Bienvenue
sur Les âmes mortes Invité Nuit blanche ft. Skylar 4161379257
L'équipe te souhaite de t'amuser parmi nous !
Roulette russe !
Participez à la nouvelle animation et jouez avec le MJ ! Nuit blanche ft. Skylar 1912707623
Suis le fil d'intrigue
Et découvre le nouvel épisode de l'intrigue principale ! Nuit blanche ft. Skylar 1336383924
Nouveauté
Faites la connaissance des technomanciens et explorez avec eux la matrice

Partagez | 
 

 Nuit blanche ft. Skylar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kirill Lvov
Kirill Lvov
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Blade Runner prêt à dérailler.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 24/03/2014
MENSONGES PROFÉRÉS : 864
TRESORS VOLES : 8150
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Ce qui se dit au sujet de votre personnage, ce qu'on dit de lui dans son dos, sa réputation en somme.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptyJeu 12 Juil - 19:17

Nuit blanche
@Skylar Blake & Kirill Lvov


Nous ne changeons pas ! Ni de chaussettes, ni de maîtres, ni d'opinions, ou bien si tard, que ça n'en vaut pas la peine.

Après le Fog et l’élection, l’ambiance à Moscou avait changée. On pouvait le sentir dans l’air. Les gens ne s’attardaient plus vraiment le soir, et on ne voyait plus personne dans les rues une fois la nuit tombée alors que l’été s’étirait. A la même époque, l’an dernier, on voyait des couples danser dans les bars dansant, on voyait des groupes traditionnels chanter dans des restaurants et l’ensemble de la clientèle reprendre tous en cœur, mais cette année, rien de tout cela. On aurait dit qu’un couvre feu avait été établi, ce qui était quasiment le cas. Des mesures avaient été prises pour endiguer le chaos dans la cité, des caméras de surveillances avaient été ajoutées, une rengaine de sécurité était diffusée, et des appels à l’ordre passait en boucle dans les enceintes de la cité. Le visage du nouveau président s’étalait sur les écrans enjoignant les gens à dénoncer tout tapage, tout signe d’activité non règlementaire. L’ordre serait rétabli, également par les forces de l’ordre.

Au QG, Kirill avait reçu les ordres de missions, avec les autres Blades Runners réunit ce soir là. Un par un, ils étaient envoyés en mission pour sécuriser des zones encore plongées dans le chaos. Cela signifiait potentiellement de tomber sur une poche de résistance, sur des nouveaux barbares, des squatteurs, ou des rebelles. Ils étaient lourdement armés pour l’occasion et accompagnés. La plupart eurent droit à un partenaire métallique, un Gumn, mais Kirill n’eut cette chance, si s’en était une. Il avait espérer tomber sur X09, après tout, elle lui avait sauvé ses fesses la dernière fois, probablement qu’elle recommencerait. Mais au lieu de ça on lui fila une aberration sur les bras. Ils attendaient tous en bas, comme si entrer dans le bâtiment les aurait foudroyés sur place. Kirill songea qu’on les avait peut-être pas autorisés à aller plus loin, certains blades runners ne supportaient la présence de ces dvoïniks apprivoisés.

Le blade runner posa ses yeux sur l’homme au pardessus sombre et à la cigarette, il paraissait être le plus ancien de la fourchette les attendant dans le hall en marbre. Il l’avait facilement reconnu étant donné que le chef avait allumé l’écran, pour une fois, projetant les trombines de leurs partenaires, ce qui évitait les quiproquos gênant. Kirill avisa son partenaire de la soirée, mine patibulaire, l’air sombre, pas du genre causant à ce qu’il avait l’impression, tant mieux, Kirill détestait faire la conversation. « C’est moi ton partenaire pour la soirée. » lui fit Kirill même s’il supposait que l’autre avait eut droit au même topo de son côté. Peut-être lui avait-on demander d’en profiter pour éliminer quelqu’un, Kirill espérait juste que ça soit pas lui. Car oui, il finirait par devenir un problème. Imaginez les gros titres, un Blade Runner qui était dvoïnik, caché sous le nez de Pinxit… Il fallait vraiment qu’il trouve une solution, p’être qu’il finirait chez les Aberrations… pas sûr que cette solution lui plaise vraiment.

 eden memories

_________________
SOMBRES PENSÉES
Nous voilà dans l'antre de la bête, Dieu seul sait ce qui nous y attend...
code: @REIGN IN BLOOD


Dernière édition par Kirill Lvov le Jeu 16 Aoû - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PINXIT INDUSTRIE.
Skylar Blake
Skylar Blake
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Le souffle au creux de ton cou. L'ombre de tes cauchemars.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 23/02/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 81
TRESORS VOLES : 1322
CRÉDITS : moi-même & tumblr

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Seuls ceux qui restent en vie peuvent véhiculer des légendes.
INVENTAIRE: Outre ses augmentation, dont il aurait du mal à se défaire, Skylar se munit de couteaux de combats et de lancer, ainsi que de deux pistolets automatiques à silencieux.
DISPONIBILITE RP: Libre comme le vent !
Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptyVen 20 Juil - 13:40

La cheffe, nouvelle reine des monstres, l’avait sonné de bon matin. Toutes les montres annonçaient six heures à l’Aberration encore affalée sur son lit, à demi prisonnière d’un coma éthylique. Poussé par un épisode dépressif à abuser de la bouteille, il tenait encore celle-ci à bout de bras, comme un doudou rassurant.
On t’envoie en mission, disait le message. Blake grogna à cette idée et s’emmitoufla derechef dans ses couvertures. Tu seras l’équipier d’un Blade Runner, continuait la voix. Génial, songea l’Aberration dont les yeux fermés voyaient des créatures insensées se dandiner dans une ambiance nauséeuse. Son nom, c’est Kirill Lvov.

Merde.

