Bienvenue
sur Les âmes mortes Invité so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 4161379257
L'équipe te souhaite de t'amuser parmi nous !
Roulette russe !
Participez à la nouvelle animation et jouez avec le MJ ! so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 1912707623
Suis le fil d'intrigue
Et découvre le nouvel épisode de l'intrigue principale ! so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 1336383924
Nouveauté
Faites la connaissance des technomanciens et explorez avec eux la matrice

Partagez | 
 

 so stay away from me. the beast is ugly. (angus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyVen 28 Juin - 12:13


Angus Weaver

Feat. Nicolas Duvauchelle.


Âge: 32 ans.
Origines: j'crois que j'suis Écossais pur souche. Après si c'est bien vrai, j'en sais trop rien, mais j'en suis convaincu à plus de 90%
Métier: clochard ça compte ? Non plus sérieusement, j'en ai pas un qui soit fixe, j'enchaine des petits boulots quand j'y arrive, quand j'ai l'envie surtout.
Localisation: ✔️ Edimbourg ❒ Glasgow ❒ Lowlands
Clan: un quoi ? Sérieusement ? Autant prendre aucun parti, j'voudrais pas tomber sur le mauvais cheval dans cette course à la folie.

Déchirure: attributs de prédation.
Inhumanité: niveau 2
Puce? Arrachée par les ainés Thorburn. Y'a pas à dire, ça fait foutrement mal.
Statut: Statut/type du personnage (facultatif)

Capacités: je pourrais dire pas grand chose. Mon caractère peut laisser à désirer, en plus de mon super pouvoir qui ne fait certainement pas de moi un héros de comics, j'ai quelques qualités, pas les meilleurs mais tout de même. Si je deviens parfaitement incontrôlable sous forme bestiole poilue, autant dire ce qui est, je suis presque imbattable et difficile à arrêter. Comme une balle tirée d'un fusil, rares sont les fois où une personne l'a arrêté entre deux petits doigts. Peut-être pas génial certes, mais on va dire que c'est une capacité comme une autre.

Une plutôt bonne capacité d'analyse, je peux être bavard comme être une véritable tombe. Alors je regarde, j'écoute et j'assimile ce que dit la voisine au voisin, les langues de vipères, les commérages, des stupidités en somme. Mais, ça peut servir, je cerne assez vite les gens, bien que la moitié du temps je me plante.

Faiblesses: le temps. Y'a pas plus traitre que le temps, et en vu de ma déchirure, y'a pas à dire, ça me refourgue une poisse de malade. Alors oui, c'est bien beau d'avoir un instinct animal, des griffes et des dents pointues, mais nom d'un chien dix foutues minutes pour que ça sorte. Pas comme si c'était assez conséquent, mais à vrai dire si. Rien que pour faire sortir toute la cavalcade ça me prend un temps monstre, et concernant l'auto-défense, il est clair que je ne peux pas compter sur ça pour me sauver la peau - le type attendra pas dix minutes pour me dépouiller. Bon ça fait mal aussi, toute la morphologie change donc, on peut l'entendre quand la transformation opère. J'évite d'hurler, je condense, c'est ça le secret, du moins, je crois.

Peut-être aussi cette facilité que j'ai à m'énerver. Oh oui j'ai beau avoir un air du type qui s'en tape de l'univers et du beau monde, pourtant, quand je me suis acoquiné de quelqu'un ou qu'on tape là où ça fait mal, je peux vite partir au quart de tour. Oh je parle pas de frapper les murs non plus, mais de tirer la tronche jusqu'à par terre, ne pas parler et partir dans un coin seul pour tenter de canaliser toute cette rage. Côté embêtant évidemment en sachant que la bêbête se réveille à cause d'une émotion trop forte, en particulier la colère, la rage.

Une dernière faiblesse, je dirais celui que je protège depuis, je saurais même pas vous dire le nombre d'années mais un paquet. Llyr. Son nom de famille me revient jamais. Pour tout dire, au départ, j'ai été acheté par ses frères, un échange contre un ou deux colliers, je sais plus trop. Si j'l'aimais pas franchement, ça a changé au fil du temps, l'est rare de me voir sans sa compagnie et vaut mieux pas toucher à un seul de ses cheveux. Vraiment, j'le supporterais pas très bien. Après, vous en pensez ce que vous voulez.

