LE FORUM VA ÊTRE RESTRUCTURÉ

Partagez | 
 

 Renaissance † born to die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FONDATRICE.
branche stösser
Kira Kitsyne
avatar
FUCKING MASTER,
big bad boss.


SIGNALEMENT : Scientifique folle, zombie s'étant créer elle-même, ultime folie
U.C.

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 2133
TRESORS VOLES : 6558
CRÉDITS : Alas & Tumblr
FONDATRICE.branche stösser

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Renaissance † born to die   Dim 14 Fév - 0:35


Moira Ó Mordha

Feat. Tilda Swinton.
Âge au moment du décès: Abordait les 55 ans avant de subitement mourir dans le processus ayant fait d'elle une zombie Origines: Né d'une mère allemande et d'un père écossais, elle aurait aussi des origines scandinave du côté maternel, cela s'en ressent dans son physique, sa peau blanche, ses cheveux blond platine et son physique atypique. Occupation: Scientifique fou bossant pour la branche Stösser qu'elle dirigeait avant de s'auto-zombifié, acte qui lui a valu d'être rétrograder et mise sous surveillance. Date de la réanimation: S'est auto-zombifié il y a deux mois de cela, commence à peine à ressentir sa nouvelle nature. Etat actuel: libre est un bien grand mot, sa dépendance aux drogues la lie excessivement bien au syndicat sans lequel elle serait perdue, et avec qui elle avait déjà des liens assez préoccupant quand à la question de la liberté. Clan: Le syndicat, camp qu'elle avait choisi après son bannissement de la citadelle, et qui depuis est devenu comme une famille, c'est à dire, que c'est compliqué, entre amour et haine. Traits de caractère: La folie ronge sa cervelle depuis un sacré bout de temps déjà. Froide, dépourvue d'humanité, de morale, de conscience du prix de la vie, de sa préciosité, elle est un être plus froid que les machines produites par Pinxit. Venue au monde comme ça. Complètement détachée, sociopathe ou plutôt psychopathe de haut level. Elle est passionnée par la science et les expériences. Toutes les expériences. Elle n'a aucune limite, aucune restriction, ne se plie pas aux lois ni aux convenances, agit à sa guise et est particulièrement obstinée quand elle a une idée en tête. C'est également une junkie, du fait de sa condition, mais elle avait déjà des dépendances aux opiacés avant même de devenir zombie. Narcissique, elle s'aime avant tout, et se trouve franchement plus intelligente que la moyenne, ne le cachant d'ailleurs pas. Différente, elle ne cherche pas spécialement à cacher ce qu'elle est, ni à se rendre plus sympathique. Groupe: Undead, zombie quoi.

Questionnaire.
Quels sont les points forts de votre personnage: Une mort vivante ne ressentant ni la faim, ni la soif, ni l'envie de dormir avec le cerveau d'un scientifique de génie, quoi de mieux? Excepté bien sûr que sa folie et son état de zombie change la donne, n'est-ce pas? Néanmoins, la demoiselle est infatigable, et obsédée plus que jamais par ses expériences, et sa volonté de faire avancer la science, ne croyez pas que ça soit spécialement dans le bon sens. Elle n'a pas forcément conscience d'ailleurs de la force dont elle se retrouve doté et casse parfois un tas de trucs. Dévorant un tas de bouquins, elle dispose d'une grande culture pour quelqu'un vivant dans le ghetto.
Et ses faiblesses ? Ne sait pas se battre, ni se défendre d'ailleurs, n'a aucune connaissance dans les armes à feu, ni en technique de survie, mais qu'importe puisqu'elle est mort n'est-ce pas? Son inconscience de l'importance de la vie s'applique autant aux autres qu'à elle-même, autrement dit, elle est un danger pour les autres autant que pour elle. Psychopathe, elle est dérangée, ce qui fait d'elle un électron libre passablement dangereux, à surveiller en permanence.
A-t-il été amélioré ? Non, elle n'avait aucune amélioration d'aucune sorte, les machines n'étaient pas sa passion, l'anatomie humaine et sa génétique oui.
Etes vous sensibles aux descentes ? Au vu du fait qu'elle fasse elle-même ses coktails et qu'ils puissent varier en fonction de ce qu'elle y met, de la dose qu'elle prend, les descentes sont plus présentes chez elle que chez les autres. Pendant celles-ci elle peut soudainement se mettre à pleurer comme un bébé, à avoir des pensées suicidaires ou au contraire à être envahi par une étrange mélancolie où elle voudrait voir le monde brûler.
Suivrait-il des rumeurs ? Aimant les expériences, toutes les expériences, elle est évidemment très sensibles aux aventures. Mais surtout, elle suit avidement toutes les rumeurs en lien avec la citadelle puisqu'elle rêve d'y retourner, entre autre pour tuer ceux qui l'en ont banni et récupérer quelques affaires à elle, mais aussi parce qu'elle estime appartenir à l'élite, entre autre quoi.
Votre personnage est-il libre? et si oui, comment cela s'est-il produit ? S'étant zombifié elle-même avec l'aide de son assistant de l'époque, elle ne dépend donc pas du tout de Pinxit même si, elle a bossé pendant longtemps pour eux et qu'ils pourraient vouloir lui mettre la main dessus sachant qu'elle bosse maintenant pour le syndicat. Mais, pour en revenir à nos moutons, elle est donc un zombie libre dans la mesure où elle dépend du syndicat pour ses doses. Evidemment celui-ci n'a pas l'intention de la lâcher, il la fait d'ailleurs surveiller.

