Bienvenue
sur Les âmes mortes Invité
L'équipe te souhaite de t'amuser parmi nous !
Roulette russe !
Participez à la nouvelle animation et jouez avec le MJ !
Suis le fil d'intrigue
Et découvre le nouvel épisode de l'intrigue principale !
L'incroyable chasse au trésor !
Lancez-vous dans la chasse aux easters eggs !
Nouveauté
Faites la connaissance des technomanciens et explorez avec eux la matrice
Recrutement
Vous avez la fibre administrative ? Alors répondez au recrutement staffieux !

Partagez | 
 

 Meet & greet | Ft.Ephrem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SOLITAIRE.
Anatoliy Hrebenyuk
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Technomancien indépendant, recherché par Pinxit Inudstries après leur avoir fait faux bond. Si vous avez besoin de lui, c’est lui qui trouvera et pas l’inverse
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 20/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 18
TRESORS VOLES : 283
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Un fantôme. Peu connaissent sa véritable identitée et son passé. Il est décrit par Pinxit comme un fugitif dangereux.
INVENTAIRE: Des appareils éléctroniques en tout genre, des moyens de communications désuets
DISPONIBILITE RP: Libre
MessageSujet: Meet & greet | Ft.Ephrem    Dim 2 Sep - 22:43

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk


Il joue des coudes pour se faufiler à travers la foule de la gare. Il a planté le décor : il a décidé de la vitesse des trains, aucun ne s’arrête. C’est juste pour le plaisir des yeux, c’est juste pour les voir passer à toute allure au bord des quais, les voir se croiser, se dépasser. Vêtu d’un somptueux costume noir, Anatoliy qui avait pris l’apparence d’un vieillard, peine à rejoindre un banc sur lequel se trouve déjà une vieille femme. Une fois installé, il semble regarder le vide. Il s’amuse : il fait défiler les trains à reculons, certains progressent sur des rails situés au plafond, il construit sa propre réalité. Mais bientôt, quelqu’un ne peut s’empêcher de corriger ces anomalies, quelqu’un de suffisamment doué pour défaire la volonté d’Anatoliy. « C’est très impressionnant. » dit-il en souriant.

En se retournant, une figure étrange se distingue du reste de la foule. Un homme dont l'apparence évoquait une sorte de spectre ou quelque chose dans le genre est planté là au beau milieu de ce grand hall de gare dont l’inspiration vient directement de l’architecture soviétique pendant la guerre froide. Il ne connait pas son nom, mais il sait de qui il s’agit. Les deux hommes se sont déjà échangés des mots, mais jamais aucune rencontre virtuelle et encore moins réelle n’a pu se mettre en place ; tout du moins, jusqu’à aujourd’hui. L’étrange figure se rapproche lentement du banc tandis qu’Anatoliy ne peut s’empêcher de sourire. « J’ai cru comprendre que tu me cherchais… » dit-il presque à voix basse. Quelques erreurs dans le code font leurs apparitions par-ci par-là : des personnes se dédoublent, les trains sont remplacés par des camions et le toit de la gare a disparu : les deux hommes sont en train de lutter pour conserver l’emprise sur la matrice. Il ne s’agit pas d’une dispute, mais simplement… d’une sorte de discussion entre technomanciens.

Mais très vite, Anatoliy reprend le dessus : c’était sa gare, sa vision, son monde. De force, il déconnecte l’étrange figure et fait de même aussitôt. Le retour à la réalité se fait non sans mal, surtout lorsque d’une belle gare, on passe à un bar miteux et l’on comprend immédiatement pourquoi certains n’hésitent pas à passer leurs vies dans la matrice. Plongé dans la pénombre, Anatoliy se tient debout à côté de l’homme mystère, assis sur un tabouret accoudé au comptoir. « … Et bien me voilà ! » s’exclame Anatoliy qui n'avait pas pu s’empêcher de mettre en place cette petite mise en scène. Plus de déguisement de vieillard, plus de figure étrange, il ne restait plus que la réalité, il ne restait plus que deux hommes qui avaient sans doute beaucoup à se dire.


Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Ephrem Fedorov
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Hackeur disparu, réputé pour ses actes terroristes, il semble avoir totalement disparu après son dernier coup d'éclat, un message illuminant la ville.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 19/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 61
TRESORS VOLES : 498
CRÉDITS : A voir

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    Mer 5 Sep - 10:02

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk


La première fois qu’il a compris qu’il contrôlait la matrice sans avoir besoin de taper de code sur un clavier, de se connecter avec le holoband, d’utiliser la moindre interface, la moindre machine, Ephrem était en train de lancer une attaque contre Pinxit Industrie. Il n’y a pas prêté attention, car il avait d’autres chats à fouetter. Ce n’est qu’après, une fois l’attaque réussie, qu’il a ressenti un frisson glacé. Que s’était-il passé alors ? Il ne se souvenait pas d’avoir voulu vraiment modifier les couleurs, il n’était pas là pour cela, pourtant, quand il est revenu sur les lieux du crime, les murs étaient bels et bien peint en rouge. En cyrillique c’est le même mot pour belle comme pour rouge. C’était l’une des petites obsessions de Ephrem. Cette dualité. Et à présent, elle figurait littéralement ici, sur ce mur. Il fit mine de repartir quand il senti une autre présence. Le mur en rouge se couvrit d’humidité et bientôt une pluie fine se mit à tomber. En se tournant, il distingua un vieillard qui lui adressa un sourire avant de disparaître dans la foule.

Ephrem devait croiser sa route par la suite plusieurs fois. Sans jamais parvenir à lui parler, à l’approcher. L’autre n’était qu’un spectre, à sa manière. Douce ironie puisque le spectre c’était son apparence, son avatar. Un squeleton tiré d’un vieux jeu vidéo qu’il avait laminé gamin. Cet autre qui paraissait posséder les mêmes talents que lui l’obsédait. Quand Ephrem a finit par comprendre ce qui ne tournait pas rond chez lui, ce qui n’était normal, il se terra. Sa dernière attaque, ses dons, et l’incident de l’immeuble avec la descente de Pinxit, cela avait achevé de le convaincre qu’il devait s’enfuir, disparaître. Plonger dans les entrailles de la belle, de la rouge, de Moscou. Il s’y réfugia, loin de toute connexion, de toute électricité, de tout écran. Il pensait y être à l’abri. Que tout ça allait finir par disparaître, se tasser. Et une nuit, il rêva non pas d’infectés plein de bave mais de la matrice. A son réveil, il réalisa qu’il s’était vraiment connecté et que de rêve en fait, il avait été faire une balade là-bas.

A présent, la fuite était finie. Il devait savoir. Ce qu’ils étaient. Des Dvoïniks, sans nul doute. Il ne voyait d’autre explication tout en espérant en secret qu’il en existe une, cachée, qu’il n’aurait songé, qu’il ne connaîtrait. C’était peut-être pour cela qu’il s’était mis en quête de l’autre, qu’il voulait faire sa rencontre et mettre fin à ce mystère. Plus encore, il voulait savoir ce qui l’attendait. Plus qu’une solitude à tuer, c’était en quête de réponses qu’il était venu jusqu’à ce bar sombre, mal famé, royaume de la Bratva où il est certain de ne risquer de croiser un quelconque bras armé de Pinxit. C’est ici qu’il se sent en sécurité, une zone de confort nécessaire à la rencontre. Cette sécurité plaisant sans doute au comparse qu’il invite.

Cette vision d’une gare impossible, idéale autant qu’effrayante, était ainsi une offrande de l’autre. L’autre qui n’est qu’un jeune homme, à peine sorti de l’adolescence. Ephrem regarde de côté son voisin de comptoir, étonné par cette jeunesse troublante. Peut-être qu’un brin de jalousie, sournoisement introduit dans sa caboche et ne demandant qu’à s’y développer, est aussi à l’œuvre dans ce regard quelque peu méfiant qu’il lui jette. Et puis, Ephrem mord sa lèvre inférieure. Timidité maladive, anxiété, terreur paranoïaque, l’autre a toujours été un ennemi, et lui-même, une île. Communiquer se fait au prix d’une souffrance, d’un élan mué par une plus grande terreur, un besoin nécessaire, vital. « Te voilà. » répète-t-il avec un regard fuyant, basculant sur les bouteilles s’alignant face à eux.