Crédits des images :tumblr ; la bannière. retrorend ; l'avatar.

 
so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 722999nd1

DECHIRURE.
IMPORTANT< /i> a ne remplir que si vous inventez une déchirure ! Si vous prenez une déchirure déjà proposé, pas besoin de répéter ce qui est déjà décrit.
Nom de la déchirure:
Description : effet technique de la déchirure.
Inhumain : noté sur 3, cette catégorie détermine à quel point vous êtes éloigné de l'humanité, plus le score est élevé plus la déchirure est voyante, et inspire de l'horreur. Les déchirures d'un score de 6 vous contraignent à vivre dans le ghetto.
Tare: C'est un défaut inhérent à la déchirure, auquel le doppelganger ne peut se soustraire et qui apparaît de manière de plus en plus forte et présentes plus le mutant utilise sa tare, chez les déchirures permanentes ces tares sont présentes dès la première apparition de la déchirure et indéfiniment après.
Durée :Le temps qu'elle prenne effet, et parfois les indications sur le temps qu'elle peut faire effet.
Portée et volume : Distance où la déchirure est opérationnelle, et indications sur comment elle peut atteindre une cible. (facultatif)

SYMPHONIE EN MAJEUR.


angus, 16 ans.

Je crois que le temps s'est arrêté. Oui, en fait j'en suis même sûr. Les coups me paraissent irréels, je crois que je me suis tiré loin de la douleur, loin de la pauvreté, de la débauche, de la dégueulasserie du ghetto. Je crois même que j'ai cessé d'exister l'espace de quelques secondes. Mes yeux sont clos, mon coeur ne fait que battre à une vitesse folle, ou au contraire, trop calmement. Tout m'est inconnu, sauf les visages qui m'assènent des coups. Des gamins, ou des adultes, je ne saurais vraiment le dire. En tout cas, ils sentent le désespoir, quelque chose qui vous reste en travers de la gorge, que l'on ne peut inspirer sans dégobiller quelque chose. J'entends des injures, tout est brouillé, tout est délavé, comme une photo déchiré. Pour une chose, une seule. Un collier, en or, en argent, je ne me souviens déjà plus, ce que je sais, c'est qu'il peut valoir juste assez pour bien se nourrir ou acheter de nouveaux vêtements ici. Dans un coin pestilentielle, ils me relâchent. Le goût amer de mon propre sang traverse le long de mon oesophage, une grimace, mon oeil droit s'ouvre. Ma main, par automatisme se glisse sur mon ventre. Nom d'un chien ils ont bien visés ces crétins. Un râle plaintif traverse ma bouche, je tremble, ils n'avaient pas le droit de me l'enlever. C'est un souvenir, c'est un bonheur matériel qui pouvait me faire penser à un avenir meilleur. Collier à ma mère, pas de photo, ni de petit personnage gravé, juste une chaine comportant des sourires éteints, des rires lointains. J'essaie d'oublier la façon dont elle a pu partir, c'était un monstre selon les autres, pour moi, elle n'était qu'une femme qui ne faisait que subir les horreurs des hommes. J'en suis un aussi, elle me l'a dit, qu'elle