Bienvenue
sur Les âmes mortes Invité
L'équipe te souhaite de t'amuser parmi nous !
Roulette russe !
Participez à la nouvelle animation et jouez avec le MJ !
Suis le fil d'intrigue
Et découvre le nouvel épisode de l'intrigue principale !
Nouveauté
Faites la connaissance des technomanciens et explorez avec eux la matrice

Partagez | 
 

 Meet & greet | Ft.Ephrem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SOLITAIRE.
Anatoliy Hrebenyuk
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Technomancien indépendant, recherché par Pinxit Inudstries après leur avoir fait faux bond. Si vous avez besoin de lui, c’est lui qui trouvera et pas l’inverse
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 20/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 25
TRESORS VOLES : 359
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Un fantôme. Peu connaissent sa véritable identitée et son passé. Il est décrit par Pinxit comme un fugitif dangereux.
INVENTAIRE: Des appareils éléctroniques en tout genre, des moyens de communications désuets
DISPONIBILITE RP: Libre
MessageSujet: Meet & greet | Ft.Ephrem    Dim 2 Sep - 22:43

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk


Il joue des coudes pour se faufiler à travers la foule de la gare. Il a planté le décor : il a décidé de la vitesse des trains, aucun ne s’arrête. C’est juste pour le plaisir des yeux, c’est juste pour les voir passer à toute allure au bord des quais, les voir se croiser, se dépasser. Vêtu d’un somptueux costume noir, Anatoliy qui avait pris l’apparence d’un vieillard, peine à rejoindre un banc sur lequel se trouve déjà une vieille femme. Une fois installé, il semble regarder le vide. Il s’amuse : il fait défiler les trains à reculons, certains progressent sur des rails situés au plafond, il construit sa propre réalité. Mais bientôt, quelqu’un ne peut s’empêcher de corriger ces anomalies, quelqu’un de suffisamment doué pour défaire la volonté d’Anatoliy. « C’est très impressionnant. » dit-il en souriant.

En se retournant, une figure étrange se distingue du reste de la foule. Un homme dont l'apparence évoquait une sorte de spectre ou quelque chose dans le genre est planté là au beau milieu de ce grand hall de gare dont l’inspiration vient directement de l’architecture soviétique pendant la guerre froide. Il ne connait pas son nom, mais il sait de qui il s’agit. Les deux hommes se sont déjà échangés des mots, mais jamais aucune rencontre virtuelle et encore moins réelle n’a pu se mettre en place ; tout du moins, jusqu’à aujourd’hui. L’étrange figure se rapproche lentement du banc tandis qu’Anatoliy ne peut s’empêcher de sourire. « J’ai cru comprendre que tu me cherchais… » dit-il presque à voix basse. Quelques erreurs dans le code font leurs apparitions par-ci par-là : des personnes se dédoublent, les trains sont remplacés par des camions et le toit de la gare a disparu : les deux hommes sont en train de lutter pour conserver l’emprise sur la matrice. Il ne s’agit pas d’une dispute, mais simplement… d’une sorte de discussion entre technomanciens.

Mais très vite, Anatoliy reprend le dessus : c’était sa gare, sa vision, son monde. De force, il déconnecte l’étrange figure et fait de même aussitôt. Le retour à la réalité se fait non sans mal, surtout lorsque d’une belle gare, on passe à un bar miteux et l’on comprend immédiatement pourquoi certains n’hésitent pas à passer leurs vies dans la matrice. Plongé dans la pénombre, Anatoliy se tient debout à côté de l’homme mystère, assis sur un tabouret accoudé au comptoir. « … Et bien me voilà ! » s’exclame Anatoliy qui n'avait pas pu s’empêcher de mettre en place cette petite mise en scène. Plus de déguisement de vieillard, plus de figure étrange, il ne restait plus que la réalité, il ne restait plus que deux hommes qui avaient sans doute beaucoup à se dire.


Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Ephrem Fedorov
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Hackeur disparu, réputé pour ses actes terroristes, il semble avoir totalement disparu après son dernier coup d'éclat, un message illuminant la ville.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 19/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 93
TRESORS VOLES : 690
CRÉDITS : A voir

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    Mer 5 Sep - 10:02

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk


La première fois qu’il a compris qu’il contrôlait la matrice sans avoir besoin de taper de code sur un clavier, de se connecter avec le holoband, d’utiliser la moindre interface, la moindre machine, Ephrem était en train de lancer une attaque contre Pinxit Industrie. Il n’y a pas prêté attention, car il avait d’autres chats à fouetter. Ce n’est qu’après, une fois l’attaque réussie, qu’il a ressenti un frisson glacé. Que s’était-il passé alors ? Il ne se souvenait pas d’avoir voulu vraiment modifier les couleurs, il n’était pas là pour cela, pourtant, quand il est revenu sur les lieux du crime, les murs étaient bels et bien peint en rouge. En cyrillique c’est le même mot pour belle comme pour rouge. C’était l’une des petites obsessions de Ephrem. Cette dualité. Et à présent, elle figurait littéralement ici, sur ce mur. Il fit mine de repartir quand il senti une autre présence. Le mur en rouge se couvrit d’humidité et bientôt une pluie fine se mit à tomber. En se tournant, il distingua un vieillard qui lui adressa un sourire avant de disparaître dans la foule.