« Nous voilà. » affirme-t-il en se concentrant sur une bouteille de mauvaise vodka bon marchée. Affirmation positive, élan rassurant, sur la potentialité de cette rencontre. Le sauve-conduis espérer. « Nous sommes pareil… » hésitation quand à cette possibilité, Ephrem manque d’assurance, de connaissance, troublé par leur nature même, inquiet quand à son explication. Il jette un œil inquiet à l’autre qui détient peut-être, sans doute, plus de réponses. « Depuis quand arrives-tu à faire… ce que tu fais. » Nouvelle hésitation. Incapacité inavouée de parler franchement, de choisir les mots, de se découvrir, d’énoncer une simple et peut-être tragique vérité. Ce qu’ils sont. Il ne peut laisser le mot franchir ses lèvres, ses doutes ne trouvent leur force que dans l’obscurité, la pénombre, et le silence.



Dernière édition par Ephrem Fedorov le Sam 15 Sep - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SOLITAIRE.
Anatoliy Hrebenyuk
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Technomancien indépendant, recherché par Pinxit Inudstries après leur avoir fait faux bond. Si vous avez besoin de lui, c’est lui qui trouvera et pas l’inverse
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 20/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 18
TRESORS VOLES : 283
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Un fantôme. Peu connaissent sa véritable identitée et son passé. Il est décrit par Pinxit comme un fugitif dangereux.
INVENTAIRE: Des appareils éléctroniques en tout genre, des moyens de communications désuets
DISPONIBILITE RP: Libre
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    Sam 15 Sep - 14:53

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk


Le retour à la réalité avait toujours quelque chose de … tripant. Dans la matrice, Anatoliy construisait son propre monde, sa propre vision, tandis que là, c’était lui qui devait se reconstruire et adapter sa vision à un monde bien réel qui existait déjà depuis bien longtemps. Cette perte de contrôle, cette inversion des sens, c’est ça qui l’excitait. Bien loin de son avatar fantastique, le jeune homme avait un visage doux, presque enfantin. Paisiblement, Anatoliy vint s’assoir à côté de son compère technomancien en commandant une bouteille. Amusé par les répétions de son interlocuteur, il ne put s’empêcher de sourire et de balancer doucement la tête, comme pour convaincre une énième fois que oui, il était là en chair et en os, et que c’était bien lui, The Wi$$ard. Et de son côté, Anatoliy ne considérait même pas qu’il s’était trompé de personne : ils s’étaient trouvés.

Nous sommes pareils… Dans cette phrase,  il y avait quelque chose d’assez troublant. À quoi faisait-il réellement allusion ? Il pouvait aussi bien s’agir de leurs talents de technomanciens que, contre toute attente, de leurs apparences. Ils auraient pu être n’importe qui derrière leurs avatars : des femmes, des vieillards. Mais non, ils étaient tous les deux des hommes, probablement dans la trentaine. « Oui, nous sommes pareils ! » répondit Anatoliy comme pour reprendre le petit jeu des répétitions qu’avait entamé son interlocuteur. Serein, il lui tendit la main, en espérant que l’autre fasse de même. « Je vais partir du principe que tu n’as toujours pas trouvé ma véritable identité donc… Je suis The Wi$$ard… Et toi, comment dois-je t’appeler ? » demanda-t-il d’un ton malicieux.

Cette dernière question confortait Anatoliy dans son idée : son nouvel ami était très bon, mais il ne semblait pas savoir ce qu’il faisait réellement. Peut-être même en était-il encore à se demander pourquoi un tel don lui était parvenu ? C’était ça qui avait intrigué l’ukrainien : un tel talent avec si peu d’effort… Indubitablement, ce garçon était à surveiller. Mais nul doute qu’en cherchant Anatoliy, ce n’était pas de la surveillance qu’il convoitait, mais peut-être… des conseils voire même une instruction. Si tel était le cas, Anatoliy serait bien embêté, car depuis le temps avec tout ce qu’il avait vu, il ne voyait pas ce qu’il pourrait lui apprendre de plus. « Je ne sais plus… répondit-il le regard dans le vide. Je me souviens de ces premiers moments où je confondais la réalité avec la matrice : inconsciemment, je recréai dans la matrice ce qui se passait autour de moi dans la réalité, et ce en temps réel. C’était… comme un rêve éveillé, je ne pouvais pas le contrôler. Et puis j’ai appris à transformer ces phases en un rêve lucide ! affirma-t-il. Tu vois ce que c'est un rêve lucide, hein ? Et toi alors ? C’était comment ta première fois ? »

Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Ephrem Fedorov
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Hackeur disparu, réputé pour ses actes terroristes, il semble avoir totalement disparu après son dernier coup d'éclat, un message illuminant la ville.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 19/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 61
TRESORS VOLES : 498
CRÉDITS : A voir

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    Sam 15 Sep - 15:50

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk


Nerveux, Ephrem s’exprime par des phrases courtes qu’il répète comme s’il était une machine bugué. Ce qui est ironique au vu de ses talents. Mais il ne s’imaginait jamais en arriver là, être un hackeur recherché, considéré comme un terroriste, devenant monstrueux. Sa vie avait été si simple, presque trop facile. Pendant toutes ces années, il s’était cru inatteignable, que la Bratva le protègerait quoi qu’il arrive. Il s’était trompé. Il pensait qu’il était un p’ti génie mais en fait, il était juste un mutant, une erreur de la nature. Sur beaucoup de choses il s’était trompé. Et à présent, il se sentait comme une bête traquée. Sa liberté, sa vie, était loin derrière. Vivant, survivant dans un cloaque, comme un rat, surveillant derrière son épaule, monnayant la moindre chose nécessaire à sa survie, il se sentait au bout de la route et pourtant, il était trop jeune pour crever, trop jeune pour laisser tomber, alors il s’accrochait avec l’énergie du désespoir à la vie. Certains diraient comme un petit rat s’accroche au navire alors qu’il coule.

L’autre a l’air si paisible en comparaison, si tranquille, comme s’il comprenait comment ça fonctionnait, comme s’il savait ce qui les attendait et qu’il acceptait son sort. Mais peut-être que l’autre avait été suffisamment malin pour effacer ses traces, suffisamment intelligent pour éviter de froisser l’hydre monstrueuse qu’est Pinxit Industrie. Ephrem le reconnaissait, il avait été tellement stupide, tellement idiot de croire qu’il pourrait s’en prendre à eux et s’en sortir. Evidemment, il ne pensait pas, que leur réponse serait aussi… agressive. Mais étant donné ce qu’il avait été capable de faire… il n’y avait eut qu’une seule déduction possible. Il était l’un de ces mutants. Et puis, il avait vu The Wi$$ard comme il se faisait appeler, pratiquer la même magie que la sienne. Se pouvait-il qu’il soit comme lui ? Qu’il détienne les réponses à ses questions ? Ephrem a les lèvres qui tremblent tant il est inquiet. Révéler son nom, impensable, impossible. Et pourtant… au point où il en est. Tout ce qu’il lui demande c’est son pseudo par sa carte d’identité non ? « Luciole. » murmure-t-il, presque honteux de son pseudonyme.

Ça ne sonne pas si dangereux que cela. Quand il avait commencé, il ne s’imaginait pas devenir l’un des gars les plus recherchés. Il ne s’imaginait pas finir avec une telle étiquette. Il n’était qu’un petit hackeur de seconde zone qui s’était retrouvé sur une mission trop grosse pour lui. Hacker des fichus écrans c’était que dalle pourtant ! Ce qu’il avait fait lors de la descente, ça, ça avait été quelque chose. Si ça se savait, il finirait à un endroit pire que les camps de régression. Il scella ses lèvres devenues blanches à force qu’il les serre. « C’était… les écrans. Le piratage des écrans de Pinxit. Je pensais juste à la mission, et j’ai fait… j’ai fait ça tout seul. Sans connexion physique. Ensuite… » Ensuite j’ai flippé ma mère, j’ai tout plaqué, et je me suis tiré. La vérité c’est qu’il s’était caché attendant qu’on lui tombe dessus parce qu’il était trop stupide pour trouver un vrai endroit où se cacher. En fait, il n’y aurait jamais pensé, n’aurait jamais osé, sans cette descente… peut-être devrait-il s’estimer chanceux.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    

Revenir en haut Aller en bas
 

Meet & greet | Ft.Ephrem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les âmes mortes ::  :: Taganski-