le sentait au fond, que j'étais comme elle, qu'il n'en serait jamais autrement. Ne pas avoir honte ? La différence fait peur, la différence prend aux tripes et vous jette des pierres dans la figure. C'est un abattoir de naître, c’est une torture de vivre lorsque l'humanité ne peut plus vous accepter. Mes poings se serrent sur le bitume, du moins, ce qu'il en reste. Des petits insectes y trainent, ils doivent attendre mon dernier souffle. Je ne suis pas prêt de partir, pas pour eux, pas pour rendre fière cette pourriture qui m'entoure. Mes sourcils se froncent. Je veux hurler, arracher leurs sales têtes, reprendre mon bien qui n'est pas à eux. Je ne suis pas fort pourtant, je ne l'ai jamais été. Est-ce que les choses changeront ? J'en doute. Je laisse quelques larmes couler, je n'ai plus rien à cacher, plus besoin de me laisser partir dans l'ombre. Après tout, la lumière fini toujours par trouver le fin mot de l'affaire, c'est inutile de se voiler, inutile de se déguiser. J'ai mal quelque part, mon visage, mes doigts, un peu partout. Ce n'est pas la faute des coups, non, j'ai cette impression étrange que ce doit être bien pire. Me liquéfier ? Revenir à l'état de cendres ? Si seulement. Ma respiration saccadée, mon corps essayant de se soulever. Trop dépité, trop fatigué pour essayer une quelconque tentative, mes yeux se sont encore fermés. Et c'est de cette façon dont on se souviendra de moi, le pauvre type victime d'un vol foireux. Belle fin en perspective, fin de chapitre qui laisse à se demander ce que donnera la suite. Rien. Ou peut-être pas. Le rythme reste répétitif, ma peau se tire, s'étire dans tout les sens, mes dents, je ne sais pas ce qu'elles font. Suis-je en train de les perdre ? En tout cas, si un orchestre philharmonique se fait bien vite entendre, je n'ai pas besoin d'un maitre pour m'apprendre à être désaccordé. Un gémissement, un autre, douloureux, souffreteux. J'ai été piqué ? Ils m'ont administrés quelque chose dans le creux de mes veines ? Je ne sais plus, je ne me souviens même pas du déroulement des choses. Mes doigts veulent entrer dans le sol, ils ne peuvent pas, alors ils griffent. J'veux que ça s'arrête. Et j'agonise, et je meurs un peu plus chaque seconde. Jusqu'à la libération. Le silence solennel, mes yeux qui s'ouvrent, ce coup sec, inspirant l'air à plein poumons. C'est quoi ça ? Noires, bleutées, elles brillent sous ce soleil de plomb. C'est pas des ongles, c'est pas normal. Des griffes. Une flaque, vite, un miroir, un reflet. Y'a quelque chose à l'intérieur qui s'empare de moi, c'est pas moi, c'est eux, c'est lui. Je sais plus. Des dents, un visage creusé, celui de la mort annoncé. C'est pas humain, c'est un truc, c'est bestial, c'est animal. Je me met à courir, j'ai jeté ces quelques objets qui trainaient sur le sol. Maman avait raison, un jour ou l'autre, la bête se met à sortir et hurle à la revanche. Laquelle ? Celle contre l'existence imposée.