Ephrem devait croiser sa route par la suite plusieurs fois. Sans jamais parvenir à lui parler, à l’approcher. L’autre n’était qu’un spectre, à sa manière. Douce ironie puisque le spectre c’était son apparence, son avatar. Un squeleton tiré d’un vieux jeu vidéo qu’il avait laminé gamin. Cet autre qui paraissait posséder les mêmes talents que lui l’obsédait. Quand Ephrem a finit par comprendre ce qui ne tournait pas rond chez lui, ce qui n’était normal, il se terra. Sa dernière attaque, ses dons, et l’incident de l’immeuble avec la descente de Pinxit, cela avait achevé de le convaincre qu’il devait s’enfuir, disparaître. Plonger dans les entrailles de la belle, de la rouge, de Moscou. Il s’y réfugia, loin de toute connexion, de toute électricité, de tout écran. Il pensait y être à l’abri. Que tout ça allait finir par disparaître, se tasser. Et une nuit, il rêva non pas d’infectés plein de bave mais de la matrice. A son réveil, il réalisa qu’il s’était vraiment connecté et que de rêve en fait, il avait été faire une balade là-bas.

A présent, la fuite était finie. Il devait savoir. Ce qu’ils étaient. Des Dvoïniks, sans nul doute. Il ne voyait d’autre explication tout en espérant en secret qu’il en existe une, cachée, qu’il n’aurait songé, qu’il ne connaîtrait. C’était peut-être pour cela qu’il s’était mis en quête de l’autre, qu’il voulait faire sa rencontre et mettre fin à ce mystère. Plus encore, il voulait savoir ce qui l’attendait. Plus qu’une solitude à tuer, c’était en quête de réponses qu’il était venu jusqu’à ce bar sombre, mal famé, royaume de la Bratva où il est certain de ne risquer de croiser un quelconque bras armé de Pinxit. C’est ici qu’il se sent en sécurité, une zone de confort nécessaire à la rencontre. Cette sécurité plaisant sans doute au comparse qu’il invite.

Cette vision d’une gare impossible, idéale autant qu’effrayante, était ainsi une offrande de l’autre. L’autre qui n’est qu’un jeune homme, à peine sorti de l’adolescence. Ephrem regarde de côté son voisin de comptoir, étonné par cette jeunesse troublante. Peut-être qu’un brin de jalousie, sournoisement introduit dans sa caboche et ne demandant qu’à s’y développer, est aussi à l’œuvre dans ce regard quelque peu méfiant qu’il lui jette. Et puis, Ephrem mord sa lèvre inférieure. Timidité maladive, anxiété, terreur paranoïaque, l’autre a toujours été un ennemi, et lui-même, une île. Communiquer se fait au prix d’une souffrance, d’un élan mué par une plus grande terreur, un besoin nécessaire, vital. « Te voilà. » répète-t-il avec un regard fuyant, basculant sur les bouteilles s’alignant face à eux.

« Nous voilà. » affirme-t-il en se concentrant sur une bouteille de mauvaise vodka bon marchée. Affirmation positive, élan rassurant, sur la potentialité de cette rencontre. Le sauve-conduis espérer. « Nous sommes pareil… » hésitation quand à cette possibilité, Ephrem manque d’assurance, de connaissance, troublé par leur nature même, inquiet quand à son explication. Il jette un œil inquiet à l’autre qui détient peut-être, sans doute, plus de réponses. « Depuis quand arrives-tu à faire… ce que tu fais. » Nouvelle hésitation. Incapacité inavouée de parler franchement, de choisir les mots, de se découvrir, d’énoncer une simple et peut-être tragique vérité. Ce qu’ils sont. Il ne peut laisser le mot franchir ses lèvres, ses doutes ne trouvent leur force que dans l’obscurité, la pénombre, et le silence.



Dernière édition par Ephrem Fedorov le Sam 15 Sep - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SOLITAIRE.
Anatoliy Hrebenyuk
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Technomancien indépendant, recherché par Pinxit Inudstries après leur avoir fait faux bond. Si vous avez besoin de lui, c’est lui qui trouvera et pas l’inverse
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 20/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 25
TRESORS VOLES : 359
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Un fantôme. Peu connaissent sa véritable identitée et son passé. Il est décrit par Pinxit comme un fugitif dangereux.
INVENTAIRE: Des appareils éléctroniques en tout genre, des moyens de communications désuets
DISPONIBILITE RP: Libre
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    Sam 15 Sep - 14:53

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk


Le retour à la réalité avait toujours quelque chose de … tripant. Dans la matrice, Anatoliy construisait son propre monde, sa propre vision, tandis que là, c’était lui qui devait se reconstruire et adapter sa vision à un monde bien réel qui existait déjà depuis bien longtemps. Cette perte de contrôle, cette inversion des sens, c’est ça qui l’excitait. Bien loin de son avatar fantastique, le jeune homme avait un visage doux, presque enfantin. Paisiblement, Anatoliy vint s’assoir à côté de son compère technomancien en commandant une bouteille. Amusé par les répétions de son interlocuteur, il ne put s’empêcher de sourire et de balancer doucement la tête, comme pour convaincre une énième fois que oui, il était là en chair et en os, et que c’était bien lui, The Wi$$ard. Et de son côté, Anatoliy ne considérait même pas qu’il s’était trompé de personne : ils s’étaient trouvés.