Blake ouvrit les yeux et fixa le plafond. Il en voyait les moindres fissures, et son esprit les faisait sillonner comme des serpents sous amphétamines ; l’irrémédiable chute du revêtement, laissant derrière elle des trous sombres et infinis ; un ensemble vaguement artistique de taches dues aux fuites d’eau. Il avait envie de vomir.
Avant de céder aux contractions de son estomac, il se jeta dans la salle de bain où il s’envoya une bonne giclée d’eau à la figure. L’esprit éclairci, il s’observa dans le miroir fêlé.
Kirill Lvov… il en avait entendu parler, et pas franchement en bien. Cet imbécile de Runner crachait constamment sur les Aberrations. En soi, il disait la vérité. Oui, ils étaient une meute dressée à attaquer et tuer sur commande, des bêtes de foire élevées à la dure pour faire des tours et amuser la galerie, destinées à mourir dans d’atroces souffrances si l’idée leur venait de se rebeller. Oui, on leur ferait sauter la gueule à la moindre désobéissance. Et, oui, ils étaient une belle brochette de connards. Blake n’en avait strictement rien à faire, de la considération de ce type. Il l’aurait volontiers ignoré, s’il ne s’était mis en tête de tourner autour de Blayne. Celui-ci était certes le plus « faible » de la bande, physiquement comme mentalement – Blake eut un sourire à cette idée – mais tout de même, le traiter comme le dernier des cons dépassait toute notion d’insulte. Au-delà de ça, l’Aberration voyait d’un très mauvais œil la manœuvre du Runner. Les Aberrations n’étaient pas des déchets réunis dans une même poubelle. Ils étaient des survivants.

À la tombée du jour, Blake rejoignit le QG des Runners. Sa journée s’était résumée en un florilège de mandales, entre cibles d’entraînements et menus voyous, moyen efficace de le rendre de meilleure humeur. Les Runners l’observaient d’un – très – mauvais œil mais, conscients de la fidélité de l’animal à son maître, ceux-ci ne mettaient même pas la main à leur arme de service. Un affront supplémentaire aux yeux du dvoïnik. S’il n’instillait même plus en eux un quelconque sentiment de danger, alors… tout était perdu.

Kirill se montra enfin. Blake l’accueillit sans bouger.

C’est moi ton partenaire pour la soirée, révéla le Runner.

Un fin sourire étira les lèvres du mutant.

Hé ben j’espère que t’es endurant, l’ami, parce que tu vas en avoir pour toute la nuit.

Le commentaire, entendu par quelques Runners alentours, déclencha des rires sous cape. Apparemment, ce gars-là était très apprécié dans le milieu.

T’en fais une tête ! T’aurais préféré un super robot ?

Il ricana. Et soudain, changeant subitement d’humeur, Blake recouvra une mine sérieuse.

Je croyais que c’était ton délire, les dvoïniks, dit-il sur le ton de la confidence.

_________________
Hate makes you strong. Vengeance is a purpose.
Every night the dream's always the same
Can't escape these walls of dark decay
Feel me drowning underneath the waves
Every time it never seems to change
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kirill Lvov
Kirill Lvov
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Blade Runner prêt à dérailler.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 24/03/2014
MENSONGES PROFÉRÉS : 864
TRESORS VOLES : 8150
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Ce qui se dit au sujet de votre personnage, ce qu'on dit de lui dans son dos, sa réputation en somme.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptyJeu 16 Aoû - 17:16

Nuit blanche
@Skylar Blake & Kirill Lvov


Nous ne changeons pas ! Ni de chaussettes, ni de maîtres, ni d'opinions, ou bien si tard, que ça n'en vaut pas la peine.

D’humeur sombre, le blade runner sentait que ça allait être une soirée pourrie suivie d’une nuit affreuse à moins qu’il ne réussisse à trouver un poison pour l’arroser et forcer la main de Morphée. Rien qu’à voir la gueule de son partenaire de la soirée, son sourire s’étalant sur ses lèvres puant la cigarette – c’était peut-être mieux que de puer la Vodka comme lui – il sentait son humeur devenir plus sombre encore. Il n’avait encore jamais fait équipe avec celui-là mais en avait entendu parler. Sa réputation de raclure de bidet le précédait. La plupart des Blades détestent les aberrations, parce qu’ils leur piquent leur taf, parce qu’ils échappent aux règles, parce que ce sont des bug dans la matrice, des erreurs vomies par le système et qu’en plus, on les oblige à fermer les yeux sur leurs exactions. Alors certes, le portait est peut-être faussé. Kirill n’en sait rien, et il s’en cogne de savoir si le type est sympa en vrai. Il sait d’avance, il sent qu’il va pas le supporter. Pas sans une bonne dose d’alcool qu’il n’a pas pu s’enfiler. D’où l’humeur morose.

Les sous-entendus lancé par le rebut de l’enfer hérissa ses poils, qu’il avait en nombre. C’est son côté ukrainien qui ressort. Kirill devait supporter à longueur de journées les vannes racistes de ses collègues. Quand on est pas un russe blond, on se tape souvent des remarques désobligeantes. Mais ça fait parti du jeu. Ce côté camaraderie lui a toujours plu, d’autant qu’il est souvent arrosé d’alcool. Ses collègues le connaissent, irascible sans sa dose de vodka, bourrin quand il en a eut suffisamment dans le gosier. Chacun d’eux s’est déjà prit son poing en travers de la tronche. Mais ça aussi, ça fait parti du jeu, de l’esprit d’équipe, encouragé par le chef. Kirill coule sur ses camarades hilares un regard sombre, les dents serrés, dévoilées par un sourire jaune âcre. Les rumeurs ont fusées aussi quand il avait fait mission avec AX9. Des sous-entendus graveleux qu’il avait laissé courir. Après tout, il était vrai qu’il se tapait tout ce qui bougeait sans trop regarder la marchandise. Il était un client régulier des maisons closes d’Arbat. C’est comme ça qu’il avait commencé sa relation tumultueuse avec les femmes, et sa relation plus amicale disons avec la bratva.

« On t’as mal rencardé. » répliqua le Blade Runner en sortant son arme de son hoslter. La manipuler était un geste rassurant, et puis, ça lui permettait aussi de rappeler qui était le chef ici. L’autre n’était qu’un détritus qui rejoindrait bientôt la déchèterie à laquelle il avait échappé. Même en se sachant condamné, dans le même bain que l’autre, il ne pouvait s’empêcher de penser comme il l’avait toujours fait. Difficile de continuer le taf autrement. « T’as pas ce qui faut pour me satisfaire. D’ailleurs je doute que tu sois capable de satisfaire qui que ce soit. » ajouta-t-il en vérifiant le chargement de son arme avant de tirer sur le chien. Il laissa la sécurité enclenchée même si les armes étaient à empreintes digitales de toute façon. Ce qui les rendait chiante à utiliser quand elles étaient mouillées ou qu’il faisait trop chaud. « Bon, toi tu fais ce que tu veux de toute ta nuit, mais moi j’tiens pas à la passer planter ici. » lâche-t-il en se dirigeant vers la porte sans un regard en arrière. Au loin, il perçoit encore des ricanements mais la plupart se sont dispersés sous le regard dur du chef.