angus, 22 ans.

Pitoyable. Seul mot qui me vient en tête, seule définition qui me parait logique en vue de la situation. Ici, ça pue la désolation. J'en entends pleurer, des comme moi, toute la nuit, parfois le matin, jusqu'à ce qu'ils s'endorment. Ils se plaignent. On doit pas être beaucoup, cinq, six, peut-être une dizaine tout au plus. Des mois que je suis coincé, des mois qu'on me traite comme un vulgaire animal. C'est ce que je suis, qu'ils répètent sans cesse. Ils doivent avoir mon âge, peut-être un peu plus. Tous aussi crétins les uns que les autres. Une bande, plus conséquente que je n'aurais pu le penser. Des voyous bon à piller, des humains au bord du gouffre. Séparation des races, on ne porte plus son voisin dans son coeur, non, on casse, on brise pour mieux rire après. Le taser qui vous brûle la peau, les coups assénés bon à vous briser les os. J'ai des bleus, ici, là, partout où ne le voit pas comme sur le visage. Gonflé de ci, de là parfois. Tout dépend de l'humeur de la personne qui viendra se défouler. Une mauvaise journée ? Autant s'exulter en frappant. Un couple tout juste séparé ? Soyons fous, frappons jusqu'au bout. Encore, plus fort, jusqu'à ce que la mort m'attrape presque. C'est comme étouffer, et relâcher avant que le dernier souffle glisse entre les lèvres. De la torture, de l'horreur. Certains sont vendus. La semaine dernière, c'est Alma qui s'est tirée. Du moins, partie est bien grand mot. Vendue pour des clopinettes, pour pas grand chose. C'est son grand sourire qui a poussé un homme à faire ce contrat vicieux. Comment est-ce qu'elle sera utilisée ? J'en ai pas la moindre idée. Personne ne veut de moi, j'suis teigneux parait-il, mais, c'est mieux comme ça. Je souffre oui, mais pas éternellement. J'ai droit au repos, pendant deux ou trois jours au maximum. Certains ne peuvent le connaitre, parce qu'ils servent, parce qu'ils sont anormaux, parce que les pouvoirs peuvent faire rire. Ce vieux rire gras, celui qui s'insinue dans mes rêves et me rappelle que sous mes ongles, l'injustice trône. Je suis qui déjà ? Le numéro 7. Juste ça, juste ce truc qui me pend au cou, se colle sur mon front. Numéro 7. Je m'appelle pas Angus Weaver. Non, je suis le 7. C'est tout. Non, c'est pas tout. Je ne veux pas m'y abaisser, pas m'y retourner. Je veux pas de ce lavage de cerveau, de cette impression de vide. Allongé sur le sol, je fixe le mur. Tiens, une autre fissure s'est présentée cette nuit. Bientôt le plafond nous tombera la figure, et ce sera peut-être tant mieux pour notre salut. Des bruits de pas résonnent ici et là, laissez-moi. J'ai rien murmuré, j'ai rien osé, foutez-moi la paix. Le temps d'une semaine, jusqu'à la fin. J'essaie d'imaginer, de rêver, mais, je n'y arrive pas, pas avec cette personne plus loin qui se met à supplier. Il n'est pas seul pour une fois ce grand idiot, il est accompagné. Déglutissant et passant une main dans mes cheveux, je dévore ma lèvre inférieure. Rien dire. Le jeu, le roi du silence. Chut. « Nan mais faut bien leur donner un p'tit coup de jus, Llyr. T'imagines il sortirait de sa cage et t'attaquerai ? Ce serait triste quand même, pour ta p'tite bouille, tandis qu'avec un bon coup de taser, le problème est réglé, r'garde. » L'électricité qui passe, corps qui s’essouffle, se dégonfle et tombe. « T'as vu ? Tout calme le pépère. » Alors c'est ça le but maintenant ? Apprendre aux gamins comment gérer ce qui gêne ? Me redressant un tant soit peu, assis en tailleurs, mes dents grincent. Mon coeur tambourine à une vitesse folle. Non, ce n'est pas le moment, pas l'instant, il va m'arracher les yeux, me les faire bouffer d'un coup sec et mal agencé. Je dois faire passer tout ça, dans une autre case, la mauvaise, la noire. Allez. Maintenant. « T'as pas honte de bourrer le crâne d'un gosse ? » Et merde. Fallait pas, du tout. Ses yeux me transpercent la peau, directement, attaquent mon coeur pour le faire saigner un peu plus. Est-il d'ailleurs encore vivant ? Je crois l'entendre battre dans cette cage rouillée. C'est un combat de regards qui s'annoncent, ce n'est pas bien de provoquer. Si je n'ai pas porté mon attention sur le gamin qui est à côté de lui, je ne peux m'empêcher d'avoir du dégoût, de la rage. Durant la deuxième guerre mondiale, on a écouté un grand crétin qui rêvait d'idéalisme. C'est un peu la même chose, là, il n'est juste pas question de gaz, pas de trains, là c'est quoi ? Les claques, l'électricité, les poings, les griffes et les injures. Oui, nous sommes inutiles. Oui, nous sommes des monstres. Oui, nous devons nous soumettre. Après tout, nous ne sommes rien. Rien que des grains de sables bons à rouler, à disparaitre dans la mer des problèmes. « Lui, par contre, il va avoir droit à un traitement spécial. » Je recule avec mes mains, je butte le mur. Je suis foutu. Je suis mordu. Pas la peine de compter sur mon pouvoir, sur ma capacité, en dix minutes tout est si facilement torché. C'est bon pour ceux qui savent gérer le temps, moi, je n'ai jamais su, je n'ai jamais pu, je ne l'ai jamais eu. Son sifflement claque dans l'air, il appelle ses chiens galeux. Ceux qui tiennent debout, frappent et ne jappent pas. Ils préfèrent le faire en silence, que je me le garde pour ne jamais oublier. Seulement entendre les coups qui s'abattent, ne rien pouvoir faire. Se taire. Encore. Parce qu'il vaut mieux se boucher les oreilles, avoir la bouche bâillonnée pour ne pas hurler à la haine. Tout dérange. Même mes mots, même mes plaintes. Que me reste-t-il ? Seulement cette petite flamme pour espérer.

angus, 30 ans.