SYMPHONIE EN MAJEUR.

1990 Venue au monde de Moïra dans une famille écossaise établie à Londres. Papa est un physicien, maman une biologiste, ils veulent avoir des enfants d'un niveau intellectuel supérieur. Moïra baigne donc dans la science très tôt. Ses expériences sont encouragées même celles sur le chat. La petite fille qu'elle est dérange et perturbe les autres enfants mais aux yeux de sa famile, elle est quasiment normale. 2015 Moïra a vingt cinq ans, jeune et belle, ambitieuse, elle est approchée par l'industrie pharmaceutique qui veut l'aider à financer la fin de ses études et son doctorat en échange d'une embauche direct quand elle sort de ses études. La jeune femme accepte, naturellement. Durant cette même époque, elle croise la route d'un autre psychopathe qui tue des étudiantes pour les manger. Elle manque d'être sa cible en cherchant à le percer à jour. Curieuse et envoûté, elle joue quelques mois au chat et à la souris jusqu'à ce qu'il se fasse attraper par la police. 2020 A peine est-elle embauchée que la situation se dégrade en Angleterre, des émeutes ont lieux, elle s'enferme alors dans son appartement à Londres. Sous l'effet du stress dû aux émeutes, elle manifeste des tics et des tocs qu'elle soigne à coup d'opiacé qu'elle se file en intraveineuse. 2026 Son appartement de Londres était devenu une vraie prison dont elle ne sortait plus du tout. Son grand frère la force à déménager en Ecosse, à Edimbourg. Il lui trouve un boulot dans l'année qui suit à Pinxit Industrie. Elle n'aime pas les robots mais c'est un boulot qui paie bien alors elle se plie au jeu. 2032 Aménagement à la Citadelle. Elle emporte avec elle tous les livres qu'elle a pu sauver. Se constitue une véritable forteresse de solitude. Son frère est mort l'année d'avant lors d'une émeute. Elle ne l'a étrangement guère pleuré même si elle en était proche. Se fait de nouveaux amis dans la Citadelle, bosse énormément pour Pinxit, passe son temps au labo à faire ses expériences. 2037 Cela fait quelques années maintenants qu'elle fait des expériences non autorisées sur les patients passant entre ses mains. Cela finit par se remarquer. Elle passe alors en commission éthique et se fait renvoyer du laboratoire de Pinxit en dépit de ses talents et de ses connaissances. Rapidement, elle est bannie de la Citadelle, faute de moyen de payer son loyer très coûteux. Elle est donc descendue au ghetto. 2039 Le laboratoire clandestin qu'elle a monté a tant de succès qu'il attire le syndicat qui décide de le fusionner à sa branche médicale, les Stösser. Au bout de quelques temps, les talents de la scientifique se font remarqué et elle monte en grade. Parallèlement elle continue ses expériences notamment sur des paumés qui tombent entre ses griffes. Elle paie ses cobayes avec des tickets de rationnement, de la bouffe, des améliorations gratuites, de la drogue, n'importe quoi. 2045 Fascinée par les zombies, elle a réussit deux ans auparavant à synthétisé la drogue afin de permettre au syndicat de "libérer" des zombies, ce qui, en clair, veut dire les voler à Pinxit. Mais cela ne lui suffit pas. Elle veut connaître l'ultime expérience et se zombifie elle-même. Le syndicat l'apprend, bien sûr, et le prend très mal. Ils ne la gardent avec eux que parce qu'elle est la seule avec de telles capacités et connaissances mais désormais elle est sous étroite surveillance et perd la direction de la branche des Stösser.


EDEN MEMORIES.
La nana tordue qui a eu l'idée d'un univers futuriste avec des mutants et des zombies.
icon ; art_in_disguise; ban: tumblr ; avatar: Eden Memories.

_________________
Mon allégresse macabre a fait place à de l'amertume, et je pleure sur moi-même, sans parvenir à trouver la moindre consolation dans tout cela, je pleure, je sanglote "Je veux juste être aimé", maudissant la terre, et tout ce qu'on m'a enseigné : les principes, les différences, les choix, la morale, le compromis, le savoir, l'unité, la prière - tout cela était erroné, tout cela était en vain. Tout cela se résumait à : adapte-toi, ou crève. - BRET EASTON ELLIS

code par Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
http://perditioncity.forumactif.org
FONDATRICE.
branche stösser
Kira Kitsyne
avatar
FUCKING MASTER,
big bad boss.