Nous sommes pareils… Dans cette phrase,  il y avait quelque chose d’assez troublant. À quoi faisait-il réellement allusion ? Il pouvait aussi bien s’agir de leurs talents de technomanciens que, contre toute attente, de leurs apparences. Ils auraient pu être n’importe qui derrière leurs avatars : des femmes, des vieillards. Mais non, ils étaient tous les deux des hommes, probablement dans la trentaine. « Oui, nous sommes pareils ! » répondit Anatoliy comme pour reprendre le petit jeu des répétitions qu’avait entamé son interlocuteur. Serein, il lui tendit la main, en espérant que l’autre fasse de même. « Je vais partir du principe que tu n’as toujours pas trouvé ma véritable identité donc… Je suis The Wi$$ard… Et toi, comment dois-je t’appeler ? » demanda-t-il d’un ton malicieux.

Cette dernière question confortait Anatoliy dans son idée : son nouvel ami était très bon, mais il ne semblait pas savoir ce qu’il faisait réellement. Peut-être même en était-il encore à se demander pourquoi un tel don lui était parvenu ? C’était ça qui avait intrigué l’ukrainien : un tel talent avec si peu d’effort… Indubitablement, ce garçon était à surveiller. Mais nul doute qu’en cherchant Anatoliy, ce n’était pas de la surveillance qu’il convoitait, mais peut-être… des conseils voire même une instruction. Si tel était le cas, Anatoliy serait bien embêté, car depuis le temps avec tout ce qu’il avait vu, il ne voyait pas ce qu’il pourrait lui apprendre de plus. « Je ne sais plus… répondit-il le regard dans le vide. Je me souviens de ces premiers moments où je confondais la réalité avec la matrice : inconsciemment, je recréai dans la matrice ce qui se passait autour de moi dans la réalité, et ce en temps réel. C’était… comme un rêve éveillé, je ne pouvais pas le contrôler. Et puis j’ai appris à transformer ces phases en un rêve lucide ! affirma-t-il. Tu vois ce que c'est un rêve lucide, hein ? Et toi alors ? C’était comment ta première fois ? »

Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Ephrem Fedorov
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Hackeur disparu, réputé pour ses actes terroristes, il semble avoir totalement disparu après son dernier coup d'éclat, un message illuminant la ville.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 19/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 93
TRESORS VOLES : 690
CRÉDITS : A voir

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    Sam 15 Sep - 15:50

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk


Nerveux, Ephrem s’exprime par des phrases courtes qu’il répète comme s’il était une machine bugué. Ce qui est ironique au vu de ses talents. Mais il ne s’imaginait jamais en arriver là, être un hackeur recherché, considéré comme un terroriste, devenant monstrueux. Sa vie avait été si simple, presque trop facile. Pendant toutes ces années, il s’était cru inatteignable, que la Bratva le protègerait quoi qu’il arrive. Il s’était trompé. Il pensait qu’il était un p’ti génie mais en fait, il était juste un mutant, une erreur de la nature. Sur beaucoup de choses il s’était trompé. Et à présent, il se sentait comme une bête traquée. Sa liberté, sa vie, était loin derrière. Vivant, survivant dans un cloaque, comme un rat, surveillant derrière son épaule, monnayant la moindre chose nécessaire à sa survie, il se sentait au bout de la route et pourtant, il était trop jeune pour crever, trop jeune pour laisser tomber, alors il s’accrochait avec l’énergie du désespoir à la vie. Certains diraient comme un petit rat s’accroche au navire alors qu’il coule.

L’autre a l’air si paisible en comparaison, si tranquille, comme s’il comprenait comment ça fonctionnait, comme s’il savait ce qui les attendait et qu’il acceptait son sort. Mais peut-être que l’autre avait été suffisamment malin pour effacer ses traces, suffisamment intelligent pour éviter de froisser l’hydre monstrueuse qu’est Pinxit Industrie. Ephrem le reconnaissait, il avait été tellement stupide, tellement idiot de croire qu’il pourrait s’en prendre à eux et s’en sortir. Evidemment, il ne pensait pas, que leur réponse serait aussi… agressive. Mais étant donné ce qu’il avait été capable de faire… il n’y avait eut qu’une seule déduction possible. Il était l’un de ces mutants. Et puis, il avait vu The Wi$$ard comme il se faisait appeler, pratiquer la même magie que la sienne. Se pouvait-il qu’il soit comme lui ? Qu’il détienne les réponses à ses questions ? Ephrem a les lèvres qui tremblent tant il est inquiet. Révéler son nom, impensable, impossible. Et pourtant… au point où il en est. Tout ce qu’il lui demande c’est son pseudo par sa carte d’identité non ? « Luciole. » murmure-t-il, presque honteux de son pseudonyme.