Au dehors, la froideur de la nuit les accueille. Kirill observe la neige qui s’envole, peut-être de la poussière plus que de la neige d’ailleurs. Il se demande si ces machins qui vole dans le ciel sont pas cancérigène. Tout l’est ici de toute façon. Personne ne vit assez vieux pour s’endormir dans son sommeil. Il attend que l’autre rapplique pas certain qu’il serait capable de trouver leur véhicule tout seul. Même si l’idée de l’abandonner ici l’effleure, Kirill respecte encore les ordres.

 eden memories
Revenir en haut Aller en bas
PINXIT INDUSTRIE.
Skylar Blake
Skylar Blake
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Le souffle au creux de ton cou. L'ombre de tes cauchemars.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 23/02/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 81
TRESORS VOLES : 1322
CRÉDITS : moi-même & tumblr

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Seuls ceux qui restent en vie peuvent véhiculer des légendes.
INVENTAIRE: Outre ses augmentation, dont il aurait du mal à se défaire, Skylar se munit de couteaux de combats et de lancer, ainsi que de deux pistolets automatiques à silencieux.
DISPONIBILITE RP: Libre comme le vent !
Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptyVen 14 Sep - 16:55

La réaction de son vis-à-vis amusa le dvoïnik. Il ricana, façon de lui faire entendre ô combien il se gourait. Si son numéro de gros dur était voué à le faire taire, c’était raté. Blake n’en avait rien à foutre. Il gardait son sourire de sale con éhonté, ajouta :

Woaw. Tu t’es entraîné combien de temps pour sortir une réplique pareille ?

Vague de rires discrets. Conscient d’être la bête de foire, sorte d’animal savant confronté à un calcul compliqué, Blake ne se vexa pas. Il avait l’habitude. Comme le Runner faisait mine de s’en aller, il haussa les épaules et lui emboîta le pas. Le chien de Pinxit savait où était sa place, finalement.

Il retrouva le Runner sur le trottoir devant leur base, absorbé par l’observation de l’immuable ballet de la neige. Il faisait un froid de canard, là-dehors. Un climat dont le yankee avait du mal à s’habituer. Pour se réchauffer, et très certainement aussi pour se préparer à sa soirée merdique, il s’envoya une gorgée de scotch. La flasque disparut aussi vite qu’elle fut apparue, glissée dans son manteau parmi une kyrielle de couteaux au tranchant soigneusement entretenu.

Alors, princesse, grogna le dvoïnik, il est où ton carrosse ?

Ce fut avec un dégoût non dissimulé que le Runner l’y conduisit. Craignait-il que, tel un chien errant, le dvoïnik allait tout lui dégueulasser ? Ledit véhicule, comme attendu par Blake, se révéla précisément d’excellente facture. Le genre de joujou offert par Pinxit. Le même genre qu’on offrait aux Aberrations pour leurs loyaux services. Blake mima la surprise, siffla cette dernière, comme s’il n’était accoutumé qu’aux tacots de vieille génération. Comme si, telle l’immonde créature qu’il était, on le forçait constamment à vivre dans la pauvreté la plus extrême. Il s’installa sans se faire prier.

Damn, lâcha-t-il avec son plus bel accent, ça c’est de la bagnole. Les sièges sont un brin usés… sans doute à force de n’y rien branler.

Provocation évidente, dont la véracité restait à prouver. Les Aberrations voyaient les Runners comme des flics de l’ancien monde : le genre à rester le cul vissé dans leur voiture de patrouille, à regarder le monde défiler autour d’eux. Blake sentait ce cliché se renforcer à mesure qu’il les côtoyait. Après tout, ne venait-il pas de rentrer dans leur repaire, où entre clope et café, ceux-ci ne foutaient pas grand-chose ?

Il ne dit mot, pour une fois, tandis que son partenaire d’un soir s’échouait gracieusement dans son siège. Si la simple compagnie d’une Aberration le mettait déjà dans un tel état, sans doute aurait-il des envies suicidaires sitôt Blake dans sa meilleure forme. Ce dernier avait des projets pour lui, notamment celui de lui faire comprendre, par des moyens d’une subtilité discutable, que sa « fraternité » n’était pas un dépotoir.

Spoiler:
 

_________________
Hate makes you strong. Vengeance is a purpose.
Every night the dream's always the same
Can't escape these walls of dark decay
Feel me drowning underneath the waves
Every time it never seems to change
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kirill Lvov
Kirill Lvov
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Blade Runner prêt à dérailler.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 24/03/2014
MENSONGES PROFÉRÉS : 864
TRESORS VOLES : 8150
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Ce qui se dit au sujet de votre personnage, ce qu'on dit de lui dans son dos, sa réputation en somme.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptyLun 24 Sep - 19:31

Nuit blanche
@Skylar Blake & Kirill Lvov


Nous ne changeons pas ! Ni de chaussettes, ni de maîtres, ni d'opinions, ou bien si tard, que ça n'en vaut pas la peine.

Le blade runner renifle et dans un mouvement peu élégant, crache un énorme molard sur les gaudasses de l’aberration. Pas un seul mot d’excuse ne franchira ses lèvres. Toutefois, il esquisse un petit mouvement de tête avec un air faussement désolé. Skylar l’avait, selon lui, amplement mérité. Ce type cherchait visiblement la merde. Il ne se doutait pas un seul instant qu’il était tombé sur le mauvais numéro. Kirill n’avait pas besoin qu’on le pousse beaucoup pour réagir et vous coller son poing dans la tronche. Au fond, ce n’était pas étonnant que sa déchirure soit celle d’un animal enragé.

Après avoir lâché son molard baveux sur les chausses de son comparse, le blade runner se dirigea vers la ruelle où se trouvait garées la plupart des carcasses volantes des blades runner. Le dit véhicule était pas si propre que cela, Kirill comme les autres d’ailleurs n’étaient pas des cador de la propreté. C’était des véhicules de fonction, de sorte que, ils ne faisaient pas attention en se garant encore moins dans les courses poursuites. Mais on était à Moscou, et personne n’aurait osé endommager les véhicules de la seule autorité encore en place. Mais en comparaison des autres véhicules qu’on trouvait dans la cité, oui, c’était un véhicule plutôt rutilent, nettoyé par le service une fois par mois.