SIGNALEMENT : Scientifique folle, zombie s'étant créer elle-même, ultime folie
U.C.

INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 07/11/2012
MENSONGES PROFÉRÉS : 2133
TRESORS VOLES : 6558
CRÉDITS : Alas & Tumblr
FONDATRICE.branche stösser

✥ UNDER MY SKIN.
SUSPICIOUS MINDS.
POSSESSIONS:
RELATIONS :
MessageSujet: Re: Renaissance † born to die   Dim 14 Fév - 0:55


born to die

Not quiet dead.
Mourir. Tuer. Prendre une vie. Tous ces grands mots, ces belles paroles, et ce silence impressionnant qui vient juste après que vous les ayez dit. Vous avez remarqué à quel point les hommes deviennent faibles et fragiles devant la mort, à quel point ils la craignent? Les hommes ne respectent pas grand chose, mais la mort, elle leur fera toujours peur, quoi qu'il arrive. Même si nous inventions le remède contre elle, ils en auront encore peur. Pourtant, nous avons fait les zombies! Je n'ai pas été à l'origine du projet mais j'aurais volontiers bosser dessus. Une telle idée m'a toujours travaillé. Forcément quand on s'intéresse à l'homme et à la science, l'envie de caresser l'immortalité nous touche tous. Faust. Mythe éternel qui nous a tous pénétré, enfin, nous, les scientifiques bien sûr. Je sais bien que nous sommes différents du commun des mortels. Ils ne savent pas ce que c'est, d'avoir un cerveau si intelligent, de tout enregistrer si facilement, de tout avoir à porter de neurone, d'être si en phase avec son monde!
Alors, oui, j'ai céder à la tentation, comme on dit. Je me suis tué et ressuscité. Même le Christ n'a pas mieux fait. J'ai enfoncé l'aiguille dans mon bras et j'ai envoyé toute la sauce sachant que je n'y survivrais pas. Je me doutais qu'il y avait de grandes chances pour que cela fonctionne, n'empêche que, vous avez toujours ce petit doute qui vous vient insidieusement en vous, pénètre votre chair et se fait obsession. Le fameux et si? Et non. J'étais morte, cliniquement, et je ne le suis plus ou du moins, je le suis pour toujours. Morte et vivante à la fois. Fascinant. Zombie est le terme qu'ils utilises, je préfère dire non vivante ou non morte, comme vous voulez. Et le must c'est que je n'ai même pas besoin de sucer les veines de qui que ce soit. Juste besoin de ma dose. Je suis une scientifique alors me fournir ma propre dose chaque mois, au minimum n'est pas un problème. Je sais ce que je fais non? Je l'ai déjà fait. J'ai synthétisé cette drogue pour le syndicat afin qu'ils aient leurs petits esclaves. Amusant non? Je pourrais les libérer si je voulais. Non, c'est faux. Je pourrais pas. Je ne voudrais pas. La drogue c'est si grisant, on y revient toujours, vous ne croyez pas?
Me voilà donc, entre deux états, la vie et la mort, planant au milieu, m'enfilant tout ce que je veux dans les veines, jouant à Dieu, distillant les drogues dans ma cervelle avec délectation, et observant ses ravages sur mon corps devenant peu à peu étranger, pas à moi, mais à l'humanité. La peau sur les os, grande et maigre, j'impressionne toujours. Les enfants reculent, sont parfois effrayés, mais il suffit que je leur tende un ticket de rationnement sous leurs yeux affamés pour qu'ils me suivent. Une fois que je les ais ferrés, je sais qu'ils iront avec moi jusqu'au labo, et qu'ils se plieront à mes ordres. Une fois allongé sur la table, ils sont foutus. Ma dernière obsession, provoquer la mutation chez des personnes n'ayant pas présenté de déchirure. Je m'amuse comme une folle voyez-vous, avec mes expériences, car elles n'ont jamais de limite, ni de fin, et ce n'est pas le syndicat qui m'en imposera même si maintenant ils m'ont collés à mes basques un espèce de toutou mécanique qui surveille mes faits et mes gestes.


_________________
Mon allégresse macabre a fait place à de l'amertume, et je pleure sur moi-même, sans parvenir à trouver la moindre consolation dans tout cela, je pleure, je sanglote "Je veux juste être aimé", maudissant la terre, et tout ce qu'on m'a enseigné : les principes, les différences, les choix, la morale, le compromis, le savoir, l'unité, la prière - tout cela était erroné, tout cela était en vain. Tout cela se résumait à : adapte-toi, ou crève. - BRET EASTON ELLIS

code par Eden Memories
Revenir en haut Aller en bas
http://perditioncity.forumactif.org
 

Renaissance † born to die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign in Blood ::  :: Autopsie :: ARCHIVES FICHES-