Ça ne sonne pas si dangereux que cela. Quand il avait commencé, il ne s’imaginait pas devenir l’un des gars les plus recherchés. Il ne s’imaginait pas finir avec une telle étiquette. Il n’était qu’un petit hackeur de seconde zone qui s’était retrouvé sur une mission trop grosse pour lui. Hacker des fichus écrans c’était que dalle pourtant ! Ce qu’il avait fait lors de la descente, ça, ça avait été quelque chose. Si ça se savait, il finirait à un endroit pire que les camps de régression. Il scella ses lèvres devenues blanches à force qu’il les serre. « C’était… les écrans. Le piratage des écrans de Pinxit. Je pensais juste à la mission, et j’ai fait… j’ai fait ça tout seul. Sans connexion physique. Ensuite… » Ensuite j’ai flippé ma mère, j’ai tout plaqué, et je me suis tiré. La vérité c’est qu’il s’était caché attendant qu’on lui tombe dessus parce qu’il était trop stupide pour trouver un vrai endroit où se cacher. En fait, il n’y aurait jamais pensé, n’aurait jamais osé, sans cette descente… peut-être devrait-il s’estimer chanceux.

Revenir en haut Aller en bas
SOLITAIRE.
Anatoliy Hrebenyuk
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Technomancien indépendant, recherché par Pinxit Inudstries après leur avoir fait faux bond. Si vous avez besoin de lui, c’est lui qui trouvera et pas l’inverse
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 20/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 25
TRESORS VOLES : 359
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Un fantôme. Peu connaissent sa véritable identitée et son passé. Il est décrit par Pinxit comme un fugitif dangereux.
INVENTAIRE: Des appareils éléctroniques en tout genre, des moyens de communications désuets
DISPONIBILITE RP: Libre
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    Jeu 27 Sep - 12:46

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk


Cela ne faisait même pas une heure qu’il était dans ce bar que déjà il s’inquiétait qu’on le retrouve. Furtivement, le garçon jeta un coup d’œil sur l’appareil qui avait autour de son poignet et poussa un soupir discret. Il était encore en sécurité, il n’avait probablement d’ailleurs même pas à se préoccuper de ça avant encore deux ou trois bonnes heures, mais c’était plus fort que lui. Tous ces gens dans le bar étaient-ils des clients réguliers ? Comment être sûr que cette serveuse n’était pas une espionne de Pinxit ? Anatoliy restait sur garde, tout en restant calme, car c’était encore la meilleure chose à faire pour rester discret. « Luciole ? Comme c’est mignon ! » déclara sincèrement le technomancien en affichant néanmoins un large sourire. Luciole, Svetlyak en russe… C’était tout de même plus original que ce DarkMoscowKiller qu’il avait dû traquer une fois dans la matrice. Certains manquaient cruellement d'imagination.

Luciole lui fit un résumé de comment ses talents s’étaient révélé. N’importe qui aurait pu comprendre que ces évènements étaient plutôt récents. Le hacker ne semblait pas être d’oublier cette histoire de sitôt, cela avait d’ailleurs l’air de sacrément l’affecter encore aujourd’hui. « Ensuite… ensuite c’est le cauchemar éveillé, compléta Anatoliy d’une voix sombre. Quand on était encore dans la matrice, c’était facile : quand on avait peur, on se déconnectait, on se réveillait en quelque sorte. Mais dans la vie réelle, on ne peut se réveiller et l’on ne peut pas contrôler non plus quand on se rendormira, quand est-ce que l’on retournera dans la matrice. Vraiment, un cauchemar éveillé, pris au piège entre deux mondes…  continua Anatoliy sur sa lancée. Eh bien, j’ai une bonne nouvelle pour toi : ça se contrôle. Plus ou moins. Et ça va te prendre du temps et de l’énergie. Mais au bout d’un moment, tu ne seras plus pris par surprise. » Il se retint de se proposer pour lui apprendre deux trois trucs, non il préférait attendre que Luciole lui fasse la demande, pour être sûr de ne pas s’imposer. À priori, cela n’était pas son problème principal, ou peut-être que si. Mais pourquoi chercher précisément Anatoliy, un des technomanciens les plus difficiles à trouver ? Luciole aurait pu contacter des tas d’autres personnes talentueuses bien plus accessibles et tout à fait capables de lui apprendre à maitriser ses dons.

The Wi$$ard ne put s’empêcher de consulter une nouvelle fois son petit appareil. Si jamais la conversation venait à s’étendre, il inviterait Luciole à changer d’endroit, peut-être même de parler en marchant plutôt que de s’arrêter quelque part. Il demanda à boire, un truc non alcoolisé et finit par se retourner vers son nouvel ami technomancien. « As-tu besoin de mes services ? J’veux dire… de courtier. C’est pour ça que les gens me cherchent en général... » N’avait-il pas parlé de piratage des écrans de Pinxit ? Pour qui travaillait-il alors ? Dans tous les cas, ils avaient un ennemi commun : Pinxit. Il était quasiment évident que ce n’était pas pour les mêmes raisons, mais cela suffisait amplement pour qu’Anatoliy veuille bien venir en aide au jeune hacker.
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Ephrem Fedorov
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Hackeur disparu, réputé pour ses actes terroristes, il semble avoir totalement disparu après son dernier coup d'éclat, un message illuminant la ville.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 19/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 93
TRESORS VOLES : 690
CRÉDITS : A voir