La remarque de l’aberration ne fit pas réagir Kirill, qui le bouscula afin de lui ouvrir la porte. Plus la moutarde lui montait au nez, moins le blade runner se montrait bavard et plus il devenait « maladroit ». A la provocation verbale de l’un venait en réponse la provocation physique plus adéquate, plus animale, au fauve. Le corps entier du Blade semblait menaçant, bousculant l’aberration. « Si monsieur veut bien se donner la peine… » fit-il d’un voix grondante. L’animal était tapi, prêt à bondir, tancé par les piques lancées par le dvoïnik qui ignorait tout ce que qui se cachait sous l’apparence d’un blade runner blasé fumant trop de clopes, buvant trop de vodka.

A ce propos, sur le sol de la voiture, lorsque celle-ci se mit à rouler, une bouteille vide de vodka puis ses petites sœurs se mirent à rouler sous les pieds du passager. Kirill était un pochetron et cela n’échappait à personne. Il en était au stade où il ne cachait même plus son alcoolisme. Beaucoup parmi les Blades Runners avaient remarqué les penchants plus de dangereux de leur camarade, et beaucoup évitaient de faire équipe avec lui de peur de se prendre une balle perdue ou de finir dans un accident, vu que Kirill continuait à vouloir conduire en dépit de son taux d’alcool dans le sang ou des drogues qu’il prenait en permanence. Il faut dire qu’à son stade, il était tout le temps ivre, tout le temps défoncé.


 eden memories

_________________
SOMBRES PENSÉES
Nous voilà dans l'antre de la bête, Dieu seul sait ce qui nous y attend...
code: @REIGN IN BLOOD
Revenir en haut Aller en bas
PINXIT INDUSTRIE.
Skylar Blake
Skylar Blake
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Le souffle au creux de ton cou. L'ombre de tes cauchemars.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 23/02/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 81
TRESORS VOLES : 1322
CRÉDITS : moi-même & tumblr

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Seuls ceux qui restent en vie peuvent véhiculer des légendes.
INVENTAIRE: Outre ses augmentation, dont il aurait du mal à se défaire, Skylar se munit de couteaux de combats et de lancer, ainsi que de deux pistolets automatiques à silencieux.
DISPONIBILITE RP: Libre comme le vent !
Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptyMar 25 Sep - 9:40

L’enfoiré venait de lui cracher dessus.
Skylar regarda tour à tour sa chaussure dégueulassée, et le Runner. S’il voulait vraiment la jouer comme ça, le dvoïnik irait dans son sens.  
Sitôt entré dans la caisse ; invité, d’une façon on ne saurait plus cordiale à s’installer, Blake essuya grossièrement sa godasse sur le tapis. Qu’il le ramasse donc, son molard, crevure de flicard de merde ! Geste allié à une face fendue d’un sourire en coin, Skylar semblait franchement remonté, décidé à lui en faire baver.

Ce sourire en disait long, en vérité. Joueur. Moqueur.

Cruel. Il subodorait toute la méchanceté dont le mutant saurait faire montre envers son camarade. Pire encore ! Il trahissait le tueur de sang-froid dissimulé derrière le masque de gamin effronté. Car Blake, aussi con fût-il dans son comportement ; aussi misérable fût-il dans sa détresse, à torcher comme la dernière des raclures de bar, restait un assassin. Un professionnel. S’il était là, outre l’ordre de Pinxit, c’était pour montrer à ce connard qui étaient vraiment les Aberrations.
Un ramassis de fonds de benne, ratons de labo complètement défoncés aux produits chimiques, entraînés à tuer sur commande et à aimer ça.

Étrangement, Skylar resta un moment silencieux sitôt la bagnole envolée. Son entrée en scène était réussie. Le Runner le sous-estimait dangereusement – une évidence à en crever les yeux – et il s’agissait-là, précisément, de ce qu’il voulait. Un mode opératoire testé et approuvé par ses soins.

Sans doute le tuerait-il ce soir, dans un coin sombre de ruelle aux relents de pisse. Lâchement. Une mort digne de lui. Pitoyable comme sa vie entière. Skylar ferait passer ça pour un accident – cet enfoiré se démerdait comme un chef dans cette discipline-là. Qui viendrait fourrer son nez là-dedans ? Au vu du spécimen, il aurait débarrassé la flicaille d’un ressortissant de très mauvais choix.
Sans doute jouerait-il encore avec lui, tel un chat faisant danser son repas de griffe en griffe.

L’air songeur, ses doigts occupés par le maniement d’un jeton de métal, le dvoïnik glissa un regard en biais au Runner. Ses lèvres se fendirent d’un sourire.
Pourquoi tu souris comme un con ? devait-il se demander.
Skylar garderait le mystère.

Au même instant, une bouteille de vodka se glissa entre ses jambes. Le cliquetis de ses doigts d’acier s’interrompit et, sans même regarder ce qui venait de taper contre son pied – parfaitement conscient de la nature de l’objet – il eut un léger rire.
Si c’est ma présence que tu essayais d’oublier avec ça, tu aurais dû enchaîner plusieurs bouteilles.
Précisément.
Laisse tomber, j’ai rien dit.

[HRP] Nuit blanche ft. Skylar 3910233458

_________________
Hate makes you strong. Vengeance is a purpose.
Every night the dream's always the same
Can't escape these walls of dark decay
Feel me drowning underneath the waves
Every time it never seems to change
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kirill Lvov
Kirill Lvov
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Blade Runner prêt à dérailler.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 24/03/2014
MENSONGES PROFÉRÉS : 864
TRESORS VOLES : 8150
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Ce qui se dit au sujet de votre personnage, ce qu'on dit de lui dans son dos, sa réputation en somme.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptyMer 3 Oct - 21:36

Nuit blanche
@Skylar Blake & Kirill Lvov


Nous ne changeons pas ! Ni de chaussettes, ni de maîtres, ni d'opinions, ou bien si tard, que ça n'en vaut pas la peine.