Le temps s'allonge, glisse entre mes mains, s'effiloche petit à petit. Les yeux clos, des frissons me traversent le corps. Quelle ironie. Quelle bêtise. Quel choix étrange venant du destin. Si l'on m'avait dit que mon bourreau deviendrait mon proche, je n'aurais crû personne à l'époque. Pourtant, ce gamin qui devait suivre le chemin de ses frères, de ses modèles ne l'a pas fait. Des yeux vides, avec pourtant ce corps bien vivant. Il bouge, non pas comme un automate, comme un homme, avec pourtant cette petite tâche qu'il a sur le front. Comme toute personne anormalement composée, il n'a pas cette haine, pas cette rage et cette méchanceté qui ne fait que qualifier ses aînés, ses voisins, sa famille. Cassé, comme moi. Brisé, comme moi. Fragile, comme moi. Dans l'indifférence, les choses s'enchainent pour ne donner qu'une douce impression. Les années se sont écoulées comme des évidences, à plusieurs reprises il se sont mis ensemble, lui ont pris la main et murmurés que je n'étais pas le bon. Que pour le protéger il fallait une bête moins instable. Pourtant, je suis comme un chien, tout aussi loyal, à courir derrière son maître. Triste à dire, encore plus à constater. Contre toute attente, nous sommes tout deux des animaux à errer sans grand but dans les rues. Du pareil au même. Dans la même galère, dans le même bordel impossible à déceler. Ses mains parcourent mon visage, s'attardent sur des traits, des détails qui à mes yeux n'ont aucune importance. Chaque parcelle passe sous ses doigts, m'empêche de souffler ne serait-ce qu'un peu. Bien des fois, il m'a serré la main, m'a demandé s'il pouvait toucher mon visage, déceler quel masque se cache derrière une voix si rocailleuse. J'ai refusé. Au départ insistant, une fois par semaine, puis une fois par mois, se finissant par une fois dans l'année. C'est la méfiance, l'inconscience. Il doit tout entendre dans mon corps, mon coeur qui bat, mes poumons qui se gonflent, ma respiration qui se saccade. Je n'ai pas voulu. Pas accepté l'idée qu'il puisse être répugné par un visage aussi vrai que faux. L'entourage de Llyr n'est qu'un néant sombre et sans fond, qu'il continuera de connaitre jusqu'à la fin de sa vie. Il peut pourtant dessiner des traits, par le biais de ses doigts, c'est un artiste à sa façon, nous ne sommes pourtant que trop peu à ne pas pouvoir voir ce qu'il en fait. De quelle façon. Les couleurs lui sont inconnues tout comme le danger qui rôde dans les alentours. « Pas trop déçu de la dégaine de ton défenseur attitré ? » Un rire m'échappe, plus nerveux qu'autre chose. Défenseur, ange gardien serait un mot bien trop grand. Juste là pour fixer les murs, raser les ruelles du ghetto qui ne cesse de me montrer jour après jour qu'il régresse, s'étouffe. Ce n'est qu'un tombeau, pour nous tous. Combien de gens se sont affalés sur un trottoir sans jamais plus cligner des yeux ? Bien trop à mon goût. C'est aussi le lieu de la débauche, de pauvreté, des trafiques. La noirceur que peut voir Llyr n'a rien comparé à ce que je vois moi. Une heure passée signifie une claque jetée en pleine figure, un coup lancé dans l'estomac. Parce que rien ne changera, parce que l'univers en a voulu ainsi et pour changer les mentalités rien n'est sûr. Trop compliqué. Je suis un animal, rien de plus. J'ai cette chance de pouvoir garder mon nom d'origine, après tout, certains ont droit à ce lavage à l'intérieur. Le cerveau n'est plus, la mémoire s'efface pour donner naissance à un serviteur nouveau ou à une machine bonne à se battre jusqu'à la mort. L'humanité retombe dans les vieilles histoires, dans les légendes et les traitements qui étaient réservés à d'autres. Nous sommes en dessous, il y a cette échelle de puissance que j'ai au dessus de la tête. Au plus bas possible, même un chat s'avère plus chanceux. Je l'envie parfois, même très souvent, de ne pas voir les monstres, les horreurs qui tentent de s'étaler sur ma peau. Être aveugle n'est pas de tout repos, tout voir l'est encore moins. « Pourquoi déçu ? J'aime les traits de ton visage... Tu es "beau" Angus, même si la parole d'un aveugle ne doit pas avoir beaucoup de signification là dessus, j'imagine. » Plus que tu ne le crois pourtant. C'est une étrange sensation qui m’envahis. Autre chose que les injures, que le rabais, être beau. Qu'est-ce que c'est ? Beaucoup trop de choses en ce bas monde. L'apparence est de mise. Je n'ai pas les vêtements digne d'un roi, encore moins le visage bien lavé d'un homme pouvant se permettre d'être dans l'eau durant des heures. Je n'ai pas la perfection bien faite des femmes de nos jours, à marcher avec des talons, refaites sur tout les points. C'est la perfection qui arrange, c'est l'imperfection qui démange. Ouvrant un tant soit peu mes yeux, je pince ma lèvre inférieure comme un automatisme logique. Rassuré dans ce sens où il ne peut détailler mes traits plus