Bienvenue
sur Les âmes mortes Invité
L'équipe te souhaite de t'amuser parmi nous !
Roulette russe !
Participez à la nouvelle animation et jouez avec le MJ !
Suis le fil d'intrigue
Et découvre le nouvel épisode de l'intrigue principale !
L'incroyable chasse au trésor !
Lancez-vous dans la chasse aux easters eggs !
Nouveauté
Faites la connaissance des technomanciens et explorez avec eux la matrice
Recrutement
Vous avez la fibre administrative ? Alors répondez au recrutement staffieux !

Partagez | 
 

 LES INFECTÉS › maladie excessivement contagieuse [groupe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
COMPTE MJ.
Amnesya
avatar
BLACK MASTER,
shit on your pants.
‹ MJ ›

SIGNALEMENT : TON MAÎTRE.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 26/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 1025
TRESORS VOLES : 5415
CRÉDITS : EDEN MEMORIES. avatar&sign.

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: LES INFECTÉS › maladie excessivement contagieuse [groupe]   Mer 5 Sep - 17:11

Infectés

Description détaillée


AVANT-PROPOS
Les scientifiques cherchent encore la cause du virus qu’on a appelé HAN2. Beaucoup ont crus que c’était une variation de la rage, le retour d’une bonne vieille maladie qu’on croyait disparue. Mais le phénomène d’infection non par morsure animale mais d'humains à humains, via la morsure ou la réception de fluides infectés que les infectés tenaient plus du zombie.
De la rage, on distingue encore quelques corrélations, comme une incubation de deux à trois jours (bien plus rapide que celle de la rage), incubation durant laquelle le sujet montre de l'anxiété, de la confusion, une agitation nerveuse intense, des insomnies accompagnées d'hallucinations et de délires. Passés l'incubations, ils se transforment assez rapidement en créatures primitives presque bestiales.
Alors que leur température corporelle chute à quasi zéro, que l’activité de leurs organes vitaux indiquent un état proche de la mort, en revanche, une force phénoménale émane d'eux, ils sont plus rapides, très rapides, et très enclins à la violence. Régis par des pulsions, ils agissent comme des drogués, sans paraître avoir la faculté de réfléchir ou alors très différemment d'un être humain sain.
Pouvant transmettre par le sang ou la salive leur infection, les infectés se reproduisent très vite par ce biais puisqu’ils ne sont plus capable d’enfanter. En revanche, ils ont des comportements cannibales des plus inquiétants.
Le plus inquiétant étant que, contrairement aux personnes atteintes de la rage, elles ne succombent pas par la suite, mais reste infectés. En revanche, on perçoit chez eux la même crainte de l'eau que chez les personnes touchées par la rage. Une peur panique chez les individus les plus violents.

On distingue deux phases dans l'évolution du virus.
PHASE ZERO; période d'incubation de quelques jours durant lesquels la personne souffre d'anxiété, de bouffées délirantes, d'accès de paranoïa, d'hallucinations, d'insomnies et parfois accompagnés de convulsions et de fièvres importantes.
PHASE UN; l'infecté est une sorte de zombie super rapide, il a faim de chair humaine (dans tous les sens du terme), il est très rapide, et très agressif. Entre son humanité déchirée (des restes d'humanité demeurent parfois) et sa nouvelle animalité durant la phase un, l'infecté a un comportement souvent en dent de scie.
PHASE DEUX; l'infecté entrant en phase deux est supposé rejoindre la ruche (mais il se peut que cela ne se produise pas dans ce cas il devient un solitaire). Il contrôle ses pulsions mais a toujours besoin de se nourrir de chair humaine, et sa préférence va aux cerveaux. Il a une force supérieure, peut interagir avec les autres infectés, hautement résistant seul une explosion de sa propre cervelle peur l'arrêter (et une destruction entière de son corps par quelque moyen qui soit).

ASSOIFFEES
Les malades témoignent tous d’une même soif. De chair, de sang et de sexe, ils ne ressentent plus le sentiment de satiété que ça soit de nourriture, d’alcool qu’ils consomment en grande quantité ou de sexe. Naturellement cela peut provoquer des déchirures des tissus puisqu’ils ne ressentent plus grand chose pour ce qui est de la douleur. Leur faim les pousse à bouffer de la viande crue sans attendre qu’elle soit cuite, ils se jettent généralement dessus. Mais cette faim peut aussi les pousser à dévorer un être humain s’ils ne trouvent rien d’autre à se mettre sous la dent. Ne possédant plus le moindre sens morale, les actes de cannibalismes chez les malades sont monnaie courante.
Quand au sexe, insatiable dans ce domaine là, ils ne connaissent ni de limite à un sexe, ni d’âge, ne tenant guère compte de la beauté ou de l’intelligence de l’autre qui n’est qu’un trou où s’enfoncer pour les hommes et un être capable de vous contenter pour les femmes. A cet égard, les infectés font preuve d’une bestialité peu commune qui s’accompagne d’une violence hargneuse qui provoque également souvent des viols car les infectés ne demandent guère l’avis de leur cible.