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    Lun 8 Oct - 14:40

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk


Ephrem coula un regard en coin à son comparse. Mignon ça sonnait immédiatement comme une sorte de sarcasme dans la bouche de n’importe qui. Aussi était-il méfiant, mais dans la bouche de son nouvel ami, il ne décela aucune ironie, aucun ton mordant, aucun pli cruel sur ses lèvres. Ephrem avait tendance à scruter les signes d’émotions latente car il avait du mal à comprendre ce que ressentait les autres.
Avant, il y a bien longtemps, il aurait su, quand il communiquait encore avec les êtres vivants de chair et d’os mais cela lui paraissait faire une éternité. Il avait le sentiment que tout ce qui débloquait chez lui avait toujours voulu débloquer, qu’il avait seulement fait bonne figure toutes ces années, parce qu’on attendait de lui qu’il soit normal, comme les autres. Ses parents n’étaient pas spécialement riches ni spécialement pauvre, dans la moyenne, et au fond, ils avaient voulu que leur fils grimpe l’échelle sociale.
Ephrem pensa à eux avec la légère morsure de la honte et de la déception qu’il devait être à leurs yeux, enfin, qu’il serait été s’ils avaient été encore en vie. Ils étaient tombés malades, à cause de l’usine et des produits qu’ils manipulaient, papa avait alors approché la Bratva pour payer les soins. C’est comme ça qu’Ephrem avait commencé sa carrière. Il était doué et rapportait assez pour qu’au moins, ils ne souffrent pas. A aucun moment il ne leur a voulu de l’avoir vendu. Il ne voyait pas les choses ainsi, dans sa famille, on survivait comme on pouvait. Tout était bon à prendre. A bien y réfléchir, sans doute étaient-ils pauvres en fin de compte.
La vie lui avait paru simple, imiter les autres et leur comportement était facile, il frisait le petit génie à en croire ses parents mais ses parents étaient des ouvriers alors peut-être l’avaient-ils un tantinet surestimés. Ephrem avait prit cela comme une promotion, de devenir hackeur, et à dire vrai, il avait kiffé cela tant que cela avait duré. Tout était si facile, si évident. A présent, tout était difficile.
Il trouvait écho dans ce que disait l’autre. La difficulté de la vie, d’affronter la vie réelle. Ephrem avait l’impression de s’être prit une douche froide. Et le pire dans tout ça c’est que tout s’était passé si vite, la mort de ses parents, la connexion sans le moindre outils, le piratage si aisé, et brutalement, la chute, mordante, fatale, douloureuse. Les paroles de son comparse se finissaient sur une touche rassurante. Ephrem le regarda à la fois surpris et méfiant. Pouvait-il le croire ?
« Je… courtier ? Non je crois pas. » fit-il, hésitant. Ephrem ignorait s’il pouvait lui faire confiance. Mais The Wi$$ard faisait parti des hackeurs qui étaient difficile à trouver, mystérieux par essence. L’instinct de Ephrem le poussait à croire que son comparse vivait la même chose que lui, se cachait exactement pour les mêmes raisons que lui. « Je suis venu à toi parce que… je crois que nous sommes pareils. » Sa voix tremblait encore.
Quand était-il devenu ce type là ? Ce mec effrayé par son ombre, timide, parano et malade ? Ephrem ne se reconnaissait plus dans le miroir. D’ailleurs, il n’avait plus de miroir, plus rien du tout. Il s’était caché dans le noir, là dessous, où il n’y avait plus rien si ce n’est des ombres comme lui-même, des types qui se cachaient pour les mêmes raisons que lui. La plupart étaient à un stade plus avancé que le sien, de désespoir et de misère. Cela le rassurait quelque part.
« Tu dis que ça se contrôle ? » demanda-t-il avec de grands yeux pleins d’espoir. « Depuis que ça m’est arrivé… je vis un véritable cauchemar ! » Il baissa la voix avant de continuer, regardant tout autour de lui, tremblant de peur. « J’ai peur qu’ils m’attrapent. » chuchota-t-il avant de jeter un œil derrière son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
SOLITAIRE.
Anatoliy Hrebenyuk
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Technomancien indépendant, recherché par Pinxit Inudstries après leur avoir fait faux bond. Si vous avez besoin de lui, c’est lui qui trouvera et pas l’inverse
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 20/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 25
TRESORS VOLES : 359
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Un fantôme. Peu connaissent sa véritable identitée et son passé. Il est décrit par Pinxit comme un fugitif dangereux.
INVENTAIRE: Des appareils éléctroniques en tout genre, des moyens de communications désuets
DISPONIBILITE RP: Libre
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    Mar 16 Oct - 15:49

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk
Anatoliy n’était pas très fort pour réconforter les gens. De toute manière, il préférait dire la vérité, même si elle était difficile à entendre. Jamais il ne dirait à son interlocuteur que ce qui lui arrivait n’était qu’une mauvaise période, que bientôt, tout rentrerait dans l’ordre. Non, ce qui lui arrivait, ce n’était que le début : tout allait empirer, tout allait s’effondrer et très bientôt, lui aussi devrait vivre de cachette en cachette et dormir d’un œil jamais totalement fermé. Anatoliy allait devoir présenter à son nouveau camarde quelles seraient les options possibles pour s’en sortir, ce qu’il faudrait faire, ce qu’il ne faudrait surtout pas faire ; le programme était chargé. Et surtout, il fallait présenter tout cela sans faire paniquer Luciole qui était déjà visiblement à cran.