qu'avec le bout de ses mains, je crois avoir un petit sourire niais à peine décelable. C'est stupide, même idiot. Mais, c'est bon pourtant de se sentir crétin. Foutre bon. « Avec un visage de monstre t'aurais p'tête pas confiance. Alors n'imagine pas. Contente toi des faits, et les faits sont que tes dires ont de l'importance, un peu... » Pourquoi se comporter comme une adolescente qui tourne autour du pot ? C'est un mélange de fierté et d'appréhension je suppose. Je ne suis pas humain après tout, je ne sais ce qui peut se passer dans son crâne, là où son crayon invisible dessine en blanc mon visage, mes creux, mes cicatrices. L'affection, j'ai du mal à la cerner, elle peut se présenter sous bien des faits. Pourtant, là, c'est différent. Ce doit être la vraie affection, la réelle, celle qui fait du bien, qui soigne l'intérieur qui ne montre que le passage d'une tornade, d'une tempête sans précédent. C'est ça ? Vraiment ? Alors je veux bien rester des heures debout à avoir ses mains qui frôlent et tentent de trouver le moindre petit défaut. « A quand bien même tu aurais le visage d'un monstre, je reconnaitrais toujours le rythme de ton coeur, et le son de ta voix, sous ce masque de chair - et ce sont à eux que je me suis habitué. » Mes dents ne font que se montrer un peu plus, j'essaie pourtant de les cacher le mieux possible. Rassuré, surtout bien plus étonné qu'autre chose. Non il n'est pas comme eux, comme le bon peuple qui cherche l'éradication d'une dite race. Humain sans l'être, à l'intérieur, il doit être doppelganger, sans pouvoir, sans rien de particulier à part les yeux qui ne laissent plus rien transparaitre. Pourtant, contrairement à moi, il doit connaitre la satisfaction, la joie, le bonheur de la découverte, tout ce qu'une personne normalement constituée peut se permettre. L'amour même. Ce qui m'intrigue, ce qu'il veut m'apprendre sans pour autant le remarquer. Je ne connais que la peur, la fatigue, la colère. Méfiance de la bestiole en danger qui préférera se reculer plutôt que d'avance, qu'importe les dires de son interlocuteur, il n'a plus confiance, en personne. Llyr repasse une dernière fois sur mes joues, sur ma mâchoire, un frisson me traverse l'échine. « Et si mes paroles ont 'un peu' d'importance à tes oreilles, alors j'en suis ravi... Vraiment. » Le contact est rompu. Un peu n'est pas assez prononcé, j'ai peur qu'il ne comprenne pas là où je veux en venir. C'est de la maladresse un peu stupide, comme le gamin qui apprend à marcher. Progressivement tout parait de plus en plus simple, je suis au stade premier, là où je tombe sans cesse, je préfère être à quatre pattes que de voir la terre aussi loin. « Un peu, un peu, j'ai peut-être pas assez poussé le truc, mais, tu dois voir où je veux en venir. » Et là c'est le drame. Bien évidemment qu'il ne peut pas regarder, encore moins voir. Le verbe est mal choisi, je me sens bien mal à l'aise d'un coup. Mes prunelles s'écarquillent alors que par pure curiosité, à mon tour, mes paupières s'écrasent sur mes iris, ne laissant rien de visible. Mes mains se posent sur son visage, je peux sentir les traits de son visage toujours aussi doux, son sourire s’agrandir. Rayonnant, même quand le monde de la nuit s'abat sur ma vision. « Me demande, comment tu fais à "voir" les traits, rien qu'avec tes doigts, ça doit être difficile, non ? » Toute une technique, pour moi ce n'est qu'un vague gribouillage, qui se transpose avec la photographie que j'ai de lui. Des yeux clairs me rappelant un ciel sans nuages, des cheveux blonds, des traits loin d'être durcis par son vécu. Comment survivre en étant dans un tel état ? Je ne puis y répondre, lui non plus je pense. Après tout, c'est une question qui parait bien confuse, bien étrange. Cette facilité à surmonter les griffures du temps, les poings des autres. Se battre pour vivre, pour se prouver qu'il ne suffit pas d'un joli bijou pour avoir des yeux qui pétillent. Des moments simples, et pourtant, cachés derrière cette fine couche de peau, ils brillent d'une lueur que je ne connaissais pas, que je connaitrais encore certainement tant que sa voix continuera de résonner das mes pensées. Je veux tenir debout pour une raison, pour l'entendre rire encore, le voir sourire, remballer avec toute la joie du monde mes phrases peu anodines. Ce n'est pas lui qui passe mon temps à le protéger, c'est lui qui m'offre cette armure qui je construis au fil des années passées à parler. Je ne l'avais pas, ou alors, était-elle tellement fine qu'un rien pouvait me faire baisser les yeux. Je veux les garder haut, je veux faire office du regard sur ses compatriotes qu'il n'a pas. Et tant que je serais debout, les monstruosités lui seront dissimulées le plus possible. Et tant que je marcherais la tête haute, la bête ne prendra par le dessus. Plus personne ne peut me faire de mal, plus maintenant.