INSENSIBLES
Outre la faim, l’autre inconvénient est le manque de sensibilité à la douleur. S’ils ressentent encore le plaisir, la peur, celle du feu notamment qui est nettement plus accrue que chez une personne non infectée, en revanche ils ne ressentent plus la douleur. Chose relativement gênante car s’ils se tranchent un membre ou se brûlent, ils ne s’en rendront pas forcément compte immédiatement ! Si leur attention est retenue par quelque chose d’autre, par exemple, comme un bout de viande, ils peuvent s’empaler sur un truc sans même s’en rendre compte ce qui les rend assez sensible du coup puisque pouvant facilement se blesser mortellement.
Cette insensibilité à la douleur s’accompagne d’une inconscience face aux dangers. S’ils craignent le feu, en revanche ils ne craignent pas grand chose d’autre. Ayant perdu leur humanité en cours de route, ainsi que tous les enseignements glanés durant leur enfance, ils n’ont plus conscience par exemple qu’un véhicule peut les écraser, qu’un chien peut les mordre ou qu’une hélice peut leur couper un membre. Ce qui associé à l’absence de douleur est doublement mortel pour les infectés.

HYPER VIOLENT
On ignore pourquoi ils sont généralement violents. Peut-être que leur état touche certaines zones du cerveau. Le fait que la plupart des chercheurs aient disparus faute de moyen et de civilisation pour les soutenir fait qu’on ne saura probablement jamais pourquoi. Ce n’est pas tout le temps ni tous les infectés, mais certains peuvent devenir hyper violent sans raison apparente comme si quelque chose se déclenchait soudainement dans leur cerveau. La théorie actuelle est qu’ils peuvent avoir des souvenirs remontant à la surface, et qu’incapable d’accepter ce qu’ils sont devenus, ils se mettent en colère et deviennent hyper violents. Quoi qu’il en soit quand ils sont dans cet état où ils sont destructeurs, comme des animaux devenus fous, il vaut mieux s’en tenir éloigné.

LES EFFETS DANS LE CERVEAU
Ce qu’on sait, c’est que de l’adrénaline est délivrée constamment dans le cerveau expliquant la force surhumaine, les sens hyper-développés, l’impression d’hyper conscience du monde vous entourant, l’état d’euphorie, l’impression de planer. Il semblerait que les connexions du cerveau se soient aussi emmêlées, puisque la sensation de la douleur est coupée alors que celle du plaisir est visiblement très présente expliquant ainsi la faim dévorante et le désir sexuel constant. Ils produisent également des phéromones. Ces derniers les rendent étrangement sexuellement attractif, peu importe leur état, leur physique, les humains comme infectés les croisant ont une forte pulsion sexuelle à leur égard. Ces phéromones sont d'autant plus étranges que l'homme ne produit plus de phéromones depuis des siècles, logique évolution, seuls les animaux le font encore. Ce qui amène à conduire les rares scientifiques encore capable de s’interroger sur le problème à considéré qu’il pourrait s’agir d’une régression à un état bestial.

L’APPARENCE
Physiquement les infectés se repère facilement. Portant sur leur peau de nombreuses cicatrices dues au manque de ressenti de la douleur qui fait qu’ils sont très souvent blessés, brûlés, etc… Leurs yeux sont souvent injectés de sang. Et lorsqu'il fait nuit, ces mêmes yeux luisent dans l'obscurité. En réalité, ils reflètent toute lumière comme le font les animaux. Ce qui leur octrois une très bonne vision nocturne. Ajouter à cette apparence étrange la saleté et les traces de sang sur leurs vêtements dû au fait qu’ils ne changent généralement pas de vêtements, bref plus ils sont atteints, plus ils sont repérables de loin.