Il n’était pas là pour une information. Tout du moins, pas pour une information qui s’achète. Voilà quelques années maintenant qu’Anatoliy vivait des secrets des gens, c’était déjà un métier dangereux sans être recherché, mais combiner les deux relevait parfois de la folie, cependant le technomancien aimait le challenge. Il fit un petit geste à Luciole pour lui signaler que ce n’était pas grave : le hacker avait ses propres raisons de chercher Anatoliy et le courtier pouvait très bien concevoir cela. « Oui, pareils ! Des technomanciens ! Des magiciens de la matrice, des sorciers de l’informatique, des bizarreries dans ce monde déjà bizarre ! » dit-il d’un air dramatique. L’homme à ses côtés n’avait toujours pas montré une facette calme et détendue de sa personne, le traumatisme était encore là, trop récent, trop présent, trop pesant…

Anatoliy sourit à la question de Luciole. « Oui ! Ça se... contrôle fit-il en faisant des guillemets avec ses doigts. Il n’y pas de remède efficace à 100% et qui fonctionne dans l'immédiat et en plus… chaque technomanciens à besoin de trouver sa propre méthode… En fait, il doit y avoir des millions de façons de gérer le truc, je ne vais pas te faire croire que je sais tout, mais j'ai ma méthode : j’ai… J’ai développé une cinquantaine de programmes-vaccins, tu pourrais les essayer les uns après les autres, voir si tu décèles un changement, tu sais, la sensation de prendre le contrôle sur ce don ? Oh, et de la médiation aussi, beaucoup de méditation. Ça te fera du bien ! » dit-il en souriant. Il voulait aider, sincèrement. Peut-être était-ce une cause perdue, peut-être que Luciole n’était pas fait pour vivre avec son don, et qu’il ne lui restait plus qu’à se coller une balle dans la tête pour en finir avec cet état de panique constant. Mais s’il fallait au moins essayer ça, même si les programmes qu’il avait conçus avaient été fait pour lui et pas pour d’autres. « Je sais pour le cauchemar, mais si tu … si tu ne fais pas d’efforts pour… aller mieux, je ne pourrais pas t’aider, tu ne pourras pas t’aider. Jveux dire… détends-toi ! Hey ! Ils ne t’ont pas attrapé jusqu’à présent, pourquoi ça changerait maintenant, hein ? demanda-t-il perplexe. As-tu modifié ta puce ? Tu t’es débarrassé de tout appareil électronique de communication, hein ? »
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Ephrem Fedorov
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Hackeur disparu, réputé pour ses actes terroristes, il semble avoir totalement disparu après son dernier coup d'éclat, un message illuminant la ville.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 19/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 93
TRESORS VOLES : 690
CRÉDITS : A voir

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    Lun 29 Oct - 14:06

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk


Technomancien, le mot lui était inconnu, lui paraissait étrange. Ephrem buvait littéralement les paroles du jeune homme, à la fois impressionné et intrigué. Le jeune homme parlait de ce qu’ils étaient, de leur nature, avec un air dramatique presque théâtrale. Ephrem à la nervosité dantesque fut fortement impressionné, marqué par les mots qui sortaient de la bouche de son intriguant ami. Sorciers, cela était évocateur de quelques mystères, de choses étranges, peut-être même maléfiques. Cependant, il y avait un mot qu’il attendait qui ne fut évoqué. Déchirure. Ce qu’il faisait, ce dont il était capable, était-ce une déchirure, était-il un… dvoïnik ? Un mutant ? « Mais est-ce que notre capacité est dû à… est-ce… » Sa voix se fit plus basse, quasiment un murmure, terrorisé à l’idée que qui que ce soit puisse les entendre « une déchirure ? » Le silence après ce dernier mot le fit se raidir, de terreur, d’angoisse, comme si à n’importe quel moment une unité surarmée pouvait débarquer, les cerner, et les arrêter. C’est ce cauchemar qu’il vivait, cette terreur, angoisse, de finir comme tous ces pauvres types qu’on expédiait dans les camps de régression.

Contrôler son don, ne plus être envahi par celui-ci, Ephrem en avait désespérément besoin. C’était angoissant l’idée de se retrouver connecté sans même l’avoir demandé, d’autant plus angoissant qu’il pourrait bien risqué sa peau, s’ils venaient à le trouver. Ephrem se savait traqué, depuis qu’il avait fait ce fameux piratage, seul. Il aurait dû attendre mais il n’avait aucune idée de ce qu’il faisait, tout c’était passé si vite. Il pensait être dans un rêve tant cela paraissait surréel. Ce n’est qu’en voyant les conséquences de ses actes qu’il avait réalisé ce qu’il avait fait. Le jeune homme lui faisant face semblait avoir appris à contrôler son don, à mieux le gérer. Tous les mots savants qu’il employait cela l’impressionnait et le rassurait à la fois, lui inspirant confiance. Peut-être parce qu’il l’avait croisé d’abord dans la matrice. « Je suis preneur, n’importe quoi pour arriver à contrôler un minimum. » souffla-t-il en songeant à la méthode qu’il avait trouvé jusqu’à présent, s’enterrer à une telle profondeur qu’il ne pouvait plus capter quoi que ce soit, plus se connecter… hors des ondes.