LAURA.
Hola le bon petit peuple ! :029:
Laura, 17 ans, coincée en Alsace depuis toujouuuuurs. Je sais plus comment j'ai découvert le forum, je suis tombée dessus y'a plusieurs moi et là, une amie à moi est venue me dire comme quoi il avait réouvert, le temps de trouver un personnage et pouf me voilààà.  Tout cas, sachez que le forum est énorme, les annexes bien complètes et j'hésiterais pas à vous harceler de MP.  
icon ; chest.
so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 7_zps5852c5f3


Dernière édition par Angus Weaver le Mer 3 Juil - 19:59, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyVen 28 Juin - 12:46

Bienvenue parmi nous ! Ton personnage promet de ce que j'en ai lu, hâte d'en savoir plus !
En tous cas merci pour les compliments ça fais plaisir :029: 

Bonne chance pour ta fiche ! Je suis moins douée au niveau des dopple du coup si tu as des questions tu peux mp Léopold ^^ Si tu as des questions sur autre chose tu peux me mp moi.
Et si t'a pas de questions tu peux mp quand même *PAN*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyVen 28 Juin - 13:23

Bienvenue ! :007: 
*prend note du nom et prénom et prépare ses ustensiles*
Gros coup de coeur pour le prénom et l'avatar. ^^
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kira Kitsyne
Kira Kitsyne
FUCKING MASTER,
big bad boss.
so stay away from me. the beast is ugly. (angus) AdorableDecentAmericanquarterhorse-max-1mb
SIGNALEMENT : Scientifique folle, créatrice de machines possédant une âme.
U.C.

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 2702
TRESORS VOLES : 12375
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Perfide docteur Frankenstein, visage trouble de la folie, ange destructeur.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyVen 28 Juin - 17:43

J'avoue le choix du prénom et de la trombine déglingue!
Tu gère la fougère, baby!

Et oui, pour les questions niveau Doppel, tu peux me les envoyer direct dans ma jolie petite boîte mp ;)

_________________
Mon allégresse macabre a fait place à de l'amertume, et je pleure sur moi-même, sans parvenir à trouver la moindre consolation dans tout cela, je pleure, je sanglote "Je veux juste être aimé", maudissant la terre, et tout ce qu'on m'a enseigné : les principes, les différences, les choix, la morale, le compromis, le savoir, l'unité, la prière - tout cela était erroné, tout cela était en vain. Tout cela se résumait à : adapte-toi, ou crève. - BRET EASTON ELLIS

code par Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
http://perditioncity.forumactif.org
Invité
Invité
Anonymous

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyVen 28 Juin - 18:31

elyon, ohmy Emilia. so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 1336383924 Merci beaucouuup, j'hésiterais pas dans ce cas. so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 468577721 
zacharias, léopold, OMG DES TWINS AVEC NKOLAAAAAAAAAAAJ. :plz: so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 1974466827 Je meurs devant tant de topissitude. Merci à vous deux et contente que l'avatar et le pseudo plaisent ! so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 807246977 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyDim 30 Juin - 21:38

T'es bo. J'peux te manger ? :plz: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyLun 1 Juil - 14:47

As-tu fini ta fiche? J'ai l'impression que oui mais je suis pas sure comme c'est pas indiqué o.o
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyLun 1 Juil - 23:37

Ah non non, je n'ai pas fini ma fiche. so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 468577721 
Il me reste encore un paragraphe, pardon, j'le précise quelque part que c'est encore en cours. so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 4050969007
Puis Llyr, de toi à moi, j'suis plus apte à te mordre en premier. :lys: 
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kira Kitsyne
Kira Kitsyne
FUCKING MASTER,
big bad boss.
so stay away from me. the beast is ugly. (angus) AdorableDecentAmericanquarterhorse-max-1mb
SIGNALEMENT : Scientifique folle, créatrice de machines possédant une âme.
U.C.