CAS PARTICULIERS
Le saviez-vous? Les dvoïniks peuvent être infectés. Si leur génome perturbé leur permet de mieux résister au virus (l'infection met plus de temps que chez les humains à se propager, entre 3 à 7 jours), il n'empêche que, aucun mutant n'a jusqu'à présent survécu à une infection. Ils deviennent des infectés comme tout le monde. Mais, détail intéressant, leur mutation demeure. Ainsi si celle-ci était physique, leur corps sera marqué par la déchirure. En revanche si la déchirure se déclenchait, désormais, elle restera tout le temps activée! Par contre aucune autre déchirure n'apparaîtra désormais plus. La mutation étant coupée dans son élan ne pouvant donc évoluer.
Autre cas amusant, les humains améliorés quand ils sont infectés garde leurs améliorations. Bien sûr, le risque de rejet est nettement augmenté mais dans bon nombre de cas les améliorations continuent à fonctionner.

Revenir en haut Aller en bas
COMPTE MJ.
Amnesya
avatar
BLACK MASTER,
shit on your pants.
‹ MJ ›

SIGNALEMENT : TON MAÎTRE.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 26/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 1025
TRESORS VOLES : 5415
CRÉDITS : EDEN MEMORIES. avatar&sign.

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: LES INFECTÉS › maladie excessivement contagieuse [groupe]   Mer 5 Sep - 17:12

Evolution

Description détaillée de la phase 2


UNE EVOLUTON ?
On sait que les infectés ont tous le même shéma de développement. Dans un premier temps ils ressentent la faim constante et s’y soumettent aussi régulièrement que possible. Hyper violents, ils s’attaquent à tout ce qui semble vivant leur tomber sous la main. Ils errent en ville sans avoir de comportement sociable spécifique. Fuyant la lumière du jour et les groupes de vivants trop nombreux pour eux, ils sont par définition en errance et perdu. Mais il s’avèrent que ce comportement évolue.
Au bout de quelques mois, les infectés sont capables de contrôler leur appétit, de réagir avec plus d’intelligence, et surtout en groupe. On a remarqué qu’alors ils pouvaient former des hordes d’une dizaine à une cinquantaine d’individus et mettre au point des stratégies dans leurs attaques. Ils agissent alors avec une intelligence notoire pourrait-on dire et pensent leur attaque. Ils disparaissent ensuite on ne sait où, probablement dans le réseau des égouts abandonné depuis.
Mais au fil du temps, les infectés finissent par disparaître de la ville. Ils rejoignent vraisemblablement une ruche. Une horde gigantesque qui nourrit un individu "mère" qui serait capable d’enfanter des infectés pur sang. Ceci n’a jamais été confirmé mais la théorie reste cependant valable. Les infectés communiquent entre eux, sont dotés de parole, et d’une intelligence de groupe, mais visiblement n’ont plus grand chose d’humains. S’ils survivent, car bien évidemment tout infectés est traqué, ils deviennent peu à peu des supers prédateurs.
Notez cependant que tous les infectés de stade 2 ne rejoignent pas forcément la Ruche, certains deviennent des Solitaires.

LA RUCHE
On distingue donc les hordes, infectés agissant en bande mais désorganisés de la Ruche où les infectés protègent une Reine. Cette Reine serait probablement le patient 0 mais l’information est à confirmer. La ruche comporte plusieurs types d’individus : les chasseuses qui trouvent la nourriture, les nourricières qui s'occupent de la Reine, de la nourrir, les guerrières qui assurent la protection de la Reine et de la Ruche, et enfin les butineuses dont l’utilité est d’aller en repérages autour de la Ruche afin de récupérer de nouveaux infectés. Touts infectés s’il survit est voué à rejoindre la ruche mais il arrive que certains ne le fassent pas et deviennent des solitaires.

LES SOLITAIRES
Tous les infectés de niveau 2 n’appartiennent pas forcément à la ruche. Il y a ceux qu’on appelle les « solitaires ». Soit ils ont été exclus de la ruche (banni) ou bien en sont partis, soit ils ont choisi de ne pas l’intégrer. Les solitaires sont des caractères fort ou considérés comme dissidents, pas assez déshumanisé peut-être, pas assez mature sans doute. Quoi qu’il en soit, les « solitaires » pour survivre s’infiltrent dans la société humaine, se maquillent afin de masquer leur nature. Ils utilisent tout les artifices possibles pour se faire passer pour des humains. Bien sûr ils doivent développer un système aussi pour chasser afin de se nourrir. Souvent les solitaires infectent d'autres humains afin qu'ils les aident à conserver leur secret mais aussi à se nourrir. Ces infectés là servant un peu de bouclier, de pare feu, de chair à canon, mais peuvent aussi être une compagnie, quelqu'un de la même espèce qu'eux, quelqu'un qui peut les comprendre. Ainsi ils forment leur propre horde, de taille réduite. Si ces lieutenants (quand ils passent en phase 2) tentent de rejoindre la ruche, le solitaire les tue généralement afin de ne prendre aucun risque vis à vis de la Ruche.

SENS AIGUISÉS
Si au début de la maladie les sens de nos infectés sont sur développés, par la suite, ils manifestent des talents propres aux animaux. Le système de localisation des chauves souris avec leurs cris et leur ouïe, qu’ils sont capables d’utiliser quand ils chassent en groupes. Certains sont capables de pivoter leur tête à 180°, et développent une vue hors du commun en pleine nuit sans aucune lumière additionnelle. Leur température corporelle est basse, mais ils peuvent comme les reptiles se réchauffer. Certains d’entre eux développent une vue thermique leur permettant de reconnaître immédiatement la présence des leurs ou des vivants. Vous l’aurez compris, ils deviennent des prédateurs tenant plus de l’animal que de l’humain, tout en gardant une apparence humaine. Leur appétit évolue, désormais la chair animale ne les nourrit plus, il leur faut de la cervelle humaine! En revanche, ils se contrôlent mieux.

ET PHYSIQUEMENT ?
C’est au stade 2 qu’ils développent leurs dons, leurs sens aiguisés, mais aussi qu’ils changent d’apparence, devenant légèrement plus grand, plus blanc mais moins transparent. Leur peau, leur cheveux, tout devient blanc, et leurs yeux deviennent rouge quand ils passent à l’attaquent. Leur corps est froid mais peut devenir chaud. Ils peuvent se maquiller afin de se faire passer pour des humains. Et surtout, ils contrôlent leurs pulsions. Leur sang reste hautement infectieux. Une simple griffure jusqu’au sang peut faire de vous un infectés.

ALIMENTATION
Si l’alimentation des infectés au stade 1 se résume à bouffer de la chair fraiche ne détaillant pas l’animal de l’humain, bien que préférant le premier car des restes d’humanités les empêchent de vouloir bouffer de la chair humaine, au stade 2, toute humanité a disparue ou presque. La seule alimentation que veut un infecté est de la cervelle humaine, si possible la plus fraiche! Mais l’infecté au stade deux est capables en revanche de ne pas céder aux pulsions et d’assez mûrement réfléchir à comment obtenir son plat préféré.
La Ruche procède par une stratégie élaborée, enlevant des humains, les chasseurs le font, puis les humains sont ensuite découpés et les cerveaux prélevés. Tout un système très mécanique finalement est mis en place tandis que les solitaires eux, doivent mettre en place leur propre stratégie d’autant qu’ils doivent rester discrets afin de survivre. Ainsi les solitaires adoptent un comportement assez semblable à celui d'un tueur en série.
Ce qu'il est important de savoir c'est que se nourrir de cerveau a une incidence sur les infectés! Si le cerveau ingéré est frais (non cuit), alors l'infecté aura des réminiscences du cerveau ingéré, des sortes de flash, de visions, il peut aussi y avoir des réflexes ou des traits de caractères issu du cerveau ingéré pouvant apparaître dans les jours suivant l'ingestion. Voire des rêves.
En revanche, si la cervelle est cuite avant ingestion, il n'y a aucun effet secondaire à attendre.

FAIBLESSE
Les infectés sont sensibles à deux choses : l'eau dont ils ont une peur panique durant la première phase, peur qui tend à disparaître durant la deuxième phase, et la destruction de leur cervelle. Une balle dans la tête peut suffire à condition d’avoir un calibre conséquent. Cependant, une fois que l’infecté a rejoint une ruche, il n’est plus seul, et dispose de sens si développés qu’il peut sentir le danger venir. Il vous faudra redoubler de ruse afin de détruire un infecté lorsqu’il a rejoint la ruche. Bien sûr, le feu est aussi destructeur mais ils peuvent encore bouger et vous attaquer même en feu, puisqu'ils ne ressentent pas la douleur...

ATTENTION, LES INFECTES MEMBRE DE LA RUCHE NE SONT PAS JOUABLE, QUAND VOUS PASSEREZ EN STADE 2, VOUS DEVIENDREZ DONC UN SOLITAIRE. Ceci afin que vous ne soyez pas exclu du jeu.

Revenir en haut Aller en bas
 

LES INFECTÉS › maladie excessivement contagieuse [groupe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les âmes mortes ::  :: Grande Bibliothèque :: ANNEXES-