Ephrem regarda Wi$$ard avec des yeux ronds où se mêlait l’inquiétude grandissante et l’espoir ténu. Il espérait tant de cette rencontre et à la fois, il se sentait inquiet à l’idée de n’avoir fait tout en dépit du bon sens. Modifié sa puce… un rire nerveux lui échappa. Il l’avait arraché, à main nue, dans un épisode délirant de paranoïa aigue se moquant de risquer une infection alors qu’il s’était retranché dans les souterrains. « Je l’ai… arrachée. » souffla-t-il, dans un murmure à peine audible. « Quand je suis parti… enfui… je n’ai rien emporté. » lâcha-t-il constatant qu’il n’en avait encore parlé à personne. Il ignorait si cela aurait un quelconque effet de soulagement mais au moins se sentait-il moins seul. A présent qu’il le disait à voix haute, il constatait à quel point ça semblait stupide. Pourtant, cette nuit là, alors que les infectés entouraient l’immeuble où il s’était retranché, cerné par les drones, il n’avait vécu une pareille terreur. « J’ignorais alors que… que ça se manifesterait à nouveau. Je voulais juste… m’échapper. Mais on n’échappe pas à soi-même, pas vrai ? » Il secoua la tête. « Moi qui me croyait doué… »
Revenir en haut Aller en bas
SOLITAIRE.
Anatoliy Hrebenyuk
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Technomancien indépendant, recherché par Pinxit Inudstries après leur avoir fait faux bond. Si vous avez besoin de lui, c’est lui qui trouvera et pas l’inverse
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 20/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 25
TRESORS VOLES : 359
CRÉDITS : Eden Memories

✥ ELECTRIC DREAM.
CODE BARRE.
LEGENDES VEHICULEES: Un fantôme. Peu connaissent sa véritable identitée et son passé. Il est décrit par Pinxit comme un fugitif dangereux.
INVENTAIRE: Des appareils éléctroniques en tout genre, des moyens de communications désuets
DISPONIBILITE RP: Libre
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    Sam 10 Nov - 15:19

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk
Là tout de suite, Anatoliy avait besoin d’un café. Durant ces trois derniers jours, il n’avait dû dormir qu’une dizaine d’heures tout au plus. Il était bien trop occupé sur un nouveau programme de détection dans la matrice, et lorsqu’il ne codait pas, il s’éloignait le plus possible du bruit des sirènes de police, à la recherche d’un endroit sûr : il fallait en profiter tant qu’il en restait encore au moins un. Parfois, il espérait obtenir un peu d’aide, mais il n’avait jamais trouvé quelqu’un capable de suivre son rythme, quelqu’un avec des compétences analogues aux siennes, avec un objectif semblable au sien. Il n’avait jamais pu trouver une telle personne… jusqu’à aujourd’hui ? Luciole était-il en mesure de le suivre dans cette folie numérique ? Il semblait cependant encore se tenir bien loin de la vérité : sa question sur l’origine de ses capacités en était la preuve. « Une déchirure ? Non ! Tout du moins, je ne crois pas que ça en soit une… Je connais… assez mal les mutations, mais je pense qu’il y a trop de différences entre le don que nous avons reçu et une déchirure pour que l’on puisse définir la technomancie comme une mutation… » il se trouvait barbant Anatoliy, barbant et tout à fait scolaire dans ses explications, alors que même lui était encore bien loin de savoir tout ce qu’il y avait à savoir dans ce domaine.

S’il avait un peu de temps pour lui, il adorerait se consacrer à la recherche, à l’expérimentation et peut-être même à l’évolution. Mais pour l’instant, il en était encore à traiter ce don comme une maladie, comme quelque chose qu’il fallait d’abord apprivoiser pour être moins désemparé face à l’ampleur de la chose et réussir à prendre le contrôle, étape par étape. Et ça, c’était seulement dans la supposition où il pourrait trouver quelques minutes pour lui, où sa vie ne serait plus en danger, où il n’était plus poursuivi. Ses programmes et sa médiation, bien que loin d’être des vaccins, s’était montrés utiles, voire même agréables. « Je les mettrai à disposition sur la matrice, je te ferai parvenir les instructions pour y accéder… Oh, et supprime-les après les avoir essayé, je ne voudrais pas que quelqu’un tombe dessus par hasard… » déclara-t-il joyeusement.

