne vend pas une arme nue.

Il avait posé une nouvelle fois son chiffon sur la table mais gardé son arme à la main. Il l'avait laissé approcher, son regard noir ne la quittait pas. Il n'avait pas non plus bronché quand Kira avait parlé du prix. Évidement que c'était ce qui l’intéresse, tout était une question de profit. Pourtant, propriétaire d'une galerie d'art et Parrain d'une branche de la Bratva, il n'était pas dans le besoin. Lui tout ce qu'il l’intéressait c'était de trouver, traquer et tuer les assassins de son frère.

-Êtes vous quelqu'un digne de confiance ma Dame ?

Il n'avait pas quitté Kira des yeux.

-Est ce que cette arme et d'autres services que je serais en mesure de vous offrir serviraient assez pour vous demander de glaner quelques informations pour moi ? Moi, seulement Lloyd.


Il n'avait pas encore le bras assez long pour trouver ses infos dans la Pinxit sans éveiller les soupçons et voilà qu'une scientifique dans le besoin pointait le bout de son nez. C'était presque trop beau.

Et surtout, rien n'était joué !
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kira Kitsyne
avatar
FUCKING MASTER,
big bad boss.

SIGNALEMENT : Scientifique folle, créatrice de machines possédant une âme.
U.C.

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 2688
TRESORS VOLES : 12073
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Perfide docteur Frankenstein, visage trouble de la folie, ange destructeur.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
MessageSujet: Re: Digne de confiance ? [PV Kyra]   Jeu 31 Mai - 7:37

La scientifique observa sans ciller le parrain. Il la dardait d’un regard qui la porta à croire qu’il allait négocier difficilement ou lui demander quelque chose hors du commun. Kira continua à n’afficher aucune expression, chose qui ne lui était guère difficile. Elle attendait la suite, armée à peu près à tout. On était à Moscou après tout. Tout pouvait vous arriver. Que vous étiez riche ou pauvre, puissant ou négligeable, d’un jour à l’autre vous pouviez disparaître et finir en Sibérie même si tout le monde doutait qu’aujourd’hui vu les conditions de vie à l’extérieur du dôme qui que ce soit se donne la peine de vous accompagner jusqu’à une soit-disant prison, camp de travail en Sibérie. La plupart des gens pensait qu’on vous fichait en camp de régression ou simplement dehors, hors de la ville, vous laissant vous débrouiller avec les hordes sauvages et les infectés. Une fois qu’on a bien intégrer cette possibilité, on est paré à tout.

Digne de confiance ? La question revenait pour la seconde fois. Kira se demanda ce qu’elle avait pu lui faire pour qu’il soit aussi soupçonneux avec elle. Etait-ce parce qu’elle était une femme ou parce qu’elle faisait parti d’un monde qui lui était étranger ? Si seulement il savait. A quel point son monde n’était pas si différent du sien, si seulement il savait, à quel point elle connaissait son monde, intimement. Un sourire amusé effleura ses lèvres fines et pâles alors qu’elle regardait sans mot dire le parrain aux cheveux longs et bouclés, signe de virilité sans doute dans son milieu. Dans un laboratoire les cheveux étaient tirés en arrière, effacés, souvent masqués. « Vous me posez pour la seconde fois la question, ma réponse n’a guère changée depuis. » répondit-elle d’une voix qui se voulait neutre mais son ton était peut-être sec. Kira détestait se répéter.

Ainsi c’était un échange auquel il souhaitait faire appel, un échange de bon procédés. Comme tous les autres parrains qu’elle avait croisé auparavant. C’était dû à sa position. Elle en avait conscience. C’était justement cela qui la mettait en danger et ce qu’elle aimait tant. Jouer les équilibristes c’était une seconde nature chez elle. La scientifique savait qu’elle finirait par tomber mais ce qui importait c’était de pénaliser autant qu’elle le pouvait son ancien amant, Volkmar. Si elle pouvait le faire tomber avec elle, ça serait le pied !

« Vous seriez capable de me fournir d’autres services ? Quels genres de services ? » demanda-t-elle. La négociation avait commencée. Kira n’avait même pas fait mine d’être offusquée, après tout, elle faisait déjà cela. Il ne le savait pas, mais il finirait par le savoir dès qu’il se renseignerait sur elle, et elle ne doutait pas qu’il le fasse. C’était dans sa nature. Les parrains ne le deviennent pas en accordant leur confiance les yeux fermés. Kira comprenait. Survivre ici, c’était tout ce qui comptait. Ne pas finir au delà des murs, ne pas finir enterré dans la terre gelée, ne pas finir en camp de régression…

_________________
Mon allégresse macabre a fait place à de l'amertume, et je pleure sur moi-même, sans parvenir à trouver la moindre consolation dans tout cela, je pleure, je sanglote "Je veux juste être aimé", maudissant la terre, et tout ce qu'on m'a enseigné : les principes, les différences, les choix, la morale, le compromis, le savoir, l'unité, la prière - tout cela était erroné, tout cela était en vain. Tout cela se résumait à : adapte-toi, ou crève. - BRET EASTON ELLIS

code par Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
http://perditioncity.forumactif.org
Contenu sponsorisé

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Digne de confiance ? [PV Kyra]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Digne de confiance ? [PV Kyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les âmes mortes ::  :: Autopsie :: ARCHIVES RPS-