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 2702
TRESORS VOLES : 12375
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Perfide docteur Frankenstein, visage trouble de la folie, ange destructeur.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyMar 2 Juil - 7:53

T'ais-je dis que j'adorais ta signature? so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 4050969007 

_________________
Mon allégresse macabre a fait place à de l'amertume, et je pleure sur moi-même, sans parvenir à trouver la moindre consolation dans tout cela, je pleure, je sanglote "Je veux juste être aimé", maudissant la terre, et tout ce qu'on m'a enseigné : les principes, les différences, les choix, la morale, le compromis, le savoir, l'unité, la prière - tout cela était erroné, tout cela était en vain. Tout cela se résumait à : adapte-toi, ou crève. - BRET EASTON ELLIS

code par Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
http://perditioncity.forumactif.org
Invité
Invité
Anonymous

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyMar 2 Juil - 12:33

Row, j'suis super contente qu'elle te plaise dans ce cas ! so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 225182197 so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 1974466827 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyMer 3 Juil - 18:50

MODERATION DE FICHE.
Franchement j'adore Angus. C'est un gros coup de coeur ♥ Je ne saurais pas expliquer les raisons, c'est un tout. Ton style, ta façon d'écrire, de le transmettre...Il est parfait. J'espère un jour le croiser en jeu !

Félicitations, tu es validé !
Avant toute chose, va vérifier que ton avatar est bien indiqué comme pris dans le bottin. Ensuite, il te faudra aller zieuter du côté des demandes de liens afin de tisser des relations, puis tu pourras créer ta fiche de rp dans récits d'aventures, sans oublier de te chercher un emploi et un logement, dans la partie grandes espérances qui réunit toutes les demandes vis à vis du personnage. Ainsi tu peux demander la création de lieu ou de nouveau clan !
Enfin, si ton p'tit frère ou ton papa te manque, tu pourras toujours créer un scénario.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyMer 3 Juil - 18:54

Raaw merci, ça m'fait super plaisir ! so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 1336383924 so stay away from me. the beast is ugly. (angus) 468577721 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyMer 3 Juil - 19:04

Pour info, tu peux lui enlever sa puce quand il est enlevé. Ca serait logique que ses ravisseurs lui enlève sa puce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyMer 3 Juil - 19:55

Ah oui pardon, j't'avoue que j'y ai pas pensé sur le coup. :bison: 
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Kira Kitsyne
Kira Kitsyne
FUCKING MASTER,
big bad boss.
so stay away from me. the beast is ugly. (angus) AdorableDecentAmericanquarterhorse-max-1mb
SIGNALEMENT : Scientifique folle, créatrice de machines possédant une âme.
U.C.

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 2702
TRESORS VOLES : 12375
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Perfide docteur Frankenstein, visage trouble de la folie, ange destructeur.
INVENTAIRE: Les armes, véhicules, et objets dont dispose votre personnage sous forme de liste. Tout peut s'acheter pour qui s'en donne les moyens. (voir l'armurerie pour dépenser vos points et acquérir des objets).
DISPONIBILITE RP: Libre, complet ou indisponible, vous pouvez aussi indiquer un ralentissement ou une absence ici !
so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) EmptyJeu 4 Juil - 7:21

Bah pas grave, c'est toi qui voit.

_________________
Mon allégresse macabre a fait place à de l'amertume, et je pleure sur moi-même, sans parvenir à trouver la moindre consolation dans tout cela, je pleure, je sanglote "Je veux juste être aimé", maudissant la terre, et tout ce qu'on m'a enseigné : les principes, les différences, les choix, la morale, le compromis, le savoir, l'unité, la prière - tout cela était erroné, tout cela était en vain. Tout cela se résumait à : adapte-toi, ou crève. - BRET EASTON ELLIS

code par Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
http://perditioncity.forumactif.org
Contenu sponsorisé

✥ ELECTRIC DREAM.so stay away from me. the beast is ugly. (angus) _
MessageSujet: Re: so stay away from me. the beast is ugly. (angus)   so stay away from me. the beast is ugly. (angus) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

so stay away from me. the beast is ugly. (angus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les âmes mortes ::  :: Trou Noir-