Anatoliy ne rigolait pas avec la sécurité, c’était pour ça qu’il avait demandé ce qu’avait fait Luciole de sa puce. Il l’avait donc arraché… Ce n’était pas la chose la plus agréable à faire, mais c’était probablement un des meilleurs moyens pour disparaitre efficacement. Dans tous les cas, Anatoliy était rassuré parce qu’il entendait : Luciole avait fait pris ses précautions, il n’était pas en danger immédiat, la technologie ne le trahirait pas, tout du moins, pas dans les jours à venir. The Wi$$ard approuva d’un léger mouvement de tête tout en restant parfaitement silencieux, jusqu’à ce que Luciole reprenne la parole. « Oh mais, tu es doué ! Quand tout bébé, tu as commencé à marcher, étais-tu en mesure de participer à un marathon ? Non, tu as dû… apprendre et progresser, c’est la même chose pour ça, tu sais ! dit-il en faisant un clin d’œil. Te sens-tu capable de me dire… Ce qui s’est passé pour toi ? Que fuis-tu ?» demanda-t-il en redevenant sérieux tout d’un coup./div>
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE.
elle porte des slips roses
Ephrem Fedorov
avatar
RÉVÉLATIONS,

SIGNALEMENT : Hackeur disparu, réputé pour ses actes terroristes, il semble avoir totalement disparu après son dernier coup d'éclat, un message illuminant la ville.
INTERZONE

DATE DE PÉREMPTION : 19/06/2018
MENSONGES PROFÉRÉS : 93
TRESORS VOLES : 690
CRÉDITS : A voir

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    Jeu 15 Nov - 12:10

Meet & greet
@Ephrem Fedorov & Anatoliy Hrebenyuk


La théorie la plus plausible qu’avait eut Ephrem était repoussée avec force de réflexion et d’argumentation par le jeune hackeur qui paraissait en savoir plus que lui sur leurs capacités et leurs dons. L’idée d’être un mutant l’avait inquiété, et à la fois, donnait un sens à ce qu’il lui arrivait, et l’espoir de mieux comprendre ce qu’il était. Une fois réfugié dans les tréfonds de la cité, il pensait trouver des alliés dans les rebelles d’en dessous. Lui feraient-ils confiance s’il s’avérait que ce n’était pas une déchirure ? Il avait accepté finalement l’idée, d’être un mutant, comme on accepte une maladie génétique, à présent, il avait le sentiment qu’il devait changer sa vision des choses et n’avait aucune idée de comment il allait rebondir, s’en sortir. S’adapter était la seule manière de survivre, disait Darwin, mais Ephrem trouvait cela infiniment plus difficile que dans les ouvrages scientifiques. Car oui, il avait une petite passion pour la lecture des anciens textes de référence sur les sujets scientifiques. Même si ça n’atteignait pas sa passion pour les mondes cybernétiques et l’intrusion dans les systèmes ultra protégés.

« D’accord, alors, si nous ne sommes pas des mutants, que sommes nous ? » Et la réponse génie de la matrice ne lui suffirait pas. « Quand tu dis sorciers, tu parles pas vraiment de magie, pas vrai ? » L’existence du surnaturel était tout simplement inconcevable pour le jeune homme. C’était peut-être sa passion pour les sciences ou son dévouement pour les mondes virtuels, sa fascination pour la technologie, mais Ephrem avait rapidement trouvé ridicule les contes que lui racontait sa mère enfant, ces histoires de Baba Yaga et de démons venant chercher les enfants, c’était d’un ridicule achevé à ses yeux.

« Tout effacer, mais ton travail… » murmura-t-il se demandant si son nouvel ami avait trouvé un moyen pour sauvegarder ses données hors connexion. Ephrem avait le matériel pour le faire auparavant, quand il faisait parti de la Bratva, mais à présent qu’il s’était reclu dans les profondeurs, il n’avait plus rien. Et les mutants étant un poil anti technologie, et ultra méfiant envers tout type de connexion qu’il lui paraissait hors de question de ramener quoi que ce soit dans son antre qui ait un lien avec la Matrice de près ou de loin. C’était son refuge, il devait le maintenir hors d’atteinte de Pinxit.

Les paroles de Wi$$ard parvenait à le rassurer quelque peu. Au moins pouvait-il maîtriser cela. Lui, paraissait maître de lui-même et de ses capacités. S’il demeurait auprès de lui, virtuellement du moins, il pouvait espérer parvenir à mieux comprendre ce dont il était capable et ses manifestations. « Tu as raison, c’est absurde de vouloir tout maîtriser. » Un petit rire lui échappa. « Avec ton aide, je pourrais probablement m’en tirer. » ajouta-t-il. C’était rassurant tout cela, ce qui l’était moins, c’était la question de son nouvel ami.

Cacher la vérité ou tout lui dire et risquer qu’il se barre en courrant ? Wi$$ard semblait être quelqu’un de prudent, continuerait-il à lui proposer son aide s’il savait ce qu’il avait fait ? Et cependant, il finirait par le comprendre. Ephrem ne pourrait pas le lui cacher bien longtemps s’ils commençaient à se partager leurs secrets. « Je… c’est une longue histoire et elle n’est pas à mettre entre toutes les oreilles, cela te dérangerais-tu qu’on continue cette conversation ailleurs ? » Le regard de Ephrem méfiant coulait sur les employés du café. N’importe lequel d’entre eux pourrait bien les balancer si soupçonnait qui était Ephrem. Mieux valait être prudent, et les souterrains techniques de Moscou restaient accessible d’à peu près n’importe où.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

✥ ELECTRIC DREAM.
MessageSujet: Re: Meet & greet | Ft.Ephrem    

Revenir en haut Aller en bas
 

Meet & greet | Ft.Ephrem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les âmes mortes ::  :: Taganski-