Kirill avait presque un sourire amusé en sentant la colère s’accumuler comme les nuages dans un ciel pollué chez son partenaire de cette nuit. C’est qu’il fallait remettre ces raclures à leur place, leur rappeler qu’ils ne sont nullement les rois de cette cité perdue. Kirill avait beau savoir qu’il pourrait s’estimer chanceux s’il parvenait à rejoindre leur rang plutôt que le camp de regression le plus proche mais il ne pouvait s’empêcher de se comporter comme un connard de Blade Runner se sentant obliger de montrer que c’était lui qui contrôlait cette cité et non les Aberrations. Il y avait toujours eut une sorte de guerre entre les deux, les uns régnant en pleine lumière, de néons, et les autres dans l’ombre. Mais les Aberrations se nourrissaient de la peur qui suscitaient, trop aux yeux des Blades Runners qui ne rataient pas une occasion de leur rappeler qu’ils n’étaient que des dvoïniks échappés par miracle aux camps. La plupart d’entre eux avaient d’ailleurs été arrêté. Le fait qu’ils soient tenus en laisse ne changeait pas le fait qu’ils étaient des loups destinés tôt ou tard à l’abattoir. Chose dont le Blade Runner à la déchirure violente se rendait compte à présent. Personne n’échappe à son destin. Pas même les alcoolos dans son genre.

C’est en le sentant le lorgner qu’il finit par couler un regard à son acolyte d’une nuit. Ce con souriait. Sans doute avait-il une mauvaise idée derrière la tête, mais Kirill se ferait un plaisir d’effacer ce sourire de cette gueule d’ange. Parce qu’il devait lever des minettes comme pas permit, avant qu’elles ne se rendent compte de ce qu’il était. Enfin, s’il avait encore le loisir de s’occuper des femmes… Kirill ignorait de quelle longueur était sa laisse. Et à dire vrai c’est le genre de détail qui l’intéressait. Mais une bouteille égarée et vide roulante interrompit le flot de ses pensées alors que l’aberration tentait de faire une vanne probablement. Kirill ne comprit pas tout à fait où était la pique à son encontre, mais peut-être n’y en avait-il pas vraiment… « Je doute que toute la vodka du monde puisse me faire oublier ta sale gueule, dvoïnik. » lâcha le Blade Runner d’une voix rocailleuse, rendue ainsi à force de gueuler et de picoler, le froid et la pollution n’arrangeant rien. En temps normal, Kirill aurait sans doute fait attention à ce qu’il faisait, devant un collègue. Mais cet homme là n’en était pas un, pas encore. Kirill se pencha donc dangereusement en avant pour attraper une bouteille pas tout à fait vide manquant de les faire se crasher tous les deux au passage. Il récupéra la bouteille et se redressa, in extremis. « Mais je peux continuer d’essayer, pas vrai ? » demanda-t-il narquois en ouvrant la bouteille et en engloutissant ce qu’il restait dedans. Pendant toute l’opération, il manqua de renverser une vieille et de les flanquer contre un panneau publicitaire, de justesse, il redressa et les souleva au dessus de la rue, passant sur les toits. L’engin lévitait plus qu’il ne volait en vérité mais à quelques mètres, l’illusion prenait.

« De l’agitation a été signalée dans le quartier des putes, ça te fera une balade. » lâcha Kirill toujours aussi aimable et sympathique, replongeant l’engin vers le vide, vers le sol à toute vitesse, redressant au dernier instant avant de freiner brutalement devant une prostituée faisant le trottoir. En fait, c’était pas vraiment une femme, plus un amas de métal enjolivé par un hologramme vieillissant. On aurait dit une création de Frankenstein, pas des plus excitante. « J’aurais arrangé tout le monde en l’écrasant celle-là. » commenta-t-il avant de s’arrêter un peu plus loin, et d’ouvrir sa portière puis de s’extirper dehors. « Bon, tu sors tout seul où tu veux que je t’ouvre la portière, princesse ? » demanda-t-il à Skylar essayant de trouver n’importe quel excuse pour le titiller comme s’il voulait le voir sortir de ses gonds, mais pour être franc, c’est lui qui avait commencé. Très mature évidemment, mais Kirill était comme un ado refusant d’aller au lycée, conscient qu’il ne faisait que reculer pour mieux sauter. Excepté que ce qui l’attendait était pire que le lycée. Evidemment, pas un seul instant, il ne s’était dit que ça serait peut-être une bonne idée de pas donner de furieuses envies de meurtres à quelqu’un qui serait peut-être son collègue dans pas si longtemps…


 eden memories


[HJ: je pense qu'ils vont se marave la gueule lesdeux Nuit blanche ft. Skylar 3644061427 ]

_________________
SOMBRES PENSÉES
Nous voilà dans l'antre de la bête, Dieu seul sait ce qui nous y attend...
code: @REIGN IN BLOOD
Revenir en haut Aller en bas
PINXIT INDUSTRIE.
Skylar Blake
Skylar Blake
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Le souffle au creux de ton cou. L'ombre de tes cauchemars.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 23/02/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 81
TRESORS VOLES : 1322
CRÉDITS : moi-même & tumblr

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Seuls ceux qui restent en vie peuvent véhiculer des légendes.
INVENTAIRE: Outre ses augmentation, dont il aurait du mal à se défaire, Skylar se munit de couteaux de combats et de lancer, ainsi que de deux pistolets automatiques à silencieux.
DISPONIBILITE RP: Libre comme le vent !
Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptyMer 24 Oct - 9:55

Blake gardait son sourire. Cette conduite ultra dangereuse aurait fait péter un plomb à plus d’un connard, mais pas lui. Blake savait que ce type ne risquerait pas sa petite vie, comme il savait qu’il se refusait, par fierté mal placée, à mourir aux côtés d’un dvoïnik. Ainsi restait-il étrangement calme, et pour une fois silencieux, signe qu’il préparait un sale coup. Ou peut-être pas. Tout dépendrait de son humeur… et des opportunités. Lâche par nature, Blake ne tenterait rien si la réussite n’était pas assurée à cent pour cent. Si Pinxit le faisait exécuter pour avoir tué un de ses Runners, ça le ferait foutrement chier.
Leur destination : le quartier des putes. Étonnant. Skylar sentit une volée de vannes vaseuses lui monter à la tête comme un puissant alcool. Le Runner le devança, et se permit même des extras, comme si le dvoïnik avait déteint sur lui. Quand ce dernier sortit du tacot volant, il prit une grande inspiration ; gorgea ses poumons de cet air pollué surchargé de particules dégoûtantes.

Putain ! s’exclama-t-il. Ça puerait presque comme chez toi. T’es dans ton élément, non ?

Il rajusta son manteau. Se glissant en-dessous, un éclat de lune et de néons entremêlés fit miroiter ses multiples lames, y dessina des sillons colorés. Un chatoiement furtif et aussitôt éteint, dissimulé à nouveau par le tissu sombre.

Blake jeta un regard alentour. Soudain et fugacement, il apparut comme un vrai professionnel. La mine sérieuse, dénuée d’expression et de sentiment. Il était là pour tuer.
Avant de se faire griller par son ombrageux collègue, il se retourna, cogna contre la carrosserie de la voiture et déclara :

Bon, où va-t-on, chef ? On va faire un tour au bordel, descendre des truands entre deux glory holes ?

Il se retint d’en rajouter, même s’il en crevait d’envie. Il sentait chez Kirill une sorte de fureur animale monter, monter, monter… comme chez Blayne. Il devait doser sa provoc, choisir le moment où l’autre craquerait et lui sauterait à la gorge. Blake maîtrisait ce talent avec une précision chirurgicale, c’était certain.

J’ai compris, souffla-t-il comme s’il venait d’avoir une putain de révélation. On m’a forcé à t’accompagner pour pas que tu fourres ta queue n’importe où. Je vois à ta gueule que t’es de ce genre-là. Combien de missions t’as foiré parce que t’avais le futal aux chevilles ?

Ils se retrouvèrent dans un vrai goulet d’étranglement, une rue surchargée de clubs douteux qui s’étendaient même au-delà de leur établissement. Clientèle et « employés » de toutes sortes s’entrelaçaient, obscènes, au milieu d’hologrammes pornos. L’un d’eux sembla attiré par le Runner, adaptant sa publicité à lui. Il lui présenta toute une série de fantasmes, comme s’il lisait dans ses pensées. Blake ne put s’empêcher de ricaner.

Allez, amuse-toi l’ami, je ferai comme si j’ai rien vu.

HRP : Y'a des chances ! Nuit blanche ft. Skylar 53688766 C'est ça qu'est bon ! Nuit blanche ft. Skylar 2280501161

_________________
Hate makes you strong. Vengeance is a purpose.
Every night the dream's always the same
Can't escape these walls of dark decay
Feel me drowning underneath the waves
Every time it never seems to change
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kirill Lvov
Kirill Lvov
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Blade Runner prêt à dérailler.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 24/03/2014
MENSONGES PROFÉRÉS : 864
TRESORS VOLES : 8150
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Ce qui se dit au sujet de votre personnage, ce qu'on dit de lui dans son dos, sa réputation en somme.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptySam 27 Oct - 11:23

[quote="Kirill Lvov"]
Nuit blanche
@Skylar Blake & Kirill Lvov


Nous ne changeons pas ! Ni de chaussettes, ni de maîtres, ni d'opinions, ou bien si tard, que ça n'en vaut pas la peine.

Kirill se souciait peu du confort de ses passagers, sans doute éprouvait-il encore moins de scrupules que d’ordinaire, mais ça faisait presque deux ans maintenant qu’il n’avait plus de passagers dont il faille prendre soin, s’il n’en avait jamais eu. Le boss ne montait jamais avec eux, il avait son propre petit assistant, un bon petit chien remuant la queue quand il le faut. Tout au plus risquait-il d’avoir à son bord un haut gradé mais soyons honnête, Kirill était considéré comme un déchet par tous les blades runners, même ses vieux potes n’avaient plus vraiment d’espoir en lui, évitaient de se retrouver coller avec lui. De toute façon, Kirill écopait toujours des missions à risques, comme si on espérait qu’il foire histoire d’avoir une bonne raison de le virer. S’ils avaient plus d’hommes, ils l’auraient fait depuis un bon moment. Kirill empestait l’alcool, était hargneux, passablement agressif, avait de trop bon rapport avec les criminels mais il n’était pas le seul dans ce cas, et il restait un bon élément, encore loyal. Pas vraiment par conviction, plutôt par survie. Sans ce job, Kirill ne donnerait pas cher de sa peau. Il savait que la seule chose qui le maintenait hors de l’eau était la terreur qu’il éprouvait à l’idée de finir en camp de regression.

Parvenus à destination, Kirill se sentait comme un poisson dans l’eau. A force, il connaissait plus le milieu criminel que le QG des Blades Runners, et probablement que les putes d’ici le voyaient plus souvent que la plante verte et l’aquarium chez lui. Deux éléments de son habitat qui prouvaient sa solitude. Kirill avait des problèmes relationnels, pas seulement avec ses collègues, avec les femmes aussi. Il était hargneux pour ne pas dire méchant, parfois violent, parce que l’alcool ne le rendait pas spécialement meilleur, et qu’il avait appris depuis longtemps que seule la violence permettait d’obtenir ce qu’on veut. Peut-être aussi parce qu’il avait été à l’école des coups gamin. Qu’importait. L’aberration l’accompagnait voyait juste, pensant le vanner, elle tapait pile dans le mille. Kirill ne releva même pas. Il fallait pas être devin pour savoir que la plupart des blades runners était seuls, qu’ils comblaient cette solitude avec des putes, et qu’ils frayaient bien plus avec la fange que les ouvriers dévoués de Pinxit Industrie.

Ce job vous bouffait de l’intérieur. Peu importe les pouvoirs qu’il vous accordait, à la fin, vous n’étiez qu’un type qui enferme les gens, et souvent, sans d’autres raisons que parce qu’une puce vous dit de le faire. Au début, ils arrêtaient les violents, mais à présent, Kirill avait l’impression que Pinxit tapait de plus en plus large, et plus la déchirure paraissait délirante plus elle était attrayante aux yeux des scientifiques. Kirill n’ignorait pas que Pinxit voulait relancer le voyage interstellaire, trouver une autre planète, et qu’ils cherchaient pour cela à faire des surhommes capables de supporter le voyage. La solution était simple, évidente, devant leurs yeux ébahis : les dvoïniks. Tout ce qu’il faisait c’était fournir à son patron des cobayes en sachant qu’à la fin du processus, il en deviendrait un lui-même…

« Un vrai poète dis-moi, » rétorqua le blade runner que les insultes de l’autre ne touchait pas. S’il était vrai qu’il se tapait des putes, le sexe n’était pas un problème pour lui, tout au plus un passe temps, parfois un moyen de tromper la solitude. Il ne voyait plus qu’une pute ces derniers temps, se laissant parfois avoir par l’illusion qu’elle pourrait n’être qu’à lui, sa meuf ; mais conscient au fond qu’il ne cherchait en elle qu’un moyen de tromper la solitude, qu’il trouvait en elle quelqu’un qui ne le jugeait pas et surtout, qui ne le connaissait pas. « Tu crois vraiment que les blades sont des queutards ? C’est juste parce que les tiens peuvent plus la tremper que tu jalouses tous les autres types qui en ont encore une. » La rumeur courrait que les Aberrations étaient stérilisées, une autre disait que leur sperme était directement prélevé, enlevé, stocké, afin de créer des nouvelles déchirures à partir de leur matériel génétique. Kirill n’y croyait pas vraiment à tout ça. Il pensait juste qu’aucune pute n’accepterait de se faire tringler par un dvoïnik déclaré à moins d’avoir reçu le tripple de son prix habituel, et il doutait que les Aberrations soient suffisamment payer pour cela.

« Bon, puisque visiblement t’as rien suivi, je te fais un topo. C’est le quartier chaud, autrement dit, les types viennent ici pour baiser. La plupart du temps, ils se trouvent une petite pute, font leur affaire et tout va bien. Mais y’en a qui se font refoulé, parce qu’ils ont trop picolé, qu’ils sont trop violents ou parce qu’ils ont ta gueule. Bref, ces types là tout frustrés ont tendance à devenir violents. Evidemment, y’a un service d’ordre. Tu te figure bien que les macs vont pas laisser leurs putes se faire tabasser. D’ordinaire y’a pas grand chose à faire, mais comme tu le vois, la situation est légèrement différente d’ordinaire. » En effet, sous leurs yeux les rues d’ordinaires noyées sous la lumière rouge des néons et des enseignes sexy paraissait dévastée. On aurait dit qu’une tempête était passée par ici, tant tout était détruit, broyé, émietté. On se serait dit dans New York 97. Mais le plus étrange était que les rues étaient vides, pas une pute en vue sur le trottoir, pas de clients errant dans les rues, même pas de clochard faisant la manche. « Ça pue vraiment du cul, j’espère que t’es équipé. » lâcha-t-il en sortant son arme de service. Le sentiment de se retrouver dans un vieux film des années 90 de post apo le saisit à la gorge. Il détestait cela.

 eden memories


[HJ: bon si tu veux on peut tirer au dé s'ils tombent sur des pillards, un gang de dvoïniks ultra badass ou des infectés ou je te laisse choisir Nuit blanche ft. Skylar 53688766 ]

_________________
SOMBRES PENSÉES
Nous voilà dans l'antre de la bête, Dieu seul sait ce qui nous y attend...
code: @REIGN IN BLOOD
Revenir en haut Aller en bas
PINXIT INDUSTRIE.
Skylar Blake
Skylar Blake
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Le souffle au creux de ton cou. L'ombre de tes cauchemars.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 23/02/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 81
TRESORS VOLES : 1322
CRÉDITS : moi-même & tumblr

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Seuls ceux qui restent en vie peuvent véhiculer des légendes.
INVENTAIRE: Outre ses augmentation, dont il aurait du mal à se défaire, Skylar se munit de couteaux de combats et de lancer, ainsi que de deux pistolets automatiques à silencieux.
DISPONIBILITE RP: Libre comme le vent !
Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptyVen 23 Nov - 12:25

La réponse du Runner fit naître un sourire goguenard sur la face de Skylar. Contrairement à lui, il n’avait aucune raison de se taper une pute. Qu’il fût un dvoïnik ne changeait rien à sa belle gueule, et cela lui permettait de draguer suffisamment de jolies filles pour qu’il n’ait à en payer. Sa besogne accomplie, il disparaissait aussi sec, abandonnant la nana sans même un numéro à rappeler. Skylar tenait plus du connard égoïste que du grand romantique, mais ça lui convenait. Il se foutait d’engrosser ladite demoiselle, d’engendrer un potentiel cobaye de plus. Qu’elle se tapât un gamin sans père dont elle ne saurait s’occuper ou un jouet de chair pour Pinxit, dans les deux cas, ledit rejeton finirait névrosé. Un peu comme son père, précisément.
Jalouser des types comme toi ? gloussa le dvoïnik. Je ne suis pas tombé si bas.
Le Runner ouvrit la marche, et Skylar resta soigneusement en arrière. Qu’il se prenne donc pour le chef ! Si ça venait à chauffer, dans ce coin-là, il serait le premier à encaisser. Le dvoïnik regardait autour de lui, pas franchement rassuré par l’état de la rue. S’il ne recourrait pas aux services des putes — trop propre sur lui pour ça —, il connaissait cet endroit pour s’y rendre tantôt à la recherche d’un indic, tantôt pour y abattre une cible. À cette heure-ci, il était censé se révéler très animé. Or pour l’instant, hormis de rares néons encore en fonction, les deux camarades d’infortune ne croisèrent rien ni personne.
Skylar garda le silence — pour une fois — et sur ses gardes, jetait des regards autour de lui. S’il n’avait clairement pas l’instinct animal de Blayne, il avait acquis certaines compétences en la matière. Le monde de la nuit était le sien, aussi savait-il y discerner le danger. Comme Kirill continuait à avancer, Skylar empoigna soudain sa veste et le traîna à sa suite dans une ruelle sombre. Avant toute réaction de sa part, conscient que le Runner allait mal réagir, il le maintint contre le mur et effleura ses lèvres de son index.

Quel danger ? Jet de dés 1 —
Réussite : un gang (voir ensuite si ce sont des dvoïnik ou non).
Échec : des infectés.

Skylar et Kirill sont-ils repérés ? Jet de dés 2 —
Réussite : Skylar et Kirill passent inaperçu pour l’instant.
Échec : Un des ennemis a senti leur présence.
— Si ce sont des infectés : ils reniflent et s’approchent dangereusement.
— Si c’est un gang : le fait d’avoir été repérés si facilement signifie que Skylar et Kirill ont affaire à des mutants.

Skylar lorgna du côté de la rue. Une cohorte d’infectés y errait. Certains traînassaient à cause de plaies écopées tantôt de leur vivant, tantôt post-mortem. Visiblement, des gens en mesure de se défendre rôdaient dans les parages. Voilà qui s’annonçait de mauvais augure.
Skylar dégaina son flingue.
Va falloir nettoyer ça, souffla-t-il.

HRP : Et voilà ! Nuit blanche ft. Skylar 2280501161 J'espère que le lancer de dés est compréhensible. XD
Sinon, sorry pour le temps de réponse, j'ai été pas mal occupée ces derniers temps. Nuit blanche ft. Skylar 66656933

_________________
Hate makes you strong. Vengeance is a purpose.
Every night the dream's always the same
Can't escape these walls of dark decay
Feel me drowning underneath the waves
Every time it never seems to change


Dernière édition par Skylar Blake le Ven 23 Nov - 12:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
COMPTE MJ.
Amnesya
Amnesya
BLACK MASTER,
shit on your pants.
‹ MJ ›

SIGNALEMENT : TON MAÎTRE.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 26/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 1068
TRESORS VOLES : 5763
CRÉDITS : EDEN MEMORIES. avatar&sign.

✥ ELECTRIC DREAM.Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptyVen 23 Nov - 12:25

Le membre 'Skylar Blake' a effectué l'action suivante : Lancement des dés


#1 'ACTION' :
Nuit blanche ft. Skylar EciRYgcF_o

--------------------------------

#2 'ACTION' :
Nuit blanche ft. Skylar BXfTjejv_o
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kirill Lvov
Kirill Lvov
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Blade Runner prêt à dérailler.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 24/03/2014
MENSONGES PROFÉRÉS : 864
TRESORS VOLES : 8150
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Ce qui se dit au sujet de votre personnage, ce qu'on dit de lui dans son dos, sa réputation en somme.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptyLun 26 Nov - 23:01

Nuit blanche
@Skylar Blake & Kirill Lvov


Nous ne changeons pas ! Ni de chaussettes, ni de maîtres, ni d'opinions, ou bien si tard, que ça n'en vaut pas la peine.

Alors que le dvoïnik le saisit par le col et le plaque au mur, Kirill est trop surpris pour émettre une complainte. Il n’a pas l’habitude qu’on le touche, encore moins qu’on le secoue ainsi. Il n’y a peut-être que les types de la Bratva qui oseraient, n’auraient pas peur d’attraper poux ou syphilis. Mais le dvoïnik s’en moque de ce qu’il pourrait attraper en tripotant le blade runner. Il leur sauve la vie. Kirill préférait lui rouler une pelle plutôt que d’admettre que la prudence de l’aberration vient sans doute de lui sauver les miches. Son souffle se fait court alors que son œil glisse au coin de l’orbite, surveillant les créatures décharnées qui les dépassent sans les voir. Cela tient du miracle. Et peut-être que ce doigt glacé posé sur ses lèvres y est pour quelque chose. Ce doigt de métal qui hérisse les poils du blade runner au sang chaud, bien trop chaud pour être normal. C’est la bête qui prend le dessus, quand l’adrénaline atteint un certain niveau, quand tout son être menace de basculer dans la folie, quand ce qu’il y a de sombre et d’implacable dans ce monde virevolte trop près de lui.

« Comme tu dis. » souffla le blade runner qui sur ce point s’accordait parfaitement avec l’aberration. Tuer, réduire en bouille, cribler de balle, battre comme plâtre, briser les os et voir le sang couler autant de choses pour lesquelles, le blade runner sent qu’ils pourraient s’entendre. Deux brutes épaisses passant leur nerfs sur des créatures déjà damnés, rien de plus facile pas vrai ? Le blade runner sort son arme de service, sentant l’adrénaline couler déjà dans ses veines. Un sourire mauvais vient éclipser tout le reste, la colère d’avoir été collé au mur, la frustration de voir l’autre avoir raison, la honte de n’avoir senti le danger à temps. L’adrénaline coule en lui, tel un fleuve, et comme si le lit était déjà creuser pour lui, l’eau sombre semble à son aise, s’écoulant sans écueil, sans retenue. Le Blade runner se jette ainsi dans la mêlée, tirant sur les cibles décharnées, décomposées, sans prêter attention à ce qu’il pourrait toucher d’autre avec son arme. L’adrénaline coule en lui, tellement fortement, qu’elle pourrait bien déborder, qu’elle pourrait bien agiter quelque chose qui sommeil en lui et dont il ignore tout sur son fonctionnement.

L’arme qu’il agite tire trois coups, rapide, saccadé, il vise sommairement et tir, visant la tête comme s’il savait. A vrai dire, Kirill sait. Il a déjà été confronté à ces créatures, et il sait devoir sa vie à une machine, une machine qui aurait pu le dénoncer. Elle ne l’avait pas fait. Il se demande comment il pourra rembourser sa dette envers deux créatures qu’il n’aime ni ne respecte, une machine et une aberration, deux choses qui menacent de le remplacer, deux choses qui pourraient l’amener à tomber. Et pourtant, qui l’ont sauvé. Il préfère se concentrer sur ses cibles, qu’il compte abattre rapidement. Les coups de feu résonnent dans l’air, attirant l’attention des infectés sur eux.


 eden memories


[HRP: Oh mon dieu ce fail de ouf, bon bah y'a 3 zomblard qui nous foncent dessus... Je me suis planté de compte ce qui veut dire, re-tir de dé XD]

_________________
SOMBRES PENSÉES
Nous voilà dans l'antre de la bête, Dieu seul sait ce qui nous y attend...
code: @REIGN IN BLOOD
Revenir en haut Aller en bas
COMPTE MJ.
Amnesya
Amnesya
BLACK MASTER,
shit on your pants.
‹ MJ ›

SIGNALEMENT : TON MAÎTRE.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 26/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 1068
TRESORS VOLES : 5763
CRÉDITS : EDEN MEMORIES. avatar&sign.

✥ ELECTRIC DREAM.Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar EmptyLun 26 Nov - 23:01

Le membre 'Kirill Lvov' a effectué l'action suivante : Lancement des dés


'ATTAQUE #rp' :
Nuit blanche ft. Skylar Y4ItXaVh_o Nuit blanche ft. Skylar Y4ItXaVh_o Nuit blanche ft. Skylar Y4ItXaVh_o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

✥ ELECTRIC DREAM.Nuit blanche ft. Skylar _
MessageSujet: Re: Nuit blanche ft. Skylar   Nuit blanche ft. Skylar Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Nuit blanche ft. Skylar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les âmes mortes ::  :: Coeur